Le mardi 20 janvier 2009

QuébecPolitique

Le Québec perd des plumes par la faute de Jean Charest

Le Québec doit quitter le Conseil de la fédération

Canada ]

Par Parti Québécois

Jean Charest a saboté le rapport de force du Québec. Il a refusé de lever le ton face à Ottawa lors de l’énoncé politique et doctrinaire de M. Flaherty. Aujourd’hui, les Québécois en paient le prix.

La députée de Charlevoix et chef de l’opposition officielle, Pauline Marois, n’est guère surprise du piètre résultat du premier ministre Jean Charest, de retour d’Ottawa avec les mains vides.

« Jean Charest a saboté le rapport de force du Québec. Il a refusé de lever le ton face à Ottawa lors de l’énoncé politique et doctrinaire de M. Flaherty. Aujourd’hui, les Québécois en paient le prix. Personne n’est dupe: les tactiques politiciennes de Jean Charest lors de la dernière campagne électorale nuisent au Québec », a déclaré Pauline Marois.

Mme Marois croit que Jean Charest a agi de façon contraire aux intérêts du Québec en ne s’intéressant pas aux modifications suggérées à la formule de péréquation dans l’énoncé fédéral du 27 novembre dernier. Il est pourtant précisé, à la page 58, que le programme de péréquation sera amputé et que c’est le Québec qui en souffrira le plus. Or, en campagne électorale, Jean Charest a préféré user de tactiques politiciennes en accusant le Parti Québécois de manquer de rigueur.

« Certes, il faut blâmer Ottawa de couper dans les transferts au Québec mais on peut comprendre les conservateurs d’être mêlés quand le premier ministre du Québec dit que la modification proposée est raisonnable et avançant même que les paiements de transfert augmenteront, selon le communiqué de presse que signaient le Parti libéral du Québec et la ministre des Finances du Québec le 29 novembre dernier », a indiqué Mme Marois.

Rétablir le rapport de force en abolissant le Conseil de la fédération

La chef de l’opposition officielle estime qu’il est temps que le Québec rétablisse une relation bilatérale avec Ottawa et que le Québec cesse sa participation au Conseil de la fédération. « Cinq ans et 4 millions de dollars plus tard, cet instrument s’avère totalement inutile. Pire, il affaiblit le rapport de force du Québec, l’obligeant à plier sur certains enjeux pour atteindre un consensus pancanadien des provinces », a poursuivi Pauline Marois.

Elle cite en exemple que le Conseil de la fédération a fixé comme première priorité en 2005 le financement postsecondaire. Or, cette question demeure toujours en suspens. Cela démontre bien que le Conseil de la fédération n’est pas pris au sérieux par le gouvernement fédéral, d’autant que le premier ministre Charest a déclaré l’automne dernier que ce n’était plus sa priorité et comprenait le gouvernement fédéral de ne pas régler ce contentieux dans le contexte économique actuel.

« Jean Charest ne cesse de souffler le chaud et le froid lorsque vient le temps de discuter avec Ottawa et défendre nos intérêts. Or, les Québécois ont besoin d’un premier ministre qui se tient debout, à temps plein et non à temps partiel comme il le fait depuis six ans. M. Charest : cessez de défendre l’indéfendable, cessez de faire baisser les attentes, cessez de ne rien chiffrer de peur de vous faire dire non, le Québec en sortira plus fort », a conclu Pauline Marois.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article


Éric Gamache

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 582 articles

Profil: Le mouvement du Parti Québécois promeut la souveraineté, le progrès social et la promotion du français au Québec.

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 481 a été rédigé par Parti Québécois il y a 10 ans et 6 mois, le mardi 20 janvier 2009.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Canada, Politique, Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2011: L’argent, comment ça fonctionne? Visionnez ce vidéo très instructif, version 2, en français, agrémenté de dessins animés. Vous apprendrez le rôle important que nous [...]

2011: Commission Bastarache: commanditée par Charest, payée par les contribuables Réagissant au rapport Bastarache rendu public hier, la députée de Charlevoix et chef de l'opposition officielle, Pauline Marois, accompagnée de [...]

2009: Jacques Plante: Quand les commandites surclassent le héros Le visage de Jacques Plante dont la légende, cet appétit d'immortalité, fait de lui le gardien de buts innovateur, le [...]

2009: Le sort des Premières Nations est historiquement lié à celui des capacités de l’État du Québec Le film de Richard Desjardins sur les conditions de vie du peuple algonquin aura le mérite de ramener dans l’actualité [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages