Le lundi 23 février 2009

PolitiqueQuébecSociété

Affaire 1759: Le RRQ heureux que la proposition consolidant la coopération entre les organisations souverainistes ait été adoptée

Par RRQ

La proposition d’urgence déposée hier invitait le PQ à collaborer avec toutes les factions souverainistes non-violentes. Le Réseau de Résistance du Québécois est très heureux d’apprendre que cette proposition a été adoptée et que cela le concerne puisque nous sommes non-violents.

Sur le parterre du Conseil national du Parti Québécois, les délégués devaient décider officieusement du sort que leur parti réserverait à l’organisation du Québécois et au Réseau de Résistance du Québécois (RRQ). Les relations entre le PQ et ces organisations ont été le centre de bien des conversations lors de ce Conseil national. La proposition d’urgence déposée hier invitait le PQ à collaborer avec toutes les factions souverainistes non-violentes. Le Réseau de Résistance du Québécois est très heureux d’apprendre que cette proposition a été adoptée et que cela le concerne puisque nous sommes non-violents.

Pour nous, il est important que la base militante collabore de diverses façons, toujours dans l’esprit de progresser vers l’indépendance. Pour nous, il est clair que c’est la base militante qui permettra la création du pays du Québec. Toutes les factions doivent être libres de travailler ensemble, dans certains dossiers. Nous réitérons donc ce que nous disions hier : Le Québécois et le RRQ voleront plus que jamais de leurs propres ailes, en toute indépendance. Mais cela ne signifie aucunement que nous déclarons la guerre aux militants péquistes ou bloquistes. Il est clair pour nous que des Québécois souverainistes de bonne foi militent dans ces partis et nous les respectons. Redéfinir Le Québécois ou le RRQ comme des organisations se spécialisant dans le PQ ou le BQ bashing, cela serait stérile et contre-productif.

Du même souffle, l’on se doit quand même de dire que nous n’apprécions toujours pas la façon dont l’establishment péquiste s’est comporté dans ce dossier. Accepter les diktats du camp fédéraliste qui espérait que Pierre Falardeau et moi soient passés à la guillotine, ce n’était pas la bonne chose à faire. Par ses agissements, la direction du PQ a contribué à réduire la portée de la victoire que Pierre Falardeau et moi avons obtenue aux dépens du Canada, dans le dossier de la reconstitution de la bataille des Plaines d’Abraham. Si cette victoire doit se transformer en guerre interne, cela ne favorisera pas notre camp. Nous devons donc, tous et toutes, dans le mouvement indépendantiste, rediriger nos canons (c’est une image!) vers notre adversaire véritable : le camp fédéraliste.

Espérons maintenant que toute cette polémique est désormais derrière nous. La lutte que Pierre Falardeau et moi avons menée fut très dure. Nous avons obtenu la victoire, et nous en sommes très heureux. Je comprends aussi que toute cette crise puisse ne pas avoir été appréciée de tous. Il est clair que si j’avais à recommencer de zéro, il y a des choses que je ne referais pas de la même façon. Entre autres, sauter sur le même terrain que les radios-poubelles. En agissant de la sorte, on ne peut que se salir. Il nous faudra trouver une façon de les combattre autrement que de les confronter en entrevue, en adoptant un discours qui s’apparente aux leurs.

Durant un mois, les animateurs de ces radios m’ont traîné dans la boue. Ils m’ont traité de tous les noms. Ils mentaient à mon sujet. Ils ont même invité leurs auditeurs à me réserver des « comités d’accueil ». 95% des menaces de mort que j’ai reçues provenaient de leur auditoire. La pression a fait en sorte que j’ai utilisé une formule (c’est-à-dire que j’applaudirais si ces stations passaient au feu), sur les ondes de Québec-Radio, qui n’était pas appropriée. Ce n’était pas un appel à la violence, je n’en ai jamais fait de ma vie, mais ce n’était pas mon meilleur commentaire non plus. C’était mauvais surtout parce que cela a permis à nos ennemis de me traîner encore davantage dans la boue et d’ainsi faire déraper le débat.

Maintenant, dans notre esprit, il est clair que nous ne pourrons nous lancer dans une nouvelle campagne référendaire en laissant impunément ces radios-poubelles diffamer le projet indépendantiste. Si tel était le cas, il nous serait très difficile d’obtenir une majorité dans notre Capitale nationale. Il faut donc faire quelque chose. Ce que nous avons en tête, c’est une vaste campagne de boycott. Nous demanderons aux indépendantistes, eux qui représentent la moitié de la population québécoise, de ne plus syntoniser ces fréquences, mais surtout, de ne plus encourager les compagnies qui annoncent sur les ondes de ces radios.

Nous lancerons bientôt un site Internet pour dénoncer ces radios. Nous informerons le peuple québécois de ce qui se dit sur les ondes de ces radios aux discours fascisants. Bien des Québécois seront surpris d’apprendre qu’on y crache à tous les jours – ou peu s’en faut – sur les progressistes, les indépendantistes, les féministes, les pacifistes, les Montréalais, les syndicats, la fonction publique, la langue française, etc.

Faut que ça cesse!

4 commentaires à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 Adrien Le 23 février 2009 à 12h28

    Trop peu trop tard! Malgré toutes les belles paroles mielleuses dont les leaders du rrq sont capables, je ne crois pas un mots de ces radicaux lorsqu’ils affirment être non-violents. Dès que l’occasion de créer une polémique visant à mousser leur point de vue absolutiste (dans le sens qu’ils possèdent la vérité absolue)se présentera , le rrq et ses dirigeants (y inclure le bon Falardeau) exploseront toujours avec des menaces à peine voilées et feront passer l’ensemble des souverainistes pour des crottés et des fiers-à bras, chose que nous ne sommes pas! Les partis qui oeuvrent pour l’indépendance du Québec doivent absolument se dissocier du rrq et de ses têtes dirigeantes ou têtes d’affiche (Bourgeois et Falardeau) sans quoi la division sera encore plus creusée entre les forces souverainistes. Ce que nous propose encore le rrq, c’est un boycott de station de radio (encore de la division!!!) contre ceux qui ne se radicalisent pas comme eux. Avec leur tendance à tout diaboliser, ils vont proposer bientôt des bûchers nationaliste? Je n’embarque pas dans ce genre de “pattern”. C’est en s’unissant et en convaincant l’autre moitié de la population du Québec que l’on fera l’indépendance. Pas en les menaçant!

  2. 2 Dave Le 23 février 2009 à 15h21

    Adrien, je connais les membres du RRQ et ils ne sont absolument pas violent. Pouvez-vous me donner un exemple de violence qu’ils auraient fait (et ne pas me sortir la réplique de Falardeau lorsqu’il a dit qu’il pitcherait de la marde aux touriste, c’est tellement une métaphore son affaire)..

    Moi en contre-exemple je vous propose d’aller consulter le vidéo sur cette page. Vous y verrez un fédéraliste enragé proférant de réelle menaces (du genre “vous allez-y goûter les séparatiss”). Et de l’autre côté vous verrez des militants du RRQ (et même un fédéraliste qui a une calotte rouge qui les défends!) qui prônent le respect et dénoncent la violence.

    Faites ensuite votre opinion, mais de grâce, n’embarquez pas dans le discours propagandiste fédéraliste qui a étiqueté le RRQ de violent pour le discrédité.

    Et pour ce qui est du boycott des radios-poubelles, vous verrez lorsque le site internet sera en ligne que ces radios profèrent des propos anti-femmes, anti-syndicat, anti-indépendant, anti-fonctionnaire, anti-artiste, bref anti-toute. Nous nous assurerons que toutes les catégories contiennent des exemple de dégradation intellectuelle sur les ondes. Cela ouvrira probablement les yeux de plusieurs.

  3. 3 Adrien Le 23 février 2009 à 18h26

    @ Dave

    Évidement, je ne nie pas l’existence de certaines stations que l’on peut qualifier de “radio-poubelles” et ce genre “d’anti-toute” comme vous le dites si bien n’a pas sa place. Je ne nie pas non-plus le fait que des fédéralistes s’en prennent à nous verbalement et nous menacent. Ce que je prends difficilement, c’est que,notament dans le dossier des Plaines d’Abraham, des indépendantistes extrêmistes ont évoqué la possibilité de s’en prendre manifestement physiquement, en guise de protestations, à d’autres indépendantistes. Dans les groupes de reconstituteurs historiques, vous seriez surpris de voir la proportion de souverainistes dans les rangs. Ceux-ci ont été traînés dans la boue et affublés de tous les noms et certains médias en rajoutent depuis ce temps! Les dommages sont plus profonds que vous ne semblez le croire. Je suis encore en contact avec d’anciens collègues reconstituteurs et ils sont déchirés parce qu’ils sont patriotes, fiers d’être Québécois ou Franco-Ontariens et qu’on les traite en parias à la solde du fédéral. Toute cette histoire est bien triste puisqu’elle part de la maladresse d’un fonctionnaire fédéral (Juneau) et elle éclabousse au passage tout ce qui était bien de l’affaire. Il faut bien en revenir un jour… mais prenons nos distances des radicaux.

  4. 4 Dave Le 23 février 2009 à 19h16

    Bonjour Adrien,
    Je suis en accord avec la majorité de vos propos. Mais je souhaite quand même vous demander si vous êtes sur que les appels à la violence venaient de membres du RRQ. Il est bien possible que des indépendantistes aient fait appel à la violence.. seulement le point que je souligne c’est que ces indépendantiste extrémistes ne sont pas membres du RRQ (et s’ils l’étaient, il ne parleraient vraiment pas au nom du RRQ).

    Le RRQ est un groupe qui prône l’action par la non-violence. Par exemple la désobéissance civile, faire un sit-in, pirater des ondes radios à un moment particulier. Bref, ce n’est pas violent (par les coups).

    Je suis aussi au fait que plusieurs reconstituteurs puissent être souverainiste. D’ailleurs j’ai souvent publié leur article et toujours accepté leurs point de vue et commentaire.

    Le problème avec tout ce qui se passe, c’est que certains médias se sont fait un malin plaisir à porter le blâme sur le RRQ. Ça prenait un coupable, alors aussi bien accuser ceux qui ont fait annuler la fête.

    On les traite même de terroriste.. ça devrait sonner une cloche à tout le monde ce genre de commentaire hautement exagéré.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article


Patrick Bourgeois

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 151 articles

Profil: Le RRQ est une organisation de résistance qui considère l’indépendance du Québec comme nécessaire à la survie et au développement de la nation québécoise. Il tire son inspiration de toutes…

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 765 a été rédigé par Réseau de Résistance du Québécois il y a 11 ans et 1 mois, le lundi 23 février 2009.

Il y a 4 commentaires suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Politique, Société, Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2013: La Motte au Québec Qu'est-ce que «La Motte»? Ce n'est pas « un ouvrage de défense médiéval ancien, composé d'un rehaussement important de terre rapportée de forme [...]

2013: Un gouvernement de trop: conférence de Stéphane Gobeil Stéphane Gobeil ((Stéphane Gobeil a été directeur du service de recherche du Bloc Québécois et conseiller de Gilles Duceppe de 1998 [...]

2012: Hausse des droits de scolarité: êtes-vous en accord ou en désaccord? Nous connaissons ceux qui sont en défaveur de la hausse des droits de scolarité et leur argumentaire est bien ficelé [...]

2010: Le Québec et l’environnement après sept ans de Jean Charest Depuis Copenhague, l'ineptie mondialement reconnue du gouvernement Harper en matière d'environnement fait en sorte que le gouvernement Charest est perçu [...]

2010: Le critique du critique Steve Proulx supporte ici (( Voir L'art de faire croire sur Voir.ca )), la critique d'une série sur les RP, [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages