Le vendredi 14 novembre 2008

Québec

Jean Charest est une menace pour l’industrie du fromage

Campagne électorale québécoise 2008 ]

Par Parti Québécois

La gestion de la crise du fromage par le gouvernement Charest est une véritable catastrophe, entachant l’excellente réputation des artisans de l’industrie fromagère du Québec qui attendent toujours, d’ailleurs, les excuses du gouvernement.

De passage à la fromagerie Hamel du Marché Jean-Talon à Montréal, la chef du Parti Québécois, Pauline Marois, est revenue sur la crise qui a secoué l’industrie du fromage au cours des derniers mois à la suite d’erreurs de la part du gouvernement Charest.

Le gouvernement libéral a fait des compromis sur la sécurité alimentaire des Québécois en laissant dormir sur une tablette un rapport, depuis 2005, qui était, en quelque sorte, le manuel d’instructions sur les bonnes pratiques dans l’industrie du fromage. Or, plutôt que de prévenir la crise, notamment en appliquant ce rapport, le gouvernement Charest a fait paniquer tout le Québec en jetant aux ordures des centaines de kilogrammes de fromage, des fromages qui étaient propres à la consommation. Cette mesure du gouvernement a porté un dur coup à l’industrie fromagère.

« La gestion de la crise du fromage par le gouvernement Charest est une véritable catastrophe, entachant l’excellente réputation des artisans de l’industrie fromagère du Québec qui attendent toujours, d’ailleurs, les excuses du gouvernement. C’est tellement inquiétant que la Protectrice du citoyen a décidé de faire enquête. Comment peut-on faire confiance à Jean Charest pour gérer la crise économique qui est à nos portes, alors qu’il a provoqué lui-même la crise du fromage ? », a demandé Pauline Marois.

« Le Québec est en voie de devenir un véritable paradis pour les gastronomes du monde entier et la qualité exceptionnelle de nos fromages artisanaux est de plus en plus reconnue. L’incurie libérale a mis en péril cette industrie dynamique et a créé un climat de panique autour d’un produit tout à fait sécuritaire. À quel autre produit québécois s’attaquera Jean Charest par la suite ? On ne le sait pas, mais on sait qu’il représente une entrave sérieuse au développement du Québec et qu’il mérite d’être sanctionné. C’est ce que feront, j’en suis convaincue, les Québécoises et les Québécois, le 8 décembre », a conclu Pauline Marois.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 582 articles

Profil: Le mouvement du Parti Québécois promeut la souveraineté, le progrès social et la promotion du français au Québec.

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 318 a été rédigé par Parti Québécois il y a 10 ans et 11 mois, le vendredi 14 novembre 2008.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Campagne électorale québécoise 2008, Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2008: Un mot résume les deux derniers mandats libéraux : fiasco « S’il y a un fait incontestable, c’est qu’au cours de ses deux mandats, Jean Charest nous a démontré qu’il [...]

2008: Rencontre fédérale-provinciale des premiers ministres « Lors de la dernière campagne électorale fédérale, M. Charest a écrit aux chefs des partis fédéraux afin qu’ils prennent [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages