Le vendredi 17 août 2012

Amir Khadir: c’est l’indépendance si nécessaire, mais pas nécessairement

Jean-Martin Aussant: si nous avons fondé Option nationale, c’est parce qu’il manquait un parti résolument souverainiste dans le paysage politique québécois

ActualitésCampagne électorale québécoise 2012 ]

Par Sylvain

Option nationale a tenu à commenter la récente déclaration du co-porte-parole de Québec solidaire, Amir Khadir, faite sur les ondes d’une station de radio montréalaise. M. Khadir a affirmé que dans la perspective de Québec solidaire, « c’est l’indépendance si nécessaire, mais pas nécessairement ». De toute évidence, et c’est un truisme de l’affirmer, les indépendantistes ne voteront pas pour Québec solidaire.

Option nationale a tenu à commenter la récente déclaration du co-porte-parole de Québec solidaire, Amir Khadir, faite sur les ondes d’une station de radio montréalaise. M. Khadir a affirmé que dans la perspective de Québec solidaire, « c’est l’indépendance si nécessaire, mais pas nécessairement ».

Extrait de l’émission de radio «Rhytme soleil1» à la chaîne Radio centre-ville 102,3 FM diffusée à 15h mardi le 14 août 2012.

« Si nous avons fondé Option nationale, c’est parce qu’il manquait un parti résolument souverainiste dans le paysage politique québécois. Lorsqu’un parti se dit souverainiste, l’accession à l’indépendance du Québec doit être véritablement au programme de ce parti. Avec Québec solidaire, on constate que comme avec le Parti Québécois, nous sommes encore dans le domaine des « peut-être » » a déclaré Jean-Martin Aussant.

Nic Payne, candidat d’Option nationale dans Mercier, ajoute que « À la limite, Québec solidaire trompe l’électeur en portant l’étiquette souverainiste. La déclaration de M.Khadir met en lumière la démarche de son parti, démarche qui, à l’instar de celle du Parti québécois, n’en est pas une d’accession à l’indépendance.

Le candidat de Mercier pour Option nationale dit que son parti va donner à l’indépendance du Québec « une voix dynamique, crédible et engagée, ce que, de toute évidence, les autres partis dits souverainistes n’arrivent pas à faire, malgré leurs qualités par ailleurs ».

Rappelons que dans un premier mandat, Option nationale prévoit faire en sorte que le gouvernement du Québec soit le seul maître de ses lois, impôts et traités , soit de faire le «L-I-T» du Québec et faire entériner une constitution d’état souverain par référendum.

« Tout programme politique qui correspond aux intérêts du Québec ne pourra jamais se réaliser complètement dans le cadre canadien. Pour Option nationale, l’indépendance n’est pas peut-être nécessaire, elle est incontournable » conclut Jean-Martin Aussant.

  1. Lien URL MPEG pour écouter l’émission – à partir de la 37ième minute []

Un commentaire à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 Jean Rousseau Le 18 août 2012 à 12h08

    Expliquez de façon cohérente à la population, Monsieur Aussant, ce qui obligerait les Anglais à respecter les règles en vigueur lors d’un référendum gagnant? Eux, qui possèdent les avantages déterminants; du nombre, de l’argent, de l’armée, des influences (les États-Unis). Sinon laissez la place à ceux qui le peuvent s.v.p.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Articles rédigés: 346 articles

Afficher le profil complet

Fiche de l'article

Cet article de 308 a été rédigé par Sylvain il y a 8 ans et 8 mois, le vendredi 17 août 2012.

Il y a un commentaire suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Campagne électorale québécoise 2012.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2007: Le délire de l’ADQ contre Pauline Marois dans Charlevoix On n'a qu'à écouter la télévision ou lire les journaux pour remarquer qu'il y aura des élections partielles dans Charlevoix [...]

2006: Dénonciation de l’immobilisme de nos politiciens: Quand un homme doit mourir pour qu’un service essentiel soit offert J'écris cet article afin de réagir à des propos de la part d'un porte-parole du ministère de la santé du [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages