Le mercredi 30 décembre 2009

SociétéEnvironnement

L’homme et sa pollution…

Protégeons notre environnement physique sans oublier de protéger notre qualité de vie intellectuelle

Par Jean-Pierre Plourde

On se doit de réduire la pollution, pas pour sauver la Terre, mais pour ne pas réduire volontairement la longueur de la période géologique dans laquelle nous évoluons et qui aura, elle aussi, sa finalité. La qualité de vie de ceux qui vont naître après nous et qui vont nous remplacer sera affectée par nos comportements d’aujourd’hui.

La responsabilité de l’homme dans les gestes qu’il pose contre son environnement n’est pas seulement celle qu’on croit.

Les effets sur l’environnement causés par les humains ne sont en rien comparables aux cycles et phénomènes naturels de la nature. Par exemple, une éruption volcanique massive ou l’inversion des courants d’eau chaude du Pacifique auront des effets sur plusieurs années, mais ces phénomènes finissent par se résorber parce qu’ils sont ponctuels et non continus.

La Terre fait partie de la nature au sens large… Soleil, planètes, satellites, astéroïdes et autres, agissent en symbiose… Si Jupiter et les autres géantes n’y étaient pas, on aurait probablement disparu suite à d’autres impacts d’objets errants massifs.

Deux ou trois extinctions massives entraînant la disparition de plus de 80% des espèces vivantes ont déjà eu lieu. Après chaque extinction, le nombre d’espèces total diminue, la Terre elle-même suit donc un cycle, cycle ressemblant à un déclin. L’humain se dit intelligent et les gestes qu’il pose contre son environnement sont une pression constante sur l’équilibre des forces en présentes.

Le soleil et l’eau liquide sont deux des principales sources de vie biologiques sur la Terre.

Le mouvement cinétique de la Terre suit plusieurs cycles différents. On sait qu’elle tourne autour du soleil en 365 jours de 24 heures, ce que l’on sait moins c’est qu’elle oscille sur son axe en suivant un cycle de 25 milles ans. Ce cycle semble correspondre aux périodes glaciaires et de réchauffement d’environ 12 000 ans chacun. Par exemple, au dessus du Canada, il y a douze mille ans, il y avait un glacier de plusieurs kilomètres d’épaisseur. La fonte de ce glacier a créé entre autres les grands lacs et le St-Laurent.

Où je veux en venir? À ceci.

L’être Humain se prend pour Dieu. Il se croit au dessus de la nature alors qu’il n’est qu’une espèce parmi d’autres, pas plus, ni moins importante que le sont les autres mammifères, les insectes ou les vers de terre. Le fait qu’il possède un cerveau plus gros n’en fait pas pour autant un être hors nature.

On peut faire des efforts pour améliorer notre comportement et diminuer l’effet de nos gestes sur la nature, mais on ne changera pas la finalité du cycle dans laquelle on vit.

On se doit de réduire la pollution, pas pour sauver la Terre, mais pour ne pas réduire volontairement la longueur de la période géologique dans laquelle nous évoluons et qui aura, elle aussi, sa finalité. La qualité de vie de ceux qui vont naître après nous et qui vont nous remplacer sera affectée par nos comportements d’aujourd’hui.

C’est le même principe que celui où quelqu’un qui fume toute sa vie aura réduit sa capacité pulmonaire et raccourci ses jours et sa qualité de vie de plusieurs années. La finalité de la mort n’est pas évacuée pour autant. Celui qui aura choisi de ne pas fumer va mourir statistiquement plus tard.

D’autres extinctions massives vont se produire et nous serons du nombre, les personnages virtuels appelés Dieu, Boudah, Allah ou à la rigueur, le Père Noël n’ont rien à voir là-dedans. Notre soleil a sa propre vie et sa fin sera également la nôtre.

Il y a de toute évidence une force suprême qu’on ne comprend pas et qu’aucun être humain n’est, à ce jour, en mesure de comprendre ou de nommer. Ceux qui s’aventurent à des hypothèses rassemblent des adeptes qui suivent un Messie, un gourou quelconque dans une organisation humaine appelée Religion ou Secte. Ces gens ont le droit de croire ce qu’ils veulent, mais jamais d’imposer leur foi ou point de vue par la force ou autrement.

Par exemple, faire des accommodements raisonnables sur la base de religions ou de sectes n’est rien d’autre qu’une autre forme de pollution. La masse des citoyens devrait être en mesure de comprendre qu’il est farfelu d’imposer à tous de telles hypothèses.

Protégeons notre environnement physique sans oublier de protéger notre qualité de vie intellectuelle.

2 commentaires à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 Sylvain Racine Le 31 décembre 2009 à 10h47

    Bravo pour votre texte.

  2. 2 porri Le 24 mars 2014 à 10h50

    votre article de répond pas a ma question qui est : quelle est la responsabilité de l’homme par rapport a la pollution de l’eau

    cordialement Porri.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 116 articles

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 645 a été rédigé par Jean-Pierre Plourde il y a 9 ans et 6 mois, le mercredi 30 décembre 2009.

Il y a 2 commentaires suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Société, Environnement.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2013: Réveillon 2013: Charte pour un État “effruité” En cette journée de réveillon qui nous mène à l'année 2014, il est à propos de prendre la vie avec [...]

2012: Joyeux réveillon! On sera des millions de Québécois à célébrer entre proches ou amis le réveillon puis le premier jour de l’an. Au [...]

2012: Appuyez-vous sur le bouton snooze? Ça ruine la qualité du sommeil! 6h30 du matin: le cadran sonne. Vous appuyez sur le bouton "snooze" dans l'espoir de dormir quelques minutes de plus. [...]

2009: Le Bloc obtient l’engagement que les travailleurs autonomes du Québec paieront leur juste part Le porte-parole du Bloc Québécois en matière de ressources humaines et développement social et député de Chambly–Borduas, Yves Lessard, se [...]

2009: Le projet de loi pour la création d’une section d’appel pour les réfugiés est rejeté « Le porte-parole du Bloc Québécois en matière de citoyenneté et immigration et député de Jeanne-Le Ber, Thierry St-Cyr, se [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages