Le jeudi 28 octobre 2010

QuébecPolitique

À Vendre… la langue française!

L'état de la langue française ]

Par Mouvement Québec Renouveau

Depuis 2003, le Québec s’est bien développé : on y a tout trouvé à vendre les postes de juges, les places de garderies, les contrats de construction et qui peut savoir ce qu’on ne sait pas encore ?

Ce 19 Octobre 2010 vient d’entrer dans l’histoire du Québec pour longtemps. Nous, francophones d’Amérique du Nord, venons d’être trahis gravement par un Premier Ministre que nous avons élu pour défendre nos droits fondamentaux et veiller au développement du Québec.

Depuis 2003, le Québec s’est bien développé : on y a tout trouvé à vendre les postes de juges, les places de garderies, les contrats de construction et qui peut savoir ce qu’on se sait pas encore ? Aujourd’hui, Jean Charest, pour museler l’opposition, vient de faire voter sous le bâillon la loi 115 qui met la langue française à vendre aux enchères publiques.

C’est un affront, pire encore, une véritable insulte à bien des niveaux pour tous les francophones d’Amérique du Nord et pour toutes les familles pauvres ou modestes qui n’auront pas les moyens d’envoyer pendant 3 ans leurs enfants à l’école anglaise privée. Certes, la majorité ne souhaitait pas ce cheminement pour leur progéniture, mais ce coup de poignard dans l’égalité des chances et dans la solidarité entre les classes sociales est à mon sens l’apothéose des bassesses que ce Gouvernement pouvait faire au peuple québécois.

Souvenez-vous des premières années de ce gouvernement où l’utilisation du bâillon a été plus qu’abusive. Pour tenter de masquer sa profonde nature, ce gouvernement a tenté de se montrer plus à l’écoute en commandant commission par-dessus commission, mais ne tenant compte que des conclusions qui servaient ses pourvoyeurs et reléguant les autres dossiers aux oubliettes. Le vrai visage du Parti Libéral refait surface, plus hypocrite et sourd aux doléances de son peuple que jamais.
Tel Néron à Rome, le PM nous impose, une fois de plus, sa propre volonté pour répondre aux lobbys puissants anglophones qui composent et financent son parti sans se soucier un seul instant de ce qu’en pense la majorité francophone dont il n’a que faire. Le français perd déjà chaque jour du terrain principalement à Montréal et à Laval et bientôt, grâce à cette loi, partout au Québec.

Déjà désavouée par la cour suprême du Canada (qui a honteusement annulée la loi 103 au prétexte d’une Charte des droits et libertés que le Québec n’a JAMAIS approuvée en y apposant sa signature et qui nous a, à l’époque, été imposée par la majorité anglophone des autres provinces du Canada), la langue française est aujourd’hui bafouée, chez nous, par notre Gouvernement. Celui-ci n’a plus aucune légitimité pour gouverner tant il est désapprouvé par la population et il continue de nous imposer sa quasi-dictature implacable.

Le Lieutenant Gouverneur, qui est au Québec le Chef de l’État et qui détient le pouvoir exceptionnel de dissoudre le Parlement pour provoquer une nouvelle élection, demeure silencieux et préfère batifoler à Rome, plutôt que d’écouter le peuple qui rage et qui crie qu’il veut du changement. Cet immobilisme éternel prouve une fois de plus l’inutilité de sa fonction et des dépenses associées.

Mes amis, nous avons créé le Mouvement Québec Renouveau pour tenter de mettre un terme à toutes ces malversations, à toutes ces trahisons, à toutes ces infidélités envers le peuple qu’on nous fait subir. Cette déloyauté constante provoque en moi honte et colère, mais renforce considérablement ma volonté de me battre pour remporter la victoire et jeter ce Gouvernement à la porte.

Puisque tout semble monnayable au Québec, le Gouvernement doit être remplacé de toute urgence. Va-t-on demain vendre le pont de Québec ou le pont Jacques-Cartier à celui qui financera le mieux le parti libéral ? J’ai le sentiment que le chemin est tracé pour de telles ignominies.

Allons-nous nous laisser faire sans réagir ? Allons-nous demeurer passifs devant cette infamie monstrueuse ?
Il est grand temps que, devant tout ce qui se passe dans les affaires gouvernementales, nous nous levions et nous nous unissions pour offrir aux québécois une autre alternative de Gouvernance.

J’appelle toutes celles et tous ceux qui, comme moi, se sentent trahis et vendus et ne croient plus en la politique, mais qui pensent que le peuple a le devoir de reprendre ses droits souverains, à consulter notre site Internet et à prendre connaissance des mesures que nous préconisons pour redresser l’État du Québec et lui redonner ses lettres de noblesse.

J’appelle tous les québécois à rejoindre notre mouvement pour que, tous ensemble, nous puissions peser sur l’avenir de nos enfants et faire renaître l’espoir d’une gouvernance honnête dans les affaires de notre nation.
J’appelle toutes celles et tous ceux qui pensent que la patrie est en danger à très court terme et que seul le peuple, dans une nouvelle révolution tranquille, peut remettre de l’ordre dans ce gâchis monstrueux à venir militer à nos côtés pour que demain le Québec soit libre et en santé.

Patrick Herbelin
Mouvement Québec Renouveau (Page sur Facebook)

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 16 articles

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 774 a été rédigé par Mouvement Québec Renouveau il y a 8 ans et 7 mois, le jeudi 28 octobre 2010.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Québec, L'état de la langue française, Politique.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2010: Les Québécois ne veulent pas de Charest, dit le référendum Ce soir, je suis tombé malencontreusement sur cet article de Radio-Canada appelé "Les Québécois ne veulent pas de référendum, dit [...]

2010: Hausses draconiennes des taxes foncières Le Parti Québécois veut forcer le gouvernement libéral à se préoccuper enfin du problème des hausses draconiennes de taxes foncières [...]

2010: L’indépendance du Québec: Dans cinq ans! Oui, oui. Dans cinq ans. Ceux qui ont lu les premiers chapitres de mon feuilleton de politique fiction sur l’indépendance [...]

2010: Saison de motoneige 2010-2011 au Québec La députée d’Iberville et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’agriculture et d’alimentation, Marie Bouillé, s’insurge contre l’attitude nonchalante du [...]

2010: Le PQ veut limiter les contributions aux partis politiques Mais à combien? Quel seuil serait acceptable? Tous au Parti Québécois s’entendent pour dire qu’il faut baisser la contribution maximale [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages