Le vendredi 4 février 2011

SociétéQuébec

Pour notre patrimoine, contre l’hypocrisie

Cessons l’hypocrisie et prenons positions pour agir à la racine du problème, pour notre patrimoine!

Par Louis-Joseph Benoit

La défense du patrimoine fait partie des causes qui devraient être centrales au Québec, mais on en entend toujours trop peu parler. Pourtant, récemment, on parle beaucoup des œuvres sacrées qui seront vendues par la communauté religieuse du monastère d’Oka.

La défense du patrimoine fait partie des causes qui devraient être centrales au Québec, mais on en entend toujours trop peu parler. Pourtant, récemment, on parle beaucoup des œuvres sacrées qui seront vendues par la communauté religieuse du monastère d’Oka. En tant que jeune Québécois soucieux de son patrimoine et de ce qu’il en laissera à ses enfants, mais aussi au nom du Forum Jeunesse du Bloc Québécois, j’ai pensé que je me devais d’intervenir dans ce débat.

La première fois où j’ai entendu parler de ces œuvres, c’est mercredi dernier (le 26 janvier) au travail. Car ajoutons que je travaille de manière occasionnelle pour Iegor de Saint-Hippolyte, qui organisera la vente aux enchères de ces œuvres dont on parle tant. J’ai donc pu les admirer toute la semaine. Comme le pourra probablement bientôt le public, à l’exposition en vue de la vente aux enchères.

Je trouve évidemment dommage que ces œuvres passent de propriété quasi-communautaire à privée. On ne peut pas être contre la vertu! Mais elles restent protégées par plusieurs lois et règlements malgré tout et je pense que le débat sur les œuvres passe à côté de l’essentiel. La vraie problématique, c’est la raison pour laquelle la vente a lieu: parce que nos églises tombent en ruine.

Il ne faut pas faire l’erreur de pointer la paille dans l’œil de l’autre alors qu’on a une poutre dans le sien, comme dit l’adage biblique. Les responsables de ce désastre national, ce sont les politiciennes et politiciens qui ont échoué à mettre en place une politique publique sérieuse et visionnaire afin de faire quelque chose avec notre patrimoine religieux. Christine St-Pierre la première.

Combien d’églises tombent en ruine et doivent ainsi se démanteler morceau par morceau, jusqu’à la vente complète? Juste en face de chez nous sur la rue De l’Église, il y a la magnifique Église Saint-Paul, dont le toit coule et qui vient d’entrer en processus de vente. C’est l’un des seuls monuments remarquables de Côte-Saint-Paul, le point architectural central du bloc patrimonial du quartier. Imaginez une rue De l’Église à Côte-Saint-Paul sans Église Saint-Paul!

Comme dans le cas des œuvres d’Oka, il y a un processus, un encadrement légal et l’Église catholique y favorise une vente respectueuse de la symbolique : en faisant appel à L’Hôtel des Encans de Iegor, qui loge lui-même dans une église « récupérée », dans le cas d’Oka et en priorisant la vente à une organisation religieuse ou communautaire à Côte-Saint-Paul. Comme dans le cas d’Oka, il y a des groupes mobilisés et une sensibilité populaire à la cause. Mais aussi comme dans le cas d’Oka, les politiciennes et politiciens qui sont au gouvernement du Québec (ne parlons même pas du gouvernement canadien!) pour défendre notre patrimoine culturel sont totalement dépassés.

C’est pour cela que le Forum Jeunesse du Bloc Québécois fera de cet enjeu une priorité et proposera au prochain Conseil Général du Bloc Québécois les 11, 12 et 13 février prochains une modification en ce sens à la Proposition principale de plateforme électorale. Cessons l’hypocrisie et prenons positions pour agir à la racine du problème, pour notre patrimoine!

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article


Source de l'image: Jacques Grenier, Le Devoir

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 6 articles

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 513 a été rédigé par Louis-Joseph Benoit il y a 8 ans et 5 mois, le vendredi 4 février 2011.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Québec, Société.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2013: Un cent canadien: la fin de la pièce d’un cent canadien C'est à compter d'aujourd'hui, 4 février 2013, que la pièce d'un cent canadien ne sera plus distribuée aux entreprises ou aux [...]

2011: Suspension de l’exploration des gaz de schiste en France Le député de L’Assomption et porte-parole de l’opposition officielle en matière de mines, Scott McKay, invite le premier ministre du [...]

2011: Passer de la parole aux actes Mon dernier article avait pour titre Une année qui pourrait être explosive pour le gouvernement Charest. Jean Charest a évidemment [...]

2011: Programme canadien de bourses aux étudiants La députée de Taillon et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’enseignement supérieur et de prêts et bourses, Marie Malavoy, [...]

2011: Des dirigeants de cégeps qui se la coulent douce Après avoir pris connaissance de la manchette du Journal de Québec du 2 février, le député de Rousseau et porte-parole [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages