Le vendredi 18 février 2011

QuébecSociété

Protection de la langue française: faut-il une nouvelle chasse-galerie à Montréal?

Quand un homme de Charlevoix se penche sur l’avenir du fait français à Montréal…

L'état de la langue française ]

Par Mouvement Québec Français

« Bar Alouette. Une chasse-galerie à Montréal » est un appel à résister en français et dans notre culture et dans tous les recoins possibles de Montréal. Ludger reçoit comme conférencier : Serge Gauthier, jeudi, 3 mars, 19h, Maison Ludger-Duvernay, 82, rue Sherbrooke Ouest, Montréal.

À l’occasion de la sortie du récit légendaire Bar Alouette. Une chasse-galerie à Montréal, pourquoi ne pas tenter de réfléchir sur l’avenir du fait français à Montréal et, pour une fois, à partir du regard d’un homme en provenance d’une région du Québec? Notre folklore n’est pas un fait essentiellement passé : il correspond encore à notre présent. Ne convient-il pas de chercher à l’incarner plutôt qu’à le considérer comme dépassé. Il faut aussi retenir Montréal comme un lieu québécois et français et non pas essentiellement comme une étrange modernité internationale et cosmopolite extérieure au reste du Québec.

Montréal fait partie du légendaire québécois. Quand il fait partie de l’héritage québécois et francophone, Montréal n’est plus un lieu désincarné, un lieu de non-folklore. Il est encore possible de faire chasse-galerie à Montréal pour les Québécois francophones. Le 20ème siècle a été celui de la reconquête de Montréal par les Québécois francophones. Le 21ème siècle sera-t-il la fin de ce rêve?

Un livre récent de Pierre Perrault (J’habite une ville) nous invite à constater une vie culturelle présente à Montréal, tout particulièrement en milieu populaire (dans les années 1960). Charlevoix et les régions du Québec ont ainsi vécu à Montréal en parfaite symbiose. Se seraient-elles éloignées maintenant de Montréal?

La force de nos traditions peut servir à reconstruire une image de nous bien francophone et bien moderne, et ce même à Montréal. La protection de la langue est une lutte essentielle. Protéger notre culture et notre histoire aussi. Le roman Bar Alouette. Une chasse-galerie à Montréal est un livre engagé en faveur du fait français à Montréal. Il se termine par une inquiétude, la nécessité d’une nouvelle reconquête. Celle aussi d’un engagement face à un envahissement : « Ils veulent effacer toutes les littératures de chasse-galerie pour en faire des immeubles vitreux. »

À nous d’y voir. Bar Alouette. Une chasse-galerie à Montréal est un appel à résister en français et dans notre culture et dans tous les recoins possibles de Montréal.

Publié par les Éditions du Québécois, en partenariat avec les Éditions Charlevoix, ce livre raconte l’histoire d’un Québécois pour qui la nécessité de s’engager en faveur de la libération de son pays s’impose à travers sa découverte de l’anglicisation progressive de Montréal. Le personnage principal du récit fera ainsi appel aux traditions françaises et à l’héritage légendaire du Québec pour défendre sa langue et la richesse du passé des siens. Un récit à découvrir comme une interpellation à renouer avec une longue tradition québécoise toujours bien vivante.

L’auteur, Serge Gauthier, est écrivain, historien et ethnologue. Il est aussi président de la Société d’histoire de Charlevoix et du Centre de recherche sur l’histoire de Charlevoix. Bar Alouette. Il s’agit de son 17ème livre. Nous invitons donc le grand public à découvrir cet auteur bien connu dont le talent s’exprime ici de manière différente et fort originale.

2 commentaires à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 Heliard Daniel Le 18 février 2011 à 4h01

    Bonjour. Que dire, que faire? Certes ces deux interrogations,venues d’un internaute français n’ont pas de quoi surprendre les Québécois que vous êtes!
    En effet si la langue française est chez vous au Québec, un symbole fort, vibrant et unificateur, en France, cela ne semble plus être le cas. La défense du français qui s’en préoccuppe! Depuis que notre pays est devenu celui où les enfants entendent leurs parents “jurer” contre leur propre idiôme. Où le français est brocardé au quotidien à la Télé et qui porte un taux de 35% d’incompréhension à sa lecture.. . A titre d’exemple, en cours de DUEF(Diplôme Universitaire d’etudes fondamentales) où l’on étudie les fondements de la langue française,certains étudiants se plaignent que le le Français était trop difficile, voire suranné. Le Français va mal,priez pour nous…Daniel Héliard

  2. 2 jean Rousseau Le 18 février 2011 à 14h02

    LE SAVOIR-FAIRE COLLECTIF

    Lors d’une récente entrevue avec Stéphane Bureau (1) Joël de Rosnay disait que les peuples éprouvent de la difficulté à se prendre en main. La raison en est que ses membres ne réussissent pas à se concevoir comme un tout car leur faculté en ce sens demeure inopérante. D’où le bourrage de crâne dans les écoles… et la fuite dans le rêve. Si plusieurs délaissent la langue française, c’est parce qu’elle devient de moins en moins associée au plaisir et que l’anglais, au contraire, se trouve, lui, bien campé dans l’instinct de survie. Aujourd’hui, j’entendais le journaliste Vincent Marissal proposer que le commissaire de la super escouade policière soit nommé par l’Assemblée nationale. Voici le sens de justice qui nous éviterait (s’il se trouvait appliqué partout), des tracas à n’en plus finir. Le contexte, ici, n’est pas du tout favorable à quiconque amène de l’eau au moulin. On devrait sensibiliser les jeunes à cet art primordial de la reconnaissance parce qu’il permet la répétition de l’effet plaisant.

    (1) Émission « Contact » sur canal Savoir.

    Jean Rousseau, B. Ps
    Conseiller

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 32 articles

Profil: En tant que citoyens et citoyennes du monde, nous avons la responsabilité de défendre et de promouvoir la différence culturelle et linguistique du Québec.

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 469 a été rédigé par Mouvement Québec Français il y a 8 ans et 7 mois, le vendredi 18 février 2011.

Il y a 2 commentaires suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Québec, L'état de la langue française, Société.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , , , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2013: Nicolas Copernic : anniversaire de Nicolas Copernic Nicolas Copernic, d'origines polonaises, est né le 18 février 1473 et mort le 24 mai 1543. Il a, entre autres choses, [...]

2013: Haleine d’ail ? Boire du lait ! Que c'est bon des crevettes à l'ail, du pesto, du pain à l'ail gratiné au fromage, des gousses d'ail marinées, [...]

2013: Saint Fiacre, hémorroïdes & croyances Saviez-vous que près de 30 % de la population a des hémorroïdes à un moment ou à un autre ? Et oui, [...]

2012: Pauline Marois écrit au premier ministre Stephen Harper Monsieur le Premier Ministre, Comme vous le savez, c’est à la suite du drame de Polytechnique en décembre 1989 que la [...]

2012: Contre la hausse des frais de scolarité: pétition Le député de Nicolet-Yamaska et chef d’Option nationale, Jean-Martin Aussant, a fait mettre en ligne une pétition électronique à l’Assemblée [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages