Le samedi 26 juin 2010

InternationalÉconomie

Face au G20, la résistance s’impose!

Canada ]

Ameriquebec
Par Association pour une solidarité étudiante élargie

Encore une fois, ce sont les élites économiques et politiques qui décideront à notre place, en discutant à huit clos, et qui choisiront comment nous sortir d’une crise économique dont ils sont eux-mêmes responsables.

L’Association pour une Solidarité Syndicale Étudiante (ASSÉ) s’insurge contre la tenue du sommet du G-20 à Toronto et tient à apporter son soutient aux différentes actions et manifestions qui auront lieu en fin de semaine. À cette occasion, les 20 plus grandes puissances mondiales se regrouperont afin de discuter de la reprise économique et de la réforme du secteur financier. « Encore une fois, ce sont les élites économiques et politiques qui décideront à notre place, en discutant à huit clos, et qui choisiront comment nous sortir d’une crise économique dont ils sont eux-mêmes responsables » dénonce Philippe Ethier, porte-parole de l’ASSÉ.

Partout dans le monde, au Québec avec le budget Bachand, on se sert de la crise économique comme prétexte pour nous imposer des politiques d’austérité. Ainsi, alors que les grandes banques et entreprises se sont vues octroyer de l’aide rapidement, rien n’a été fait pour soutenir les travailleurs et travailleuses qui perdaient leurs emplois ou pour aider la population qui se voyait plongée dans une situation de plus en plus précaire. Pire encore, aujourd’hui, on nous refile la facture d’une crise pour laquelle nous ne sommes pas responsables : coupures dans nos services publics, imposition de différents tarifs, privatisation… Bref, on impose des mesures qui appauvriront la majorité de la population, qui menaceront l’accessibilité à nos services publics et qui profiteront à une infime partie de la population.

Durant la fin de semaine, l’ensemble de l’élite économique et politique mondiale cherchera à mettre de l’avant ces mêmes mesures et à les imposer au niveau mondial. Le G-20 est le terrain de jeux par excellence des grandes puissances économiques pour la mise en place de mesures favorisant l’expansion du néolibéralisme, grand responsable de l’érosion de nos services publics, de la catastrophe écologique et de la présente crise sociale. « Nous croyons nécessaire de lutter pour conserver nos acquis sociaux, nous devons faire barrage partout à ces mesures de droite que ce soit durant le G-20 à Toronto ou partout ailleurs! » affirme Philippe Ethier.

Face à l’ampleur des attaques à laquelle nous faisons face présentement, nous avons un devoir de réaction. L’ASSÉ invite la population à soutenir et à participer aux différentes manifestations qui auront lieu en fin de semaine. « Nous devons nous battre pour contrer les attaques auxquelles nous faisons face et cette lutte doit passer par une mobilisation contre le G-20 », affirme Philippe Ethier.

Par ailleurs, l’ASSÉ tient à dénoncer le dispositif de sécurité disproportionné mis en place par les autorités canadiennes. Alors que le gouvernement prétend devoir faire face à une crise des finances publiques, près d’un milliard de dollars seront dilapidés pour assurer la « sécurité » durant l’événement. À titre comparatif, rappelons que le dernier G8 en Italie avait coûté 120 millions. De plus, l’ASSÉ tient à dénoncer l’usage de canons sonores, d’autant plus que leur utilisation risque d’avoir des répercussions irréversibles sur la santé des contestataires. « Cet important dispositif de sécurité est clairement une forme d’intimidation pour empêcher toutes formes de contestation ! » s’indigne Philippe Ethier

Seule association étudiante nationale comprenant des membres de tous les cycles d’enseignement supérieur confondus, l’ASSÉ regroupe actuellement plus de 40 000 membres dans les cégeps et les universités du Québec. Elle milite depuis sa création pour l’accessibilité à un système d’éducation gratuit, public et de qualité.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Amériquébec
Association pour une solidarité étudiante élargie

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 90 articles

Afficher le profil complet

Fiche de l'article

Cet article de 548 a été rédigé par AmériQuébec il y a 10 ans et 4 mois, le samedi 26 juin 2010.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Économie, Canada, International.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2011: Visite de William et Kate Middleton: archaïsme ou spectacle financé par le contribuable? La question du nouvel amphithéâtre à Québec a relancé la question du financement public au secteur du divertissement, que d’aucuns [...]

2011: Digne à soustraire des générations du chaos Meech procédait d'honnêtes intentions, mais espérer convaincre neuf provinces de nous octroyer un statut privilégié se résumait à tenter de [...]

2011: Lancement de la campagne « Être anglophone et vivre en français » Impératif français lance une campagne de valorisation du français auprès des Anglo-québécois. Par cette nouvelle action, Impératif français cherche à [...]

2011: Mathieu Traversy surpris par la nouvelle rumeur À la suite de la récente rumeur d’un départ ou d’un changement de parti, le député de Terrebonne, Mathieu Traversy, [...]

2010: Risques cachés à Gentilly-2 militarisé? Dans un article paru dans le Nouvelliste du 12 mai dernier, le directeur de la DSP, le Dr Grenier, avec [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages