Le mardi 25 mai 2010

AmériqueEnvironnement

Le centre du Pérou est frappé par un tremblement de terre de magnitude 6.3 le 23 Mai 2010

Après un séisme de magnitude 6.0 dans le Nord du Pays...

Amérique du Sud ]

Par Raymond Matabosch

D’après les autorités locales, le séisme n’aurait fait ni dégâts ni victimes, mais à Lima, capitale du Pérou, la population apeurée est immédiatement descendue dans les rues.

Faisant suite à un séisme, Nord du Pérou, Magnitude 6.0, du 19 Mai 2010 à 04h15 Temps Universel, latitude 5.05° Sud, longitude 77.59° Ouest, épicentre à 35 kilomètres au Sud-Ouest d’Ugarte, à 40 kilomètres au Sud-Sud-Ouest d’Ayar Manco, à 102 kilomètres à l’Ouest de Barranca, à 113 kilomètres au Nord-est de La Peca et à 204 kilomètres au Nord-Ouest de Tarapoto, et hypocentre à 131 kilomètres de profondeur, le Centre du Pérou vient d’être frappé, à son tour, le 23 Mai 2010 à 22h46 Temps Universel, 17h46 heure locale, par un tremblement de terre de magnitude 6.3 sur l’échelle ouverte de Richter. Son épicentre se trouve à 7 kilomètres au Sud de Liehueccila, à 7 kilomètres à l’Ouest de Coripampa, à 8 kilomètres au Sud de Soldaduocc, à 9 kilomètres au Nord de Putaccasa, à 87 kilomètres au Nord-Ouest de Puquio et à 90 kilomètres au Sud d’Ayacucho, et son hypocentre se situe à 80 kilomètres de profondeur.

D’après les autorités locales, le séisme n’aurait fait ni dégâts ni victimes, mais à Lima, capitale du Pérou, la population apeurée est immédiatement descendue dans les rues.

Situés sur une marge continentale active en contact avec une plaque océanique subductante, une marge affectée par une forte déformation accompagnée de séismes très forts, un séisme de magnitude 8.0 tous les 8 à 10 ans en moyenne, et d’un important volcanisme, plus d’une centaine de grands strato-volcans actifs ou potentiellement actifs, l’Équateur, le Pérou et le Chili sont une zone sismogène très dangereuse1. Celle-ci résulte de la convergence rapide, entre 5,5 et 8 centimètres par an, de la plaque Nazca, et de sa subduction, plongeant faiblement, 15 à 20°, vers l’est, sous la bordure Ouest du continent Sud-américain, provoquant une déformation rapide marquée par l’orogenèse des Andes, d’une part, et, d’autre part, de l’existence d’une fosse profonde, fosse du Pérou-Chili ou fosse d’Atacama, profondeur maximale 8.065 mètres, où s’accumulent et s’imbriquent, dans le cône d’accrétion, des formations volcaniques et des sédiments détritiques glissés du talus et du plateau continental.

Le risque sismique en Équateur, au Pérou et au Chili est associé à trois types de séismes :

  • les séismes de subduction, inter-plaques, au niveau de la zone couplée du contact entre les plaques Nazca et Amérique du Sud, comme Valparaiso en 1906, magnitude 8.6, Antofagasta en 1995, magnitude 8.1, Pisco et Chincha en 2007, magnitude 7.9, ou Arequipa en 2001, magnitude 8.4;
  • les séismes intra-plaques au sein de la plaque Nazca, de profondeurs intermédiaires, 80-100 kilomètres, directement sous le continent, comme Chilán en 1939, magnitude 8.3, Punitaqui en 1997, magnitude 7.3 ou Tarapacá en 2005, magnitude 7.8;
  • les séismes de faible profondeur associés à la déformation des Andes, comme Las Melosas en 1958, magnitude 6.9 ou Curicó en 2004, magnitude 6.6.

Presque toutes les villes de la côte du Pacifique, tant en Équateur, au Pérou qu’au Chili, ont été touchées par un grand séisme au cours du siècle dernier.

Historique des tremblements de terre au Pérou

  • 14 Février 1619, Trujillo, magnitude 7.7, 350 morts
  • 12 Mai 1664, Ica, magnitude 7.3, 400 morts
  • 20 Octobre 1687, Lima, magnitude 8.5, 600 morts
  • 28 Octobre 1746, Lima, magnitude 8.4, 5000 morts
  • 10 Juillet 1821, Camana, magnitude 8.2, 162 morts
  • 13 Août 1868, Arica, magnitude 9.0, 25 000 morts
  • 12 Décembre 1908, au large de la côte centrale du Pérou, magnitude 8.2
  • 24 Mai 1940, Callao, magnitude 8.2, 249 morts
  • 24 Août 1942, au large de la côte centrale du Perou, magnitude 8.2, 30 morts
  • 10 Novembre 1946, Ancash, magnitude 7.3, 1400 morts
  • 01 Novembre 1947, Satipo, magnitude 7.3, 233 morts
  • 11 Mai 1948, Moquegua, magnitude 7.4, 70 morts
  • 21 Mai 1950, Cusco, magnitude 6.0, 83 morts
  • 12 Décembre 1953, Tumbes, magnitude 7.4, 7 morts
  • 18 Janvier 1958, Arequipa, magnitude M 7.3, 28 morts
  • 17 Janvier 1960, Arequipa, magnitude 7.5, 57 morts
  • 17 Octobre 1966, près de la côte péruvienne, magnitude 8.1, 125 morts
  • 19 Juin 1968, Moyobamba, magnitude 6.9, 46 morts
  • 31 Mai 1970, Chimbote, magnitude 7.9, 66 000 morts
  • 03 Octobre 1974, près de la côte centrale du Pérou, magnitude 8.1
  • 23 Juin 2001, près de la côte centrale du Pérou, magnitude 8.4, 138 morts
  • 07 Juillet 2001, près de la côte centrale du Pérou, magnitude 7.6, 1 mort
  • 12 Octobre 2002, à la du Pérou et du Brésil, magnitude 6.9
  • 26 Septembre 2005, dans le Nord du Pérou, magnitude 7.5, 5 morts
  • 20 Octobre 2006, près de la côte centrale du Pérou, magnitude 6.7
  • 15 Août 2007, près de la côte centrale du Pérou, magnitude 8.0, 514 morts
  • 16 Novembre 2007, à la frontière du Pérou et de l’Équateur, magnitude 6.8
  1. Les zones les plus dangereuses, situées aux frontières entre les plaques, sont connues : elles se trouvent sur le pourtour de l’océan Pacifique, – circum-Pacifique depuis l’Amérique du Sud à l’est jusqu’au Japon, Taïwan, les Philippines, l’Indonésie et la Papouasie à l’ouest -, autour de la Méditerranée, – domaine de convergence Afrique-Eurasie-Inde, correspondant à la fermeture de l’ancienne Thétys et englobant le pourtour de la Méditerranée, la région Iran-Pakistan-Afghanistan, l’Asie Centrale, le nord de l’Inde et la Chine -, au niveau des chaînes de montagnes récentes comme l’Himalaya, – en témoigne le tremblement de terre du 8 octobre 2005 au Cachemire, entre le Pakistan et l’Inde -, ou aux confins de la plaque caraïbe et des deux plaques américaines, – comme le montre le séisme survenu en Haïti le 12 janvier 2010 -. À l’inverse, les pays situés loin des zones de rupture sont très peu touchés. C’est le cas notamment de la Scandinavie, de l’Afrique centrale ou du Brésil. []

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 58 articles

Profil: Raymond Matabosch, né à Villeneuve la Rivière, Pyrénées Orientales, le 04 Octobre 1947, est un sismo-volcanologue, poète, écrivain, historien et traducteur français. « Il est né le 4 octobre 1947,…

Afficher le profil complet

Fiche de l'article

Cet article de 894 a été rédigé par Raymond Matabosch il y a 10 ans et 5 mois, le mardi 25 mai 2010.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Environnement, Amérique, Amérique du Sud.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2013: Normand Lester blessé gravement dans un accident de voiture Normand Lester a commencé sa carrière en journalisme dans les années 1960. Il a longtemps travaillé comme correspondent pour la [...]

2012: Grève étudiante: faire tomber le gouvernement avec des bananes Les manifestants font preuve de beaucoup d'originalité et de créativité depuis trois mois. On a vu des manifestations dénudées, soit [...]

2011: Souveraineté, Jack Layton et la règle du 50% + 1 Hier, à l’occasion de son premier caucus depuis l’élection fédérale du 2 mai, le chef du NPD, Jack Layton, en [...]

2011: Rwanda: arrestation d’un des responsables présumés du génocide en fuite Bernard Munyagishari était recherché depuis 2005 pour génocide et crimes contre l'Humanité, a rappelé le procureur du TPIR, Hassan Bubacar [...]

2011: La gauche espagnole perd les élections municipales Les socialistes espagnols ont subi une cuisante défaite hier lors des élections régionales et municipales, au cours desquelles ils ont [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages