Le vendredi 18 février 2011

AmériqueQuébec

Fermetures et réductions des services de postes frontaliers au Québec

De lourdes conséquences économiques et sécuritaires

Par Bloc Québécois

La décision du gouvernement Harper de fermer deux postes frontaliers au Québec et de réduire les heures d’ouverture de trois autres postes sera lourde de conséquences autant pour ce qui est des activités économiques que de la sécurité publique.

La porte-parole du Bloc Québécois en matière de sécurité publique et députée d’Ahuntsic, Maria Mourani, a dénoncé les fermetures et réductions des services de nombreux postes frontaliers à l’occasion d’une conférence de presse. « La décision du gouvernement Harper de fermer deux postes frontaliers au Québec et de réduire les heures d’ouverture de trois autres postes sera lourde de conséquences autant pour ce qui est des activités économiques que de la sécurité publique », a-t-elle soutenu.

« En premier lieu, ces fermetures et réductions des heures d’ouverture risquent fort de se traduire par une diminution de l’activité économique dans les régions directement touchées ainsi que par une réduction globale des services pour les Québécoises et les Québécois qui traverseront les frontières. Les conséquences sur le commerce et le tourisme seront considérables pour certaines communautés, notamment celles traversées par la frontière. Il faut noter qu’une frontière ouverte à mi-temps est une frontière vouée à disparaître, entraînant une réduction de l’achalandage d’un grand nombre de commerces d’ici », a expliqué Maria Mourani.

« En ce qui concerne la sécurité publique, il est dangereux de laisser les petits postes frontaliers sans surveillance ou de les fermer. Les trafiquants de tout acabit favorisent ces points d’entrée qui se voient fragilisés par une surveillance partielle ou nulle. Les conservateurs, qui se targuent pourtant de faire de la lutte au crime une de leurs priorités, ouvrent la porte à une augmentation considérable des activités illicites. En outre, à certains endroits, les Québécois et les Américains forment une seule et même communauté de chaque côté de la frontière. À Morses Line comme à East Pinnacle, il y a des membres d’une même famille vivant au Québec et aux États-Unis. De toute évidence, aucune évaluation de l’impact de ces décisions ne semble avoir été faite. Il s’agit là d’un manquement grave », a dénoncé Maria Mourani.

« Le Bloc Québécois n’est pas contre une réflexion pour l’amélioration de l’efficacité dans la délivrance des services par l’État, mais nous estimons que cet exercice doit découler d’un processus de consultation auprès des citoyens et intervenants concernés. Nous nous opposons donc à toute réduction des services tant qu’une réflexion complète n’aura pas été menée et des consultations adéquates tenues. Une telle réflexion devra, en outre, passer par la recherche de solutions de rechange moins contraignantes, comme, par exemple, une meilleure harmonisation des politiques avec les douanes américaines », a conclu Maria Mourani.

Rappelons que le Québec est de loin la province la plus frappée par le processus de réduction des services. Ainsi, deux des trois postes frontaliers visés par les fermetures complètes sont situés au Québec, soit ceux de Jamieson’s Line et de Franklin Centre. De plus, trois des quatre postes qui verront leurs heures d’ouverture réduites, ceux d’East Pinnacle, Glen Sutton et Morses Line, sont situés au Québec. Notons également que quatre bureaux de douanes seront fermés, soit ceux de Granby, Drummondville, Port-Cartier et Côte-de-Liesse.

Un caucus frontalier du Bloc Québécois a été formé afin d’amener le gouvernement conservateur à réévaluer sa décision de réduire les services aux postes frontaliers du Québec. Il est composé de la porte-parole du Bloc Québécois en matière de sécurité publique, Maria Mourani, du coprésident du caucus frontalier multipartite à Ottawa, Claude Bachand (Saint-Jean), ainsi que des députés dont la circonscription est directement concernée par les compressions, c’est-à-dire Christian Ouellet (Brome–Missisquoi), Claude DeBellefeuille (Beauharnois–Salaberry), France Bonsant (Compton–Stanstead), Robert Vincent (Shefford) et Roger Pomerleau (Drummond).

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 335 articles

Profil: Le Bloc québécois est un parti politique souverainiste social-démocrate, implanté exclusivement au Québec, bien qu'il soit un parti fédéral du Canada. La mission première du Bloc québécois est de mettre…

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 564 a été rédigé par Le Bloc Québécois il y a 8 ans et 5 mois, le vendredi 18 février 2011.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Amérique, Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2013: Nicolas Copernic : anniversaire de Nicolas Copernic Nicolas Copernic, d'origines polonaises, est né le 18 février 1473 et mort le 24 mai 1543. Il a, entre autres choses, [...]

2013: Haleine d’ail ? Boire du lait ! Que c'est bon des crevettes à l'ail, du pesto, du pain à l'ail gratiné au fromage, des gousses d'ail marinées, [...]

2013: Saint Fiacre, hémorroïdes & croyances Saviez-vous que près de 30 % de la population a des hémorroïdes à un moment ou à un autre ? Et oui, [...]

2012: Pauline Marois écrit au premier ministre Stephen Harper Monsieur le Premier Ministre, Comme vous le savez, c’est à la suite du drame de Polytechnique en décembre 1989 que la [...]

2012: Contre la hausse des frais de scolarité: pétition Le député de Nicolet-Yamaska et chef d’Option nationale, Jean-Martin Aussant, a fait mettre en ligne une pétition électronique à l’Assemblée [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages