Le samedi 25 février 2012

Québec

MÉSRQ: les attaques personnelles doivent cesser

«On va te tuer ma grosse câlisse» - Jeunes contre la grève qui partagent l'argumentaire du MÉSRQ

Actualités ]

Par Sylvain

Le MÉSRQ, c’est le Mouvement des étudiants socialement responsables du Québec. Dans un communiqué de presse publié hier, on demande au mouvement étudiant de cesser les attaques personnelles envers les membres de leur groupe et de traiter plutôt du sujet de la hausse des droits de scolarité. Il était temps, parce que les attaques il y en avait des deux côtés, autant de celui des gens pour que de celui des gens contre la hausse des droits de scolarité. Toutefois, c’est particulièrement du côté du MÉSRQ qu’on ne trouve pas d’argumentaire sérieux pour «traiter de la question».

L’un des porte-parole du MÉSRQ1, Arielle Grenier – image en tête d’article – s’est fait connaître cette semaine dans les médias en tant que victime de menaces, pas particulièrement parce qu’elle est en faveur de la hausse des droits de scolarité, mais davantage parce qu’elle est contre la grève et qu’elle a déclaré ne pas vouloir respecter le vote2. Elle avait toute la tribune de la Presse pour expliquer pourquoi elle est en faveur de la hausse des droits de scolarité, mais elle l’a plutôt utilisée afin de jouer à la victime. C’est de bonne guerre, pourrait-on dire, et surtout calqué sur le modèle du Parti libéral du Québec: faire dévier le débat en faisant du sensationnalisme.

Toutefois, elle aura l’occasion de faire valoir son point de vue au million et plus de téléspectateurs qui regarderont l’émission Tout le monde en parle ce dimanche3.

Bien entendu, les menaces sont inacceptables, mais il ne faudrait quand même pas que ça lui serve de fil conducteur pour construire son argumentaire en faveur de la hausse des droits de scolarité. Des menaces il y en a aussi envers les étudiants qui sont contre la hausse et en faveur de la grève, comme le rapporte Le Quotidien, alors que des jeunes contre la grève étudiante auraient menacé de mort une étudiante en disant «On va te tuer ma grosse câlisse»4. Bref, ça ne vole pas haut chez certains étudiants, des deux côtés du débat, et peu importe les sommes investies dans le système d’éducation, il y aura toujours des pommes pourries devant les bureaux des professeurs.

Ceci dit, Le MÉSRQ, dans un communiqué de presse publié hier, demande  au mouvement étudiant de cesser les attaques personnelles envers les membres de leur groupe et de traiter plutôt du sujet de la hausse des droits de scolarité.

Communique de presse - MESRQ

Source: MÉSRQ5

Il était temps, parce que les attaques il y en avait des deux côtés, provenant autant des gens pour ou contre la hausse des droits de scolarité. Par contre, c’est particulièrement du côté du MÉSRQ que l’on ne trouve pas d’argumentaire sérieux pour défendre leur position, soit d’être en faveur de la hausse des droits de scolarité. Leur argumentaire se résume à dire qu’il s’agit de boire moins de bière et de faire son café à la maison plutôt que d’ «aller au Starbuck»6 pour être en mesure de payer la hausse. Le reste, et le plus important de la question est, comme l’accès à l’éducation pour tous ou encore la question de l’endettement étudiant, est pratiquement laissé de côté.

De plus, il n’y a sûrement pas complot, mais plusieurs membres du MÉSRQ sont soit militants au Parti libéral du Québec ou y ont milité jusqu’à tout récemment, comme c’est le cas d’Arielle Grenier. Son père aurait même été candidat libéral à la dernière élection générale7.

Du côté des étudiants contre la hausse des droits de scolarité, l’argumentaire est bien développé et soutenu par une recherche intellectuelle. Vous pouvez le consulter sur le site 1625$ ça ne passe pas8.

En terminant, comme on le faisait remarquer hier, le gouvernement hausse les droits de scolarité mais continue de donner aux banques. Comment peut-on être en faveur de la hausse des droits de scolarité en sachant cela? Les gens en faveur de la hausse disent pour défendre la hausse, comme le gouvernement, que les étudiants profiteront d’une bonification du régime de l’aide financière aux études, donc la dette des étudiants augmentera, mais en plus les banques recevront davantage d’argent facile. Il faudra trouver de meilleurs arguments chez le MÉSRQ.

Il y a un problème grave d’administration publique au Québec. On ne peut pas demander aux contribuables de toujours payer davantage pour recevoir moins de service en retour, surtout lorsque c’est pour enrichir les banques. On espère que les membres du MÉSRQ ne seront pas des administrateurs dans la fonction publique, car les choses ne vont pas s’améliorer au Québec. Si on suit leur logique, il faudrait aussi augmenter le coût pour l’accès aux garderies, faire payer pour l’accès aux soins de santé, abolir l’assurance collective pour les congés parentaux, etc., tout en continuant à mal gérer l’argent des contribuables, comme c’est le cas à l’Aide financière aux études.

Le gouvernement Charest n’a pas prouvé être en mesure de bien gérer les finances publiques, et sur la question de la hausse des droits de scolarité, peu de gens au Québec croit que Jean Charest pourra bien gérer l’argent provenant de la hausse. Avant de demander aux étudiants et aux parents de faire “leur part”, lesquels devront absorber la hausse, le gouvernement devrait surtout faire son travail.  Le débat est ouvert!

  1. MÉSRQ []
  2. Des étudiants contre la grève reçoivent des menaces []
  3. TLMEP: Invités du dimanche 26 février 2012 []
  4. «On va te tuer ma grosse câlisse» []
  5. Communiqué de presse du MÉSRQ []
  6. Investir dans mon éducation []
  7. Des étudiants pro-hausse des droits de scolarité liés au PLQ []
  8. Argumentaire contre la hausse: 1625$ ça ne passe pas []

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Articles rédigés: 346 articles

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 805 a été rédigé par Sylvain il y a 7 ans et 4 mois, le samedi 25 février 2012.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2013: Mario Chartier, 57 ans, arrêté pour leurre d’enfants Mario Chartier, qui est originaire de Beloeil, fait mainenant face à des accusations de leurre, d'incitations à des contacts sexuels [...]

2013: iPhone 5: Protection Taktik Extreme (vidéo) http://youtu.be/R-Q9mV50ZnM Avec le boîtier protecteur Taktik Extreme, de l'entreprise Lunatik, votre iPhone 5 sera en toute sécurité. Il est en vente [...]

2013: Insolite en Chine: Un scooter camion (Vidéo) http://youtu.be/nG7NNt0liK0  

2013: Aucune étude ? Maca, aphrodisiaque ou non? La maca est une plante à racine pivotante. On la voit aussi appelée «Ginseng péruvien» ou encore «Ginseng des Andes», [...]

2012: Congrès de fondation d’Option nationale à Bécancour Quatre mois après sa reconnaissance par le Directeur général des élections du Québec, Option nationale tient en ce moment même [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages