Le jeudi 24 juin 2010

SociétéQuébec

L’Autre St-Jean, la Fête nationale des Canadiens!

À tous ceux qui méprisent NOTRE langue NATIONALE le jour de la fête NATIONALE...

L'état de la langue française ]

Par RRQ

Pourquoi essayer de réunir tout un peuple autour d’une même langue, alors qu’on peut garder deux entités distinctes séparées l’une de l’autre pour qu’elles ne se comprennent jamais et que la rivalité puisse continuer pour toujours?

S’il y a bien un peuple tolérant à outrance, c’est bien le peuple québécois. La langue officielle d’usage au Québec c’est le français. Donc, logiquement, si on respecte la culture et la langue du Québec, et qu’on passe une vie entière au Québec, on se donne l’effort de l’apprendre pour pouvoir être en relation harmonieuse avec la majorité des citoyens, comme ça se fait dans tous les pays du monde.

Mais non, la tolérance québécoise, c’est de se bilinguiser pour accommoder les privilèges de la minorité anglophone, car on ne saurait leur imposer une langue aussi minable que le français. À un tel point que, pour accommoder raisonnablement ces grands amateurs du Québec et leur permettre de fêter avec nous la St-Jean, on les laisse s’exprimer dans la langue de Shakespeare. Et on appelle ce baisage de cul de l’ouverture?

Moi, j’appelle ça de la ghettoïsation multiculturaliste canadienne. Pourquoi essayer de réunir tout un peuple autour d’une même langue, alors qu’on peut garder deux entités distinctes séparées l’une de l’autre pour qu’elles ne se comprennent jamais et que la rivalité puisse continuer pour toujours?

La tolérance, ça marche des deux côtés qu’ils disent? Pourquoi les chanteurs anglophones qui participent à l’Autre St-Jean ne tolèrent pas de chanter ou de parler français, alors que la majorité des québécois francophones, eux, sont bilingues?

Les Anglais sont le mal incarné? Pas du tout. Il n’y a pas de généralisation à faire ici. Comment expliquer qu’un gars comme Jonas, un chanteur connu qui fait carrière en anglais, est prêt à chanter en français pour la St-Jean, alors qu’il n’a pas besoin de le faire? Parce que Jonas est un Québécois de Montréal qui respecte la culture d’ici et respecte le fait que la Fête nationale du Québec, ça se passe dans la langue des Québécois.

Alors, ce n’est pas les Anglais, le problème, parce que des Anglais qui embrassent la culture québécoise, ça existe, comme des Italiens, comme des Grecs, comme des Polonais, comme des Marocains, comme des Étasuniens, comme bien d’autres citoyens du monde qui embrassent aussi notre culture, ça existe. Le problème, c’est les francophobes nés ici qui se prennent pour des touristes toute leur vie et qui pensent que le français ne mérite pas d’être appris.

On le sait, lorsqu’on connait l’anglais, on est sûr d’être compris par tous, étant donné que c’est la langue internationale. L’hégémonie de la langue anglaise prime, par-dessus la langue de toutes les cultures du monde entier. Alors, peu importe qui vous êtes, vous devez respecter cette suprématie de la langue anglaise. Dénaturalisez la St-Jean, chantez en anglais. Le caractère distinct du Québec comme nation, ça ne vaut pas la peine de le fêter, même pas une fois par année, au risque d’offusquer et de faire grimper dans les rideaux les accommodeurs et les grands tolérants de notre société de mollassons!

À tous ceux qui méprisent NOTRE langue NATIONALE le jour de la fête NATIONALE… JE LES EMMERDE!!!

Un commentaire à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 Julien Beauregard Le 24 juin 2010 à 22h40

    Pendant un entracte, ils ont fait jouer «Lâchez vos drapeaux» de Grimskunk : http://www.dailymotion.com/video/x2y0l1_grimskunk-lachez-vos-drapeau_music

    Autrement dit, un abandon total du concept d’appartenance national, quel qu’il soit. C’est bien ce que représente L’Autre St-Jean. Un anniversaire nihiliste.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article


Carlo Mosti

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 151 articles

Profil: Le RRQ est une organisation de résistance qui considère l’indépendance du Québec comme nécessaire à la survie et au développement de la nation québécoise. Il tire son inspiration de toutes…

Afficher le profil complet

Fiche de l'article

Cet article de 485 a été rédigé par Réseau de Résistance du Québécois il y a 10 ans et 4 mois, le jeudi 24 juin 2010.

Il y a un commentaire suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Québec, Société, L'état de la langue française.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2011: Régis Labeaume a tué la St-Jean-Baptiste à Québec Fêtait-on la St-Jean-Baptiste le 23 juin 1911 à Québec? En tout cas, fête ou pas, il devait y avoir plus [...]

2010: 10 bonnes raisons de dire Non à la réfection de Gentilly-2 Monsieur Binder, Votre réponse à mon texte publié dans Le Devoir le 31 mai dernier m’a beaucoup étonné, à la fois [...]

2010: Bonne Fête nationale à tous les Québécois! Comme à chaque année, la Fête nationale marque le début des grandes vacances estivales. Cependant, il ne faut pas l’oublier, [...]

2010: Compressions à l’aide sociale La députée de Marguerite-D’Youville et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’emploi et de solidarité sociale, Monique Richard, dénonce l’incohérence [...]

2010: Je marche pour la liberté J'ai présenté ce texte en commentaire à celui-ci. Bonjour Dave, Ton texte est excellent, permet-moi d'en rajouter. Je sais, l’opinion publique n’est pas [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages