Le samedi 11 octobre 2008

Québec

Il faut battre Justin Trudeau pour le respect de la nation québécoise

Campagne électorale fédérale 2008L'état de la langue française ]

Par Bloc Québécois

Selon Gilles Duceppe, l’avenir de la nation québécoise se joue principalement à Montréal sur le front linguistique. L’élection dans Papineau est extrêmement importante puisque cette circonscription symbolise la lutte pour la place du français sur l’île de Montréal.

Pour le respect de la langue et de la nation québécoise, il faut battre Justin Trudeau.

Au moment où on apprend, dans une étude rendue publique aujourd’hui par l’Office de la langue française, que seulement 69 % des entreprises de moins de 50 employés sur l’île de Montréal fonctionnent en français, au moment même également où le premier ministre du Québec réaffirme que « la primauté de la langue française est non négociable et constitue une valeur fondamentale de la société québécoise », les positions de Justin Trudeau ramènent le Québec 40 ans à l’arrière.

Justin Trudeau a été le plus virulent critique de la reconnaissance de la nation québécoise parce que ça va à l’encontre de l’héritage de son père, qui voulait imposer le bilinguisme au Québec. C’est comme si Justin Trudeau voulait refaire les batailles passées de son père.

De plus, Trudeau fils traite les unilingues de paresseux, comme si ce n’était pas normal pour quelqu’un de parler sa langue, de vivre dans sa langue et de vouloir travailler dans sa langue. Justin Trudeau a même été jusqu’à remettre en question le système scolaire francophone séparé. Ce qu’il voudrait sans doute, ce sont des écoles bilingues, la plus sûre recette pour l’assimilation des francophones.

Justin Trudeau représente le passé, tandis que Vivian Barbot représente l’avenir, un avenir qui met en scène des Québécoises et des Québécois de tous les horizons qui, ensemble, construisent une nation francophone en Amérique.

Je lance un appel à tous les Montréalais : venez donner un coup de main dans Papineau. Venez défendre la loi 101. Venez nous aider à battre Justin Trudeau et à réélire Vivian Barbot.

Nous sommes confiants de l’emporter au Québec, comme ici dans Papineau. Mais attention, les appuis dans les sondages ce ne sont pas des votes. Il suffirait que les Québécois tiennent pour acquis le résultat du 14 octobre et qu’ils n’aillent pas voter en masse pour qu’on se réveille avec une majorité conservatrice. Pour barrer la route aux conservateurs et à Justin Trudeau, il faut faire sortir le vote et faire élire un maximum de députés du Bloc Québécois.

2 commentaires à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 Mike Le 17 octobre 2008 à 0h05

    Tel père tel fils! Le père a été le pire dégueulasse, la pire vermine que le Québec ait eu à se battre contre. Il a fait la pire saleté pour le Québec lors qu’il a instauré le multiculturalisme. Sa vision au dégueulasse…lorsqu’il y aura autant de minaurités au Canada, les Québécois n’auront rien à se pleindre et n’auront plus a revendiquer leur statut de nation. Le père dégueulasse a toujours méprisé le Québecois et le français, le fils suivra dans ces traces. Le pire dans tout ça, beaucoup de pépèress et de mémères le porteront au pouvoir un jour non pas pour ses qualités de politiciens (s’il en a) mais simplement à cause de son nom…..

  2. 2 Jean-François Le 17 avril 2010 à 23h04

    Pauvre type! Chez nous en France, des politiciens comme celui la ne font même pas 1% des voix. Nos journalistes en feraient du bouillie. Envoyez le ici, on vous doit bien cela. 😉
    Si l’idée de venir lui traverse l’esprit, a son grand malheur, vous serrez servis, cousins!

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article


Gilles Duceppe

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 335 articles

Profil: Le Bloc québécois est un parti politique souverainiste social-démocrate, implanté exclusivement au Québec, bien qu'il soit un parti fédéral du Canada. La mission première du Bloc québécois est de mettre…

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 347 a été rédigé par Le Bloc Québécois il y a 11 ans et 0 mois, le samedi 11 octobre 2008.

Il y a 2 commentaires suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous L'état de la langue française, Campagne électorale fédérale 2008, Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: Matricule 728 du SPVM: Stéphanie Trudeau est désarmée et suspendue Radio-Canada, à l'occasion d'un reportage exclusif, dévoilait hier soir que la policière du SPVM Stéphanie Trudeau avait usé de force [...]

2009: Les crimes économiques… Après les Vincent Lacroix et les Jones, pourquoi pas les Charest? Les premiers ont détroussé quelques milliers de citoyens et détourné [...]

2009: Au revoir et, surtout, merci! Bon. On a eu droit aux oraisons funestes d’Alain Dubuc, de Marc Casssivi et de Nathalie Petrowski, qui sont, il [...]

2009: Fermeture de l’usine Pratt & Whitney de Longueuil « C’est toute la région de Montréal et le Québec en entier qui paient le prix de l’incohérence et de [...]

2009: Pourquoi la déclaration des pourboires des croupiers se fait-elle maintenant sur une base volontaire? Le député de La Prairie et porte-parole de l’opposition officielle en matière de travail, François Rebello, déplore le manque de [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages