Le lundi 9 mars 2009

EnvironnementÉconomie

Développement de l’énergie éolienne

L’improvisation du gouvernement Charest confirmée une fois de plus

Par Parti Québécois

En mai 2008, le gouvernement Charest annonçait fièrement que deux blocs de 250 MW d’énergie éolienne seraient rendus disponibles pour des projets communautaires et autochtones. Les appels d’offres ne sont toujours pas lancés presque un an plus tard. On nage en pleine improvisation.

Le député de Jonquière et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’énergie, Sylvain Gaudreault, n’est pas du tout surpris que le gouvernement ait dû reporter les appels d’offres pour les deux blocs de 250 MW d’énergie éolienne communautaire et autochtone qui devaient être rendus publics la semaine dernière. Pour le Parti Québécois, l’improvisation du gouvernement Charest dans le développement de l’énergie éolienne au Québec se confirme une fois de plus.

En effet, à la fin octobre 2008, quelques jours avant le déclenchement des élections et cinq mois après en avoir fait l’annonce, le gouvernement Charest fixait les règles par décret pour l’octroi des blocs d’énergie éolienne issus de projets autochtones ou communautaires. Ces décrets prévoyaient également des balises afin de tenir compte de préoccupations économiques, sociales et environnementales.

« En mai 2008, le gouvernement Charest annonçait fièrement que deux blocs de 250 MW d’énergie éolienne seraient rendus disponibles pour des projets communautaires et autochtones. Les appels d’offres ne sont toujours pas lancés presque un an plus tard. On nage en pleine improvisation. Le manque de vision du gouvernement Charest, particulièrement à l’heure où les communautés cherchent à contrer les effets de la crise économique, est pathétique. Les communautés veulent se prendre en main mais le gouvernement ne répond pas présent », a déclaré Sylvain Gaudreault.

Le député de Jonquière réitère l’importance pour le Québec de développer l’énergie éolienne, notamment en :

  • relevant le seuil de contenu québécois actuellement à 60 % afin d’encourager un véritable transfert technologique de pointe en énergie éolienne au Québec ;
  • en fixant la proportion minimale de contrôle des projets par les communautés à plus de 50 %, comme c’est le cas pour les projets autochtones, permettant ainsi une véritable prise en charge de l’énergie éolienne par les milieux locaux ;
  • en établissant un prix du kWh qui permettra d’assurer la viabilité et la rentabilité des projets autochtones ou issus des communautés avec des retombées intéressantes.

« Ces critères représentent le gros bon sens pour assurer un développement éolien qui aura des répercussions positives dans toutes les régions du Québec. Or, le gouvernement Charest préfère en faire fi. Nous voilà donc aujourd’hui à la case départ », s’est désolé Sylvain Gaudreault.

Le Parti Québécois, qui avait applaudi la décision du gouvernement de réserver des blocs de 250 MW pour des projets communautaires et autochtones, estime que ces projets jouent un rôle primordial dans le développement de la filière éolienne au Québec.

« La valse-hésitation du gouvernement Charest n’aide en rien l’implantation de cette source d’énergie renouvelable. Le report des appels d’offres pour les projets communautaires et autochtones est un aveu très clair que le gouvernement Charest nage en pleine improvisation dont les régions écopent grandement aujourd’hui », a conclu Sylvain Gaudreault.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article


Éric Gamache

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 582 articles

Profil: Le mouvement du Parti Québécois promeut la souveraineté, le progrès social et la promotion du français au Québec.

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 435 a été rédigé par Parti Québécois il y a 10 ans et 7 mois, le lundi 9 mars 2009.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Économie, Environnement.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2013: L’attaque du lapin tueur En avril 1979, le président des États-Unis était en train de pêcher seul dans une barque tout près de son [...]

2011: QuébecLeaks est lancé QuébecLeaks a mis en ligne ce matin un site à partir duquel la population québécoise pourra désormais soumettre des documents [...]

2011: Le BAPE remet son rapport sur les gaz de schiste N.B.: Le rapport de 324 pages du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement concernant les gaz de schiste est disponible ici [...]

2011: Discours inaugural de Jean Charest Caroline a accepté que nous la filmions pendant qu'elle écoutait le discours inaugural de Charest. Merci Caroline ! [youtube d4ik8Hn0jHo] Michel Laurence

2011: Pour en finir avec la surenchère de l’enseignement de l’anglais Après l’introduction de l’enseignement de l’anglais en première année du primaire, après l’imposition par bâillon de la loi permettant aux [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages