Le mercredi 27 mai 2009

PolitiqueQuébec

Crise dans les urgences: aucune réponse intelligente venant du ministre

Le temps d’attente s’allonge et les unités de débordement débordent

Par Parti Québécois

Le délai moyen d’attente sur civière à l’urgence au Québec est maintenant de 17 heures. L’an passé, ce délai était de 16,5 heures. En un an, la situation s’est détériorée dans plusieurs régions du Québec.

Lorsque le Dr. Yves Bolduc a accepté les fonctions de ministre de la Santé, il affirmait sans modestie : « Il faut s’attendre à ce qu’il y ait beaucoup d’améliorations dans le réseau de la santé. […] Mon expertise est reconnue dans la gestion des délais et des listes d’attente. »

Ces belles paroles n’ont pas mené à d’aussi beaux résultats, et ce ministre senior du gouvernement libéral n’a pas proposé de solutions concrètes pour remédier à la crise dans les urgences. Encore les citoyens qui écopent !

Délais plus longs dans les urgences

Selon les données fournies par le ministère de la Santé et des Services sociaux, le délai moyen d’attente sur civière à l’urgence au Québec est maintenant de 17 heures. L’an passé, ce délai était de 16,5 heures. En un an, la situation s’est détériorée dans plusieurs régions du Québec.

Questionné à ce sujet, mardi, à l’Assemblée nationale, le ministre de la Santé, Yves Bolduc, n’avait visiblement aucune réponse intelligente à offrir aux citoyens inquiets. Selon le porte-parole de l’opposition officielle en matière de Santé et député de Marie-Victorin, Bernard Drainville, « il semble que la méthode Toyota du ministre Bolduc, c’est : attendre plus longtemps. Ça ne rassurera certainement pas les citoyens de Saint‑Jérôme, de Saint-Eustache, de Québec, de Baie-Comeau et de Rivière-du-Loup ».

En effet, les citoyens de Saint‑Jérôme, Saint-Eustache, Québec, Baie-Comeau et Rivière-du-Loup doivent attendre à l’urgence de deux à quatre heures de plus que l’an passé !

Les unités de débordement se multiplient

Le nombre d’unités de débordement dans les urgences du Québec ait doublé en un an et demi, passant de 26 à 54 unités. C’est inquiétant !

« Les unités de débordement, ce sont les petites roulottes, les garde-robes où le ministre de la Santé cache des patients pour éviter qu’ils soient comptabilisés dans les statistiques officielles des urgences. Il y a 18 mois, Philippe Couillard disait que les 26 unités étaient temporaires et vouées à disparaître. Or, ce qui devait être ponctuel devient désormais permanent.

« Avec Yves Bolduc, c’est plutôt l’inverse : l’actuel ministre de la Santé semble voir un avenir prometteur à cette tactique puisque leur nombre a doublé depuis qu’il est en poste. Désormais, c’est 54 hôpitaux qui utilisent cette stratégie, une stratégie efficace qui sert aux statistiques et à l’image du ministre plutôt qu’aux patients », a déploré Bernard Drainville.

Le ministre de la Santé aurait intérêt à se pencher sérieusement sur la situation dans les urgences, partout au Québec ! Il évoque avoir fait le tour d’une douzaine d’urgences au Québec et prétend avoir la situation bien en main. Les statistiques semblent confirmer que le ministre a renoncé aux ambitions de son Directeur national des urgences..

« Le ministre Bolduc se plait à dire qu’il a fait une visite cet hiver dans une douzaine d’urgences au Québec. Le problème, c’est que la situation se dégrade. Au lieu de vouloir réduire l’attente, il crée des unités de débordement. Il a abdiqué ses responsabilités. Il serait temps qu’il se ressaisisse. Il voulait être ministre de la Santé, qu’il assume la responsabilité qui vient avec », a conclu Bernard Drainville.


Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 582 articles

Profil: Le mouvement du Parti Québécois promeut la souveraineté, le progrès social et la promotion du français au Québec.

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 513 a été rédigé par Parti Québécois il y a 11 ans et 0 mois, le mercredi 27 mai 2009.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Politique, Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: Vive Terre-Neuve libre, vive le Québec libre! Dans un article exclusif de Radio-Canada titré "Ottawa : un drapeau associé à l'indépendance de Terre-Neuve-et-Labrador soulève la controverse ((Ottawa : [...]

2010: Consultations à Bruxelles entre une délégation nigérienne et l’Union Européenne Le Premier Ministre nigérien Mahamadou Danda est à Bruxelles à la tête d’une importante délégation, pour des consultations entre la [...]

2010: Guinée: la CENI se dit prête pour la présidentielle du 27 juin prochain La Cour suprême guinéenne a retenu 24 candidats pour la présidentielle du 27 juin. « Nous avions programmé jusqu’à [...]

2010: Prison de Champ-Dollon en Suisse: agrandissement de 100 places Mardi, le Conseil d'État du canton de Genève a annoncé avoir adopté un projet de loi visant à agrandir la [...]

2010: Des députés russes courent pour voter à la place de leurs collègues absents C'est le nouveau buzz sur Internet: des députés russes courent dans les travées pour voter en lieu et place de [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages