Le vendredi 14 novembre 2008

QuébecPolitique

Un mot résume les deux derniers mandats libéraux : fiasco

Il est temps de mettre fin à ce régime de mauvaise gestion

Campagne électorale québécoise 2008 ]

Par Parti Québécois

Les projets du CHUM et de l’Îlot Voyageur nous ont montré le vrai visage de Jean Charest : l’amateurisme. Comment peut-on faire confiance à Jean Charest pour gérer la crise financière alors qu’il n’est même pas capable de construire un hôpital ?

« S’il y a un fait incontestable, c’est qu’au cours de ses deux mandats, Jean Charest nous a démontré qu’il est incapable de veiller à la réalisation d’un seul grand projet et qu’il s’est lamentablement traîné les pieds dans de nombreux dossiers. Les projets du CHUM et de l’Îlot Voyageur nous ont montré le vrai visage de Jean Charest : l’amateurisme. Comment peut-on faire confiance à Jean Charest pour gérer la crise financière alors qu’il n’est même pas capable de construire un hôpital ? », a déclaré la chef du Parti Québécois, Pauline Marois.

À cette occasion, Mme Marois était accompagnée des candidats Bernard Drainville (Marie-Victorin), Martin Lemay (Sainte-Marie-Saint-Jacques) et Sylvain Simard (Richelieu).

Le projet de l’Îlot Voyageur

Dans le dossier de l’UQÀM, nous savons que le gouvernement disposait de toutes les indications nécessaires pour réagir et empêcher ce fiasco. Or, il est resté les bras croisés. Résultats : aujourd’hui, nous avons un îlot libéral abandonné en plein cœur de Montréal et ce sont les Québécoises et les Québécois qui paient la facture.

« Cette négligence libérale est inacceptable. Un gouvernement responsable aurait freiné ce projet avant qu’il ne devienne le fiasco que nous connaissons aujourd’hui. Jean Charest n’a aucune excuse et cette démonstration d’incompétence devrait suffire à le disqualifier », a déclaré Pauline Marois.

Le CHUM

À leur arrivée au pouvoir, les libéraux avaient en main un projet pour le CHUM qui était avancé et qui faisait consensus au sein de la population et de la communauté médicale. Or, ils ont préféré changer le site, entraînant ainsi une chicane libérale entre Jean Charest et son ministre de la Santé. De plus, le coût du projet ne cesse d’augmenter. Évalué au départ à 1,1 milliard de dollars, le projet atteindra au moins 1,7 milliard de dollars, notamment à cause des délais de construction qui s’accumulent et la décision de démolir l’hôpital Saint-Luc.

« La gestion du projet du CHUM est pathétique et démontre le niveau d’improvisation des libéraux. Le gouvernement étudie ce projet depuis cinq ans et ce n’est qu’il y a quelques jours que Jean Charest a décidé de démolir l’hôpital Saint-Luc. Pire encore, les coûts du CHUM explosent. Pourtant, l’ex-ministre Philippe Couillard avait promis que les dépassements de coûts ne seraient pas payés par les contribuables, trompant une fois de plus la population. Il faut se dire la vérité : si les libéraux n’avaient pas changé de site, s’ils n’avaient pas lambiné par la suite, le CHUM accueillerait ses premiers patients », a ajouté Mme Marois.

« La seule chose qui aura marqué les deux mandats libéraux sera malheureusement leur série de fiascos dont la facture a été refilée à la population. Il est temps de mettre fin à ce régime de mauvaise gestion », a conclu Pauline Marois.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 582 articles

Profil: Le mouvement du Parti Québécois promeut la souveraineté, le progrès social et la promotion du français au Québec.

Afficher le profil complet

Fiche de l'article

Cet article de 453 a été rédigé par Parti Québécois il y a 11 ans et 11 mois, le vendredi 14 novembre 2008.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Québec, Campagne électorale québécoise 2008, Politique.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2008: Jean Charest est une menace pour l’industrie du fromage De passage à la fromagerie Hamel du Marché Jean-Talon à Montréal, la chef du Parti Québécois, Pauline Marois, est revenue [...]

2008: Rencontre fédérale-provinciale des premiers ministres « Lors de la dernière campagne électorale fédérale, M. Charest a écrit aux chefs des partis fédéraux afin qu’ils prennent [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages