Le mardi 31 mars 2009

SociétéInternational

Activités des compagnies minières canadiennes et accords de libre-échange

Le gouvernement conservateur se moque carrément des droits humains

Canada ]

Par Bloc Québécois

Le ministre Day a choisi encore une fois de faire fi des recommandations qui lui sont adressées et de créer un organisme bidon qui n’imposera ni règle ni conséquence aux entreprises qui polluent ou qui bafouent les droits de la personne. Après s’être mis à la botte des pétrolières, voilà que le gouvernement Harper nous dévoile un autre aspect de son obsession du laisser-faire.

La porte-parole du Bloc Québécois sur les questions touchant l’Amérique latine, Johanne Deschamps, dénonce l’entêtement du ministre du Commerce international, Stockwell Day, qui refuse de donner suite aux recommandations des Tables rondes sur l’industrie minière. La députée de Laurentides–Labelle réclame la création, tel que stipulé dans le rapport émis à la suite des Tables rondes, d’un poste d’ombudsman indépendant et l’adoption de normes sociales obligatoires encadrant les activités des compagnies canadiennes à l’étranger.

« Le ministre Day a choisi encore une fois de faire fi des recommandations qui lui sont adressées et de créer un organisme bidon qui n’imposera ni règle ni conséquence aux entreprises qui polluent ou qui bafouent les droits de la personne. Après s’être mis à la botte des pétrolières, voilà que le gouvernement Harper nous dévoile un autre aspect de son obsession du laisser-faire. Il met sur pied une organisation qui n’a d’autre pouvoir que d’émettre des recommandations à ceux et celles qui veulent bien le consulter », a expliqué Johanne Deschamps.

« Les entreprises fautives pourront poursuivre leurs activités comme elles l’entendent et sans rendre de comptes à personne. De plus, pour s’assurer que personne ne viendra mettre un bâton dans l’engrenage, le ministre Day s’attribue le droit de nommer lui-même les dirigeants de ce nouvel organisme. Vraiment, ce gouvernement ne cessera de m’étonner par son absence de subtilité lorsqu’il est question d’imposer son idéologie, une idéologie inacceptable pour les Québécoises et les Québécois », s’est indignée la députée de Laurentides–Labelle.

Sa collègue porte-parole du Bloc Québécois en matière de droits de la personne et députée de Saint-Hyacinthe–Bagot, Ève-Mary Thaï Thi Lac, souligne que c’est ce même appui aveugle aux compagnies minières qui a incité le gouvernement fédéral à signer les ententes de libre-échange avec le Pérou et la Colombie, deux pays où les droits de l’homme, et particulièrement ceux des travailleurs, sont allègrement bafoués.

« Malgré les inquiétudes et les critiques, le gouvernement conservateur a décidé d’aller de l’avant avec l’accord de libre-échange avec la Colombie. Il s’apprête par ailleurs à ratifier l’accord de libre-échange avec le Pérou. Notons que les compagnies extractives ont des intérêts lucratifs dans ces deux pays. Le Bloc Québécois a déjà déposé une motion auprès du Sous-comité des droits internationaux de la personne pour que l’on y examine les enjeux liés aux droits de la personne en rapport avec l’accord de libre-échange avec la Colombie. Nous sommes également extrêmement préoccupés par le projet d’entente impliquant le Pérou. Quel message envoie le ministre en n’imposant aucune règle aux compagnies minières? Ce message, c’est malheureusement tant pis pour les droits humains, parce que seul le commerce et l’argent comptent! » a conclu Ève-Mary Thaï Thi Lac.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 335 articles

Profil: Le Bloc québécois est un parti politique souverainiste social-démocrate, implanté exclusivement au Québec, bien qu'il soit un parti fédéral du Canada. La mission première du Bloc québécois est de mettre…

Afficher le profil complet

Fiche de l'article

Cet article de 441 a été rédigé par Le Bloc Québécois il y a 11 ans et 8 mois, le mardi 31 mars 2009.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Société, Canada, International.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2013: Google Nose: nouvelle fonctionnalité olfactive Grâce à des ondes radio de très grande fréquence, il est maintenant possible de sentir des objets sur le net. [...]

2012: Les Québécois sont à 83% contre la hausse des droits de scolarité Les Québécois appuient massivement les étudiants dans leur volonté de se battre contre la hausse des droits scolarité, comme le [...]

2009: Questions d’un fédéraliste mou à ses amis souverainistes Ça y est, je me mouille. Je l’avoue, je suis un fédéraliste mou. Cela signifie que je prône le statu [...]

2009: Les PPP nuisent à la relance économique du Québec et coûtent plus cher qu’ils ne rapportent Au terme d’une interpellation, à l’Assemblée nationale, portant sur les PPP dans le contexte de la crise financière et économique [...]

2009: 30 millions pour les forêts, mais 41 millions pour le Casino de Montréal! « La crise forestière atteint une ampleur inégalée depuis 150 ans. » C’est ce qu’a affirmé le député de Roberval [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages