Le jeudi 1 mars 2007

Politique

Qui manipule la campagne de Jean Charest?

Campagne électorale québécoise 2007 ]

Par AmériQuébec

Un article intéressant de Michel Vastel… bonne lecture! Michel Vastel Blogue – revue L’Actualité lundi 26 février 2007 Il y a quelque chose de curieux et d’inquiétant dans le comportement de Jean Charest depuis le début de cette campagne électorale. Ces menaces aux Québécois, dignes de Jean Chrétien et de la campagne référendaire de mai […]

Un article intéressant de Michel Vastel… bonne lecture!

Michel Vastel
Blogue – revue L’Actualité
lundi 26 février 2007

Il y a quelque chose de curieux et d’inquiétant dans le comportement de Jean Charest depuis le début de cette campagne électorale. Ces menaces aux Québécois, dignes de Jean Chrétien et de la campagne référendaire de mai 1980, ne sont pas naturelles chez lui.

J’ai remarqué que Daniel Johnson, champion de la ligne dure, a repris du service. Il n’est sans doute pas seul. Les conseillers de la campagne libérale semblent tout droit sortis de la campagne référendaire de 1995. On dirait que quelqu’un à Ottawa, au Conseil privé, a décidé que c’était le temps du knock out pour les péquistes.

C’est une sorte de quitte ou double : ou le Parti québécois est « écrasé », il est en proie à une terrible crise interne, et se marginalise à jamais. C’en est fini du mouvement indépendantiste. Il restera un Québec turbulent mais, comme il ne fera plus peur, il n’obtiendra plus rien du Canada anglais et sombrera lentement dans un statut de province pauvre – « le gros Nouveau Brunswick » dont parlait Jean Chrétien en riant grassement.

Ou encore, le Parti québécois gagne l’élection, déclenche un mouvement d’enthousiasme dans toute la population, organise un référendum, qu’il gagne. C’est le pire scénario pour les bureaucrates fédéraux. Stephen Harper, lui, est prêt à cela depuis qu’il a écrit un plan de division du Canada pour le Parti réformiste de Preston Manning.

Bref, quelque chose m’inquiète dans cette campagne. Et je ne sens pas, dans les médias, un désir de calmer les choses. Au contraire, j’en vois beaucoup trop qui jettent de l’huile sur le feu pour provoquer davantage encore les Québécois. En sommes-nous rendus là ?

3 commentaires à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 Geneviève Le 1 mars 2007 à 20h38

    Je lis différents quotidiens et j’ai pu constater que depuis le début de la campagne et même quelques jours avant, il y en a certains, pour ne pas les nommer, qui ne cessent de talonner le Parti Québécois et son chef. On peut vraiment voir une différence entre certains quotidiens. A se demander si certains journalistes n’ont pas une surprime à chaque fois qu’ils peuvent écraser le Parti Québécois. Et dans ces mêmes journaux, on constate que des bienfaits de la part de certains journalistes concernant les libéraux. Je crois qu’il y a une manipulation de l’information de la part de la tête dirigeante de ces quotidiens. Même constatation vis-à-vis certain poste de télévision. Tout cela dans le but d’amener l’électeur à changer son vote.

    Mais ils ne faut pas embarquer dans cette galère et être capable de se faire sa propre opinion. Tout le monde sait que le Parti Libéral nous mente en pleine face et ne sont pas capables de tenir leurs promesses électorales. Quand au Parti de l’Action La seule et unique solution pour le Québec, c’est le Parti Québécois. Avec ce parti, nous pourrons devenir indépendant et de cette façon garder toute notre richesse pour notre pays le Québec.

    Pourtant cela prend juste un peu de bon sens pour être capable de faire la distinction et d’envisager un futur pays, le Québec. Il y aura toujours des gens qui portent des oeillères. D’autres portent de grosses lunettes noires depuis des années. En fin de compte, je crois que le nombre d’aveugles au Québec a augmenté.

    En espérant que ce blogue puisse redonner la vue à certains.

  2. 2 Geneviève Le 1 mars 2007 à 20h44

    Excusez, j’ai oublié de terminer cette phrase.

    Quand au Parti de l’Action démocratique, son chef change d’idée comme il change de chemise. La chaise musicale j’ai déjà joué étant enfant, trouver autre chose s.v.p.

  3. 3 Tête blanche Le 2 mars 2007 à 1h31

    Après $3,500,000,000.00 de déficit caché par le PQ c’étais quand même bien difficile de tenir ses promesses.
    Malgré tout j’ose espérer quìl ne sniffe pas sur son siège lui!

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 442 articles

Afficher le profil complet

Fiche de l'article

Cet article de 286 a été rédigé par AmériQuébec il y a 13 ans et 7 mois, le jeudi 1 mars 2007.

Il y a 3 commentaires suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Politique, Campagne électorale québécoise 2007.

Les mots clés associés à celui-ci sont , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: Manifestation nationale à Québec aujourd’hui contre la hausse des droits de scolarité La politique du gouvernement du Québec en matière de droits de scolarité va clairement à l'encontre des tendances lourdes à [...]

2009: Jean Charest veut balayer sous le tapis une perte de 40 milliards de dollars en 48 heures « Nous ne participerons pas à une commission parlementaire qui consisterait à rééditer en quelques heures à l’Assemblée nationale la [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages