Le Mercredi 23 avril 2008

QuébecPolitique

La Décrépitude de l’ADQ

Par Sebastien Roy

Depuis peu, nous entendons enfin parler de l’ADQ dans les médias. Nous assistons, pour la énième une fois à une scène de lavage de linge sale en public venant de la part même des membres du parti de droite, aux couleurs mi-libérale, mi-socialiste; mi-figue mi-raisin serait aussi convenable.

Ainsi, comment qualifier le départ impromptu de la vice-présidente du conseil exécutif de l’ADQ, madame Sylvie Tremblay?

Depuis peu, nous entendons enfin parler de l’ADQ dans les médias. Ce qui n’est pas sans me réjouir… En effet, pour ceux qui tentent de suivre l’actualité politique québécoise, la présence de l’ADQ s’y faisait discrète depuis trop longtemps. Par contre, il semble que ce parti fasse l’actualité malgré lui. On se souviendra du ménage de la semaine dernière dans le comté de Chauveau, où monsieur Gilles Taillon, numéro deux de l’ADQ, semblait avoir maille à partir avec quelques organisateurs adéquistes locaux.

L’histoire a fait ses frais dans la majorité des médias importants. Il y a par contre une facette du chef qui demeure importante à soulever dans cette histoire: c’est la propension de Mario Dumont à vouloir sauver la face de tous membres du caucus adéquiste, peu importe les allégations qui pèsent contre eux. C’est en effet avec brio qu’il joue le jeu du chef de parti en pseudo-contrôle. En contrepartie, certaines règles de l’ADQ semblent cacher une méthode de gestion de crise un peu douteuse pour un parti qui prône la démocratie et qui « cri le nom de la liberté » (Radio X vous dit quelque chose?). Pour s’en convaincre, il suffit d’entendre Mario Dumont dire aux médias que ça ne l’intéresse pas de connaître la méthode employée par son lieutenant pour congédier un organisateur rebelle1 . Du moment que le ménage se fait. Ainsi, des relents de dictateur se font sentir au sommet de ce parti.

Or, nous assistons, pour la énième une fois à une scène de lavage de linge sale en public venant de la part même des membres du parti de droite, aux couleurs mi-libérale, mi-socialiste; mi-figue mi-raisin serait aussi convenable. Que se passe-t-il au sein du groupe qui prétendait sauver le Québec il n’y a pas si longtemps? La réponse est simple : le grenouillage s’est installé tel gangrène sur tissu en hypothermie. La fièvre des prochaines élections partielles, la venue toujours possible d’élection générale au Québec et la fatigue de ses militants qui par leur inexpérience, s’essoufflent, sont quelques pistes de réflexions.

Ainsi, comment qualifier le départ impromptu de la vice-présidente du conseil exécutif de l’ADQ, madame Sylvie Tremblay? Si ses allégations sont vraies, nul ne pourra maintenant prétendre que ce parti n’est pas malade.2

Nous ne saurons probablement jamais si les affirmations de madame Tremblay sont véridiques. Par contre, une sortie de cette nature, qui impliquerais aussi de l’intimidation venant de cellules obscures de l’ADQ, fera du tord au parti à court terme. Nous pouvons certainement nous attendre à une réplique mielleuse de super Mario, si ce n’est déjà fait. Calmer le jeu est maintenant le modus operandi de Mario Dumont depuis un mois. Ce ne sont pas les seuls exemples de magouillage souterrains que ce parti semble vouloir occulter.

Le monde du WEB 2.0 à déjà aussi fait parti des cibles de l’ADQ. Tel un scénario de Terry Gilliam et son Brazil, la manipulation de l’opinion et de l’information est devenue un des fleuron adéquistes. Certains se souviendront, entre-autre, des péripéties lyriques d’un obscur blogueur hermaphrodite3 . D’autres carnétistes le qualifiaient de « troll » de l’internet. Heureusement pour Mario et sa troupe, ces récits auront bientôt fait de disparaître dans la brume de la mémoire collective. Merci aux spin doctors.

C’est pourquoi il est impératif de souligner ces événements au gros trait pour qu’enfin soit éclairé les côté sombre de l’ADQ; Un parti qui prétend être la solution au vieux regroupements, mais qui, lorsque l’on creuse un peu plus profondément, fait apparaître les vers blanc grouillant et la pourriture des vieux principes.

Peut-être que l’ADQ est victime de sa jeunesse. Mais avec l’adolescence viennent aussi les boutons jaune pustuleux. Ces vielles techniques de camouflage existent sûrement chez les libéraux et les péquistes. Cependant, ces vieux partis savent les travestir de belles façon. Ce que l’on ne sait pas ne fait pas mal…

  1. Deux organisateurs de l’Outaouais démissionnent []
  2. ADQ: Départ fracassant de Sylvie Tremblay []
  3. Les dessous d’un mytérieux blogue adéquiste []

2 commentaires à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 Pierre Desroches Le 24 avril 2008 à 16h32

    Bof. Aujourd’hui, les nouvelles se précipitent en masse pour les adéquistes. Non seulement les sondages parus après la mise en ligne de votre blog semblent appuyer la justesse de votre titre mais encore, dans les comtés de Bourget et de Pointe-aux-Trembles les candidats cautionnent semble-t’il, une publicité adéquiste à forte connotation raciste. Ça fait dur pas à peu près!

    J’ai un tuyau pour vous! Toujours en lien avec votre entrée d’aujourd’hui, j’ai découvert une perle, manière de dire, sur le Blog de Centre-Droit tenu par David Chrétien.

    Certains lecteurs ont cru reconnaître Pierre Morin, dit Élodie Gagnon-Martin. Surprenant! Et à lire les envois, on réalise bien que ce ne peut difficilement être quelqu’un d’autre que notre Élodie! Ordurière comme à son accoutumé, elle fait montre de son savoir dans 4 commentaires paru dans un article traitant de la mise en demeure de Pauline Marois à l’endroit de Gilles Taillon. Le titre va un peu comme ceci: Une mise en demeure anti-démocratique! Comme quoi les adéquistes mélangent tout. C’est vraiment pathétique!

  2. 2 Sébastien Roy Le 28 avril 2008 à 10h31

    Merci pour votre commentaire. Il m’arrive aussi d’aller flirter dans ces zones plus droitistes pour souvent constater à quel point les propos peuvent être confus et sans réels fondement autre que sur l’action extrêmiste irréfléchie. Cela est assez réconfortant de lire que la majorité des articles et commentaires qui s’y retrouvent ne sont en fait que des exercises de “spinning” odieux, pour ne pas dire à caractère “Él-odieuse”. L’ADQ ne fait finalement pas très peur…

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

Annoncez ici

À propos de l'auteur de cet article

Sebastien Roy

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 10 articles

Afficher le profil complet

Fiche de l'article

Cet article de 679 a été rédigé par Sebastien Roy il y a 6 ans et 6 mois, le Mercredi 23 avril 2008.

Il y a 2 commentaires suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Politique, Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2013: Petite vite dans le métro de Taiwan Quand le gouvernement veut passer des «petites-vites» à la population, on tente de le faire en cachette. Ça a été [...]

2012: Grève étudiante: Line Beauchamp et la mauvaise éducation Line Beauchamp, Ministre de l'Éducation dans ses loisirs et avec laquelle c'est du sport pour les étudiants de pouvoir négocier, [...]

2010: Commission d’enquête publique sur la construction Le député de Verchères et vice-président de la Commission de l’économie et du travail, Stéphane Bergeron, s’étonne du 4ème refus [...]

2010: Chili: un séisme de magnitude 6.1 frappe la région de Bio Bio Ce 23 Avril 2010, 10h03, Temps Universel, 06h03 heure locale, un séisme de Magnitude ML 6.1, - magnitude locale ou [...]

2010: L’académie des politiciens Que ce soit la ministre de la culture Mme St-Pierre ou celle de l'éducation Mme Courchesne, les deux ne seraient pas [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages