Le mardi 7 septembre 2010

PolitiqueQuébec

Pour qui voterait-on?

Il conviendrait tout d’abord de savoir ce que l’on veut au Québec!

L'indépendance du QuébecCanada ]

Par Mouvement Québec Renouveau

Deux grands partis qui se partagent le pouvoir en nous faisant faussement croire être en opposition mais qui une fois en place commettent les mêmes erreurs, un peu comme dans un jeu à celui qui sera le plus nul.

Le paysage politique au Québec propose à la population deux grandes alternatives majeures et 2 ou 3 autres assez marginales quand il est temps de se rendre aux urnes. Si jadis la différence entre les grands partis qui se partagent le pouvoir depuis nombres d’années était très marquée par la volonté du PQ de séparer le Québec du Canada, il en est tout autrement de nos jours. Parti Libéral ou PQ, mais quelle différence ?

Deux partis qui occupent la scène politique dans le même sens. Deux partis qui répondent et obéissent uniquement aux pressions des grands lobbies, financiers, industriels, syndicaux médicaux et j’en passe. Deux partis qui en fin de compte oublient totalement la population qui se voit taxée de plus en plus et véritablement ponctionnée et pressée comme un citron dont la pulpe a déjà été consommée depuis longtemps.

Deux grands partis qui se partagent le pouvoir en nous faisant faussement croire être en opposition mais qui une fois en place commettent les mêmes erreurs, un peu comme dans un jeu à celui qui sera le plus nul.

L’un s’est par exemple rendu vivement coupable de la casse de notre système de santé et de notre système éducatif par des mises à la retraite forcées et une réforme débile et l’autre s’est empressé, succédant au premier, de poursuivre l’œuvre de destruction de son prédécesseur malgré des promesses, en 2003, de changements radicaux et massifs en un clin d’œil.

Résultat de ces 15 ans de massacre, on n’a jamais autant attendu dans les hôpitaux sur les listes d’attente, alors que le système n’a jamais couté si cher.  Nos enfants sont pris en otage dans un système scolaire devenu un véritable mammouth à fabriquer des cancres qui savent à peine s’exprimer en français correct à la fin de leurs études secondaires. Je passerai bien évidemment sur les taux d’imposition infligés aux citoyens pour financer un système de corruption à tous les niveaux de l’état et qui rend des services de plus en plus minables à ces citoyens qui s’appauvrissent davantage chaque jour un peu plus au profit des plus grands trusts financiers qui engrangent de colossaux bénéfices sur le dos des travailleurs.

L’alternative PQ – PLQ ne permet pas de créer les réels changements que la population attend, nous en avons aujourd’hui la preuve par les taux d’abstention toujours croissants qui démontrent que les citoyens sont malades de leur politicien. Une sorte de gigantesque « écoeurantite » très aigue s’empare très rapidement et massivement de chaque électeur qui sait de plus en plus qu’il ne sert plus à rien d’aller voter pour bonnet blanc ou blanc bonnet.

On nous parle du côté des séparatistes de division du vote et de sabotage du mouvement souverainiste aussitôt que l’on pense éventuellement proposer la création de parti d’alternance. Quel utopie que de croire en de telles balivernes quand on sait combien les souverainistes sont déjà divisés. Divisés, non seulement à propos de la manière de réaliser éventuellement cette indépendance qui, il est vrai permettrait au Québec d’encaisser de confortables surplus d’impôts qu’il pourrait utiliser à des fins utiles pour financer les services à la population et en créer de nouveau. Divisés sur la méthode à utiliser, sur la manière d’interagir par la suite avec le Canada, en bref ! Déjà Divisé, divisé divisé !

Il conviendrait tout d’abord de savoir ce que l’on veut au Québec!

On veut du changement OUI, mais lequel? Dans quel sens? Chacun a sa propre définition et ne trouve pas dans le système bi partite de réponses cohérentes à ses interrogations.

Le Mouvement Québec Renouveau qui se veut un grand rassemblement de tous les déçus, les blasés, les trahis, les cochons de payeurs qui n’en peuvent plus, les exclus de toutes natures, les ruinés du système et autres quasi cadavres de la politique condamnés à se faire taxer sans avoir le droit à la parole, propose à la population du Québec de faire pression collectivement sur nos dirigeants afin de faire cesser cette infamie exploitante des deniers du peuple.

Pour ce faire le Mouvement Québec Renouveau s’appuie sur des idées simples autour d’un programme citoyen, mis de l’avant et pensé par des gens du peuple afin de trouver des solutions tangibles et valables aux grands problèmes du moment.

Notre objectif à terme est de permettre aux Québécoises et aux Québécois de retourner aux urnes, dans la confiance, exercer leurs devoirs de citoyens responsables et actifs en leur proposant un projet de société utile, censé et capable de faire une différence marquée entre les grands partis pour l’avenir de nos enfants à qui nous préparons actuellement de graves difficultés.

Patrick Herbelin
Mouvement Québec Renouveau

Un commentaire à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 jean huard Le 7 septembre 2010 à 10h31

    La naïveté du gouvernement Lévesque en 1976 en conservant les sous-ministres ou des fonctionnaires clefs libéraux à fait en sorte que l’appareil gouverfnemental libéral à continuer d’exécuter les ordres du collecteur de fonds Paul Desrochers corrompus suprême qui a eu comme successeur Tommy Derrico. Plusieurs ministres n’étaient que des tampons ignorant ce qui se passait dans leur ministère.
    Aux États -Unis lors d’un changement d’administration élu les postes de décisions sont tous remplacés pour ne pas se faire saboter.

    L’alternative du PQ ne sera valable que si le nouveau premier-ministre ne recrute pas dans l’ancienne clique de joueurs de poker de Lévesque , ni dans des conseillers ignorants le fonctionnement du systême politique.

    A date, la démonstration que l’entourage demme Marois l’entraîne dans une suite d’erreurs d’appréciation politique.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 16 articles

Afficher le profil complet

Fiche de l'article

Cet article de 765 a été rédigé par Mouvement Québec Renouveau il y a 10 ans et 1 mois, le mardi 7 septembre 2010.

Il y a un commentaire suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous L'indépendance du Québec, Politique, Québec, Canada.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2009: Régis “Red Bull” Labeaume critique le Moulin à paroles On savait que la boisson énergisante Red Bull n’était pas très bonne pour la santé, mais il faudra maintenant se [...]

2009: Gilles Duceppe est heureux d’annoncer la nomination de Daniel Paillé au sein de son cabinet Le chef du Bloc Québécois s’est dit heureux aujourd’hui d’annoncer la nomination au sein de son cabinet de monsieur Daniel [...]

2009: Quand l’Elysée met en scène une visite de Nicolas Sarkozy… Tout le monde s’en souvient, en juin 2007, la RTBF (Radio-Télévision belge de la Communauté francophone) avait diffusé une vidéo [...]

2008: Le Québec passe la moppe à l’UNESCO Dans la toute dernière publicité dernier cri où on retrouve les "grandes pointures" conservatrices réunies autour d'une table, Jean-Pierre Blackburn [...]

2008: Le Bloc Québécois sera présent pour le Québec Le Bloc Québécois vient de lancer aujourd'hui, avant tous les autres grands partis politiques canadiens, son nouveau blogue, le Blogue [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages