Le vendredi 22 janvier 2010

Amérique

Plan Marshall de reconstruction d’Haïti

Le Canada doit prendre le leadership

CanadaCaraïbes ]

Par Bloc Québécois

Avec d’autres, les Québécois doivent être en première ligne. S’il est un pays que le Québec doit aider avec une attention particulière, où nous pouvons faire une plus grande différence, c’est bien Haïti.

À l’occasion de l’ouverture du caucus du Bloc Québécois tenu à Québec, le chef du Bloc Québécois, Gilles Duceppe, s’est fait un devoir d’exiger et d’obtenir du Canada qu’il propose, qu’il contribue à définir, à financer et à mettre en œuvre un plan de reconstruction d’Haïti dès la rencontre de Montréal, le 25 janvier prochain.

Un plan Marshall pour reconstruire Haïti

« Haïti a besoin d’un nouveau plan Marshall, avec des ressources financières importantes, une volonté de long terme et un engagement sans faille de la communauté internationale. Avec d’autres, les Québécois doivent être en première ligne. S’il est un pays que le Québec doit aider avec une attention particulière, où nous pouvons faire une plus grande différence, c’est bien Haïti », a lancé Gilles Duceppe.

« Notre tâche à nous consiste aussi à faire des propositions constructives et à insister sans relâche, mois après mois, année après année, pour que l’effort de reconstruction soit mené à terme, de façon systématique, jusqu’au bout. C’est ce que nous ferons. Si nous voulons aider le peuple haïtien de façon durable, nous devons garder en tête que ce sont les Haïtiens eux-mêmes, à mesure qu’ils en seront capables, qui devront prendre en charge leur propre pays. Un effort de longue haleine d’éducation et de formation, de soutien constant et de partenariat doit donc être entrepris le plus rapidement possible », a-t-il souligné.

« De plus, l’effort de reconstruction doit être coordonné et devra se faire sous l’égide des Nations Unies, dans le respect total de la souveraineté haïtienne. Des réunions internationales des pays donateurs devront déboucher sur des engagements précis, concrets et durables. Pour permettre à l’économie haïtienne de prendre un certain essor et de progresser durablement, il faudra également penser à infléchir les politiques commerciales qui, trop souvent, coupent à leur source même les élans des pays non développés », a poursuivi le chef du Bloc Québécois.

Répondre aux besoins immédiats

Pour les prochaines semaines, il est primordial de parer au plus urgent et de sauver des vies. Devant l’ampleur des besoins de la population haïtienne, Gilles Duceppe a donc personnellement incité toutes les Québécoises et tous les Québécois à continuer de donner généreusement, dans la mesure de leurs moyens, aux organismes reconnus, en mesure d’apporter une aide humanitaire d’urgence aux courageux Haïtiens.

À l’initiative du président du Caucus, Louis Plamondon, le Bloc Québécois a d’ailleurs amassé 15 000 dollars pour l’aide humanitaire.

« La situation demeure des plus urgentes et le gouvernement doit faire preuve d’ouverture et de générosité.Je demande au premier ministre Harper de tout faire pour accélérer et intensifier les efforts du Canada en ce qui a trait à l’aide humanitaire. Le gouvernement doit faire tout ce qui est possible pour accueillir le maximum de réfugiés et accélérer la réunion des familles, et, pour ce faire, il doit lever les obstacles qui demeurent. Enfin, je demande à M. Harper de lever le plafond de 50 millions de dollars que son gouvernement a fixé pour égaler les dons offerts par les gens. En deux mots : puisqu’il est possible de faire plus, faisons plus, tout simplement », a affirmé Gilles Duceppe.

« J’ai demandé à mon collègue Jean-Yves Laforest, porte-parole en matière de commerce international, d’examiner la possibilité que soient levées certaines règles de l’OMC afin de permettre le don de produits alimentaires, dont les surplus sont jetés alors même que des millions de personnes souffrent de la faim. Je pense par exemple au lait pour les enfants », a précisé le chef du Bloc Québécois.

« Le Bloc Québécois est tout entier mobilisé pour faire face à cette tragédie et apporter de l’aide et du soutien, non seulement une aide humanitaire d’urgence, mais également une aide à la reconstruction. D’ores et déjà, nous devons nous engager, nous les Québécois, à œuvrer en ce sens, avec détermination, avec constance et avec toute la solidarité dont notre peuple est capable. Le peuple haïtien a assez souffert : aidons-le à se relever et à vivre! » a conclu Gilles Duceppe.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 335 articles

Profil: Le Bloc québécois est un parti politique souverainiste social-démocrate, implanté exclusivement au Québec, bien qu'il soit un parti fédéral du Canada. La mission première du Bloc québécois est de mettre…

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 658 a été rédigé par Le Bloc Québécois il y a 9 ans et 9 mois, le vendredi 22 janvier 2010.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Canada, Amérique, Caraïbes.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2013: Quasars LQG: la plus grosse structure de l’univers! Voilà une nouvelle qui risque d'en étourdir plusieurs. Une équipe dirigée par le Dr. Roger G. Clowes de l'Université de [...]

2011: La grande famille va-t-elle sacrifier le mouton noir mascouchois? L'année 2010, une année pour le moins débordante de rebondissement, dans cette grande famille Libérale.  Ce temple autrefois intègre, dont les [...]

2011: 63ème anniversaire du fleurdelisé, le drapeau national du Québec La Société nationale des Québécois du Suroît vous convie à un déjeuner conférence le dimanche 23 janvier 2011 à 10h30 [...]

2010: Pourquoi Ottawa ne veut pas des Haïtiens? Ottawa a de bonnes raisons de ne pas vouloir accueillir les Haïtiens. Imaginez l'impact de 50 à 100 milles nouveaux arrivants [...]

2010: Le MPIQ a 1 an, on devrait peut-être l’écouter… Il y a quelques jours, le Mouvement Pacifique pour l'Indépendance du Québec fêtait ses un an. Malheureusement, le départ d'un [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages