Le samedi 29 octobre 2011

QuébecPolitique

Des milliers d’indépendantistes dans la rue: un franc succès pour la marche pour l’indépendance

L'indépendance est un grand projet, parlez-en à toutes les nations indépendantes de la planète

L'indépendance du Québec ]

Par AmériQuébec

Malgré ce que les “grands” médias traditionnels tentent de vous faire croire, l’idée de l’indépendance du Québec est encore bien vivante et des milliers de Québécois l’ont démontré aujourd’hui.

Ils étaient plusieurs milliers aujourd’hui à s’être réunis à Montréal à l’occasion d’une grande marche pour l’indépendance du Québec. Provenant des quatre coins du Québec, les indépendantistes ont inondés les rues de Montréal de fleur de lys et de slogans en faveur de l’indépendance du Québec. La manifestation a débuté dans les environs de 14 heures à la place du Canada, rebaptisée pour l’occasion Place de l’indépendance. Cette manifestation soulignait le 16ème anniversaire du référendum (volé) de 1995.

Parlant de référendum volé, rappelons que la dernière manifestation en faveur du fédéralisme au Québec a pour sa part eu lieu en 1995 et elle aura rassemblé plusieurs milliers de Canadiens anglais à Montréal à l’occasion d’un honteux love-in payé avec l’argent de nos taxes et dont on aura appris les aboutissants à l’occasion du scandale des commandites.

Cap sur l’indépendance

La manifestation était organisée par le collectif Cap sur l’indépendance qui regroupe plus d’une vingtaine d’organisations souverainistes dont l’objectif commun est l’indépendance du Québec. Étaient présents à la manifestation Pierre Curzi, Louise Beaudoin, ainsi que Jean-Martin Aussant qui lance d’ailleurs un nouveau parti politique résolument indépendantiste, Option Nationale.

D’autres personnalités connues étaient sur place. Par exemple, Sébastien Ricard (Batlam de Loco Locass) ainsi que la comédienne Catherine Dorion y étaient. Françoise David de Québec Solidaire était aussi présente. Plusieurs députés péquistes ont aussi manifesté avec les milliers d’autres Québécois qui réclament leur indépendance.

Pauline Marois supposément huée

Sur Twitter, on apprend que Pauline Marois, actuelle chef du Parti Québécois, aurait été huée par certains manifestants. La dure et longue semaine où son leadership est contredit n’est donc pas terminée. Décidément, cette manifestation était pour elle un long chemin de croix. Cependant, il faut rappeler que Pauline Marois et le PQ n’incarnent pas à eux-seul l’idée d’indépendance et que c’est la population elle-même qui l’incarne. On en a d’ailleurs eu une belle preuve aujourd’hui.

Le Québec n’a plus de poids politique au Canada

Vous l’aurez sans doute remarqué, le gouvernement fédéral incarné par Stephen Harper est en train de redéfinir le Canada. La Reine du Canada est partout. Le poids du Québec dans le parlement canadien sera dilué prochainement, prouvant que plus jamais le Québec n’aura le pouvoir d’influencer les orientations gênantes du gouvernement canadien. La conclusion logique parle d’elle-même.

L’indépendance, seule alternative qui incarne réellement le changement

Pour conclure, rappelez-vous que plus de 190 nations ont opté pour leur indépendance et aucune d’entre elle ne la renierait pour rien au monde. Il n’y a aucun mal pour une nation mature comme le Québec de voter entièrement ses lois, de gérer l’ensemble de ses impôts et de signer elle-même ses traités qui la lie avec les autres nations du monde.

Il ne faut pas être découragé par la morosité ambiante du monde politique entretenue par les médias. Cette propagande anti-souverainiste n’est justement que de la propagande. Les Québécois sont dû pour un changement radical, et ce changement, l’indépendance nous l’offre. Il faudra tout d’abord se débarrasser de la vermine fédéraliste qui noyaute le gouvernement québécois avec le Parti Libéral du Québec. Ce parti a pour objectif de réduire la cohésion sociale de la population ainsi que de leur faire croire qu’on est bon à rien et incapable de se gouverner nous-même. Pourtant, c’est bien les fédéralistes qui nous maintiennent dans cette position embarrassante et gênante.

Un peu de fierté et visons l’indépendance!

3 commentaires à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 Paul Gutman Le 30 octobre 2011 à 7h19

    Au fond, il n’est pas étonnant d’apprendre que le Québec ne porte plus beaucoup de poids, surtout quand on lit que certains membres du gouvernement canadien (que je n’ai plus besoin de nommer, car ils savent qui ils sont, et nous aussi!) ont l’audace de se plaindre à haute voix en nous disant que la présence francophone est “trop forte” au niveau fédéral. On voit que le gouvernement fédéral devient de plus en plus unilingue. C’est une claque en pleine face pour les Québécois, pour les Acadiens, et pour les Francophones de l’ouest. Donc, quel choix reste-t-il? Encore une fois… CHOU!

  2. 2 antoine beaule Le 30 octobre 2011 à 11h43

    lindependance cest comme la liberte cela ne se quemande pas on la prend.il aurait fallu que chaque circonscription organise des moyens de transport la foule aurait ete plus massive.bonne reception antoine beaule drville quebec

  3. 3 Jean Rousseau Le 30 octobre 2011 à 21h28

    La résilience ou l’art de se redéfinir

    Les mécanismes de défense nous protègent des faits insupportables tels de bonnes œillères. Lorsque ces dernières glissent attribuables à une circonstance aggravante, c’est la psychose qui s’installe. Des contenus dramatiques assailliront le sujet que ce dernier ne sera pas en mesure d’assumer. D’où la plus effrayante souffrance qui soit d’entrer dans ce trou noir (1). Plutôt se faire scier en deux par le magicien que cela.

    Ces informations troublantes réfèrent à ce qui vient définir l’individu. Il m’est arrivé de rencontrer un type qui en voulait à son père de ne pas lui avoir laissé faire son droit. Sa croissance s’était arrêtée là pour laisser place à cette fixation, laquelle (j’en étais sûr) allait venir ruiner sa vie dans une large mesure. D’autres demeureront accrochés à un amour impossible…

    À l’émission; Aux coulisses du pouvoir, ce matin, la journaliste Chantal Hébert disait qu’aucun parti de l’opposition à Ottawa ne s’était plaint de la nomination d’un juge unilingue anglais. Mon projet d’une fédération améliorée où chaque province deviendrait souveraine en a pris un coup. Mais je suis retourné et j’ai alors cru possible de proposer ce concept novateur au président Obama. Il ne suffit que d’une personne ouverte d’esprit bien placée pour parvenir à dépasser la banalité, voire les préjugés. Saluons en terminant l’ancien premier ministre Mulroney qui savait négocier dignement.

    (1) Hugo employait l’expression; lumière noire.

    Jean Rousseau
    Conseiller en développement personnel
    Courriel; jeanrousseau1956@live.ca

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 442 articles

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 548 a été rédigé par AmériQuébec il y a 7 ans et 7 mois, le samedi 29 octobre 2011.

Il y a 3 commentaires suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous L'indépendance du Québec, Québec, Politique.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , , , , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: Commission Charbonneau: Frank Zampino aurait reçu des milliers de dollars Au début du mois d'octobre, Frank Zampino avait réfuté les allégations de Lino Zambito entendues à la Commission Charbonneau. Frank Zampino [...]

2010: Duceppe ou Marois, est-ce blanc «bonnet», «bonnet» blanc? Depuis quelque temps, les médias cherchent à créer la division dans les troupes souverainistes, entre autres en isolant Pauline Marois. [...]

2008: Loi pour protéger les dénonciateurs dans le secteur public québécois Le député de Richelieu et porte-parole du Parti Québécois pour le Conseil du trésor et le rôle de l’État, Sylvain [...]

2006: Face à la “lucidité” des Bouchard & Cie: La réplique réellement lucide des Zapartistes Le 20 octobre dernier, j'ai assisté une à une représentation du nouveau spectacle du groupe d'humour politique québécois Les Zapartistes, [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages