Le mercredi 23 décembre 2009

International

Mission du RRQ en Catalunya à l’occasion des référendums sur l’indépendance

Un bilan positif pour le RRQ et la Catalogne

EspagneCatalogne ]

Par RRQ

Le 13 décembre dernier, le RRQ a été solidaire de la lutte menée par les indépendantistes catalans. Nous avons fait l’effort – et cela a été un honneur pour nous – d’être présents, en Catalogne, à un moment qui comptait énormément pour les Catalans et pour tous les humains qui sont contre les impérialismes et les colonialismes.

À l’invitation du Comité catalan de solidarité internationale, des représentants du Réseau de Résistance du Québécois (RRQ) ont agi, lors des référendums portant sur l’indépendance de la Catalogne, à titre d’observateurs internationaux. Avec un peu de recul, la direction du RRQ considère que cette expérience s’est avérée très positive.

Du fait, tout d’abord, que la présence d’environ une quarantaine d’observateurs internationaux aura exercé une pression suffisante sur les autorités espagnoles pour que celles-ci se refusent à agir de diverses façons afin de perturber la tenue de ces référendums symboliques et portant sur l’indépendance de la Catalogne, comme les Espagnolistes l’ont fait, le 13 septembre dernier, à Arenys de Munt. Un juge avait alors tenté d’empêcher la tenue du référendum. Rien de similaire n’a été observé le 13 décembre dernier alors que des référendums ont été tenus dans 167 municipalités de la Catalogne. José Luis Rodriguez Zapatero, le président PSOE de l’Espagne, s’étant contenté de dire que toute cette démarche d’émancipation du peuple catalan n’était qu’une sorte de divertissement qui ne menait nulle part. On verra bien…

L’Espagne a mauvaise réputation eu égard au traitement qu’elle réserve à ses minorités nationales. La torture qu’elle pratique encore en 2009 en Euskal Herria ou la volonté de charcuter encore davantage l’Estatut catalan (pacte d’autonomie signé en 2006 par la Catalogne et Madrid) prouvent hors de tout doute que la démocratie espagnole est relativement virtuelle. Mais force est de constater qu’en ce qui concerne la tenue d’une première série de référendums sur l’indépendance de la Catalogne, démarche à laquelle plus de 200 000 électeurs ont participé en votant à près de 95% en faveur du Oui, l’Espagne s’est beaucoup mieux comportée que le Canada ne l’a fait au Québec en 1995. Il est vrai que la stratégie catalane, contrairement à l’opération québécoise, n’avait aucune valeur juridique, ce qui a pu convaincre Madrid de fermer les yeux pour cette fois, et ce, bien qu’elle a une peur maladive des indépendantismes basque et catalan.

Autre point positif que le RRQ relève: le fait que ce soit de simples citoyens de Catalogne qui aient pris le taureau par les cornes afin de défendre leur pays contre les agressions et les humiliations espagnoles. Les Catalans ont fort bien compris qu’à toujours attendre après des élites politiques on atteint que trop rarement ses objectifs. Ils ont donc décidé d’organiser par eux-mêmes leurs consultations sur la libération de leur pays.

La délégation du RRQ a de ce fait rencontré des militants qui ont investi beaucoup d’argent provenant de leurs propres poches pour financer la consultation dans l’une des 167 localités ayant accepté de participer à l’opération du 13 décembre. Quelques milliers d’euros, c’est ce qu’on nous a dit qu’il en a coûté pour organiser, en moyenne, une seule consultation. Ce sont donc des centaines de milliers d’euros que les militants catalans ont investi pour défendre la dignité de leur nation; ce sont des centaines de milliers d’heures bénévoles qui ont été consacrées aux consultations du 13 décembre dernier.

Tout cet investissement en temps et en argent a donné des résultats très positifs et très démocratiques. Le système informatique qu’ont utilisé les militants catalans, de même que les preuves d’identité qui étaient exigées aux électeurs, ont fait en sorte que toute tricherie était à peu près impossible à commettre. Bien que les consultations aient été organisées par des indépendantistes, tout électeur a été traité avec respect. Le climat aux bureaux de vote était serein et cordial. Les sites et les aménagements des bureaux étaient convenables. Le dépouillement des urnes s’est effectué dans les règles de l’art; le public et les médias ayant même pu y assister. Bref, tout s’est déroulé dans un cadre parfaitement démocratique, ce qui est tout à l’honneur des militants catalans.

De même, si ces consultations ne scellent pas, une fois pour toutes, le sort de la Catalogne, elles auront quand même permis d’envoyer un signal fort à Madrid: la Catalogne est digne et le projet indépendantiste est plus vivant que jamais. Le RRQ considère que les référendums du 13 décembre dernier pourront être utilisés efficacement par les indépendantistes catalans pour cheminer plus rapidement vers le pays libre qu’ils espèrent tant. Et cela nous réjouit profondément.

Le RRQ salue bien bas tout ce travail effectué intelligemment par les militants indépendantistes de la Catalogne. Et cela, assurément, nous convainc encore davantage de la pertinence et de l’efficacité du travail que nous effectuons, au Québec, en dehors des partis politiques souverainistes. La démarche catalane du 13 décembre, qui sera suivie d’une autre série de référendums en février et en avril, est en train de forcer les formations politiques de là-bas à prendre clairement position dans le dossier national. À nous, au Québec, d’en faire autant et de faire pression sur nos partis souverainistes par un travail militant acharné, efficace et intelligent en faveur de l’indépendance de la nation québécoise.

Notre périple en Catalogne nous aura également permis de mieux évaluer ce qu’implique le travail d’observateur international. Lors de la prochaine manche que les indépendantistes québécois ne manqueront pas d’organiser afin de se libérer du joug canadien, l’évidence est que le RRQ pourra être de bon conseil.

La délégation du RRQ a aussi été très heureuse de constater à quel point les indépendantistes québécois sont fort bien considérés parmi les peuples en lutte. Les représentants du RRQ ont été accueillis dans la dizaine de villes et villages où ils ont effectué leur travail de surveillance de façon très chaleureuse et fraternelle. Et cela fut aussi vrai dans le cas de Daniel Turp, vice-président du Parti Québécois, qui a été traité par les militants catalans en tant que professeur-expert des questions référendaires.

Notre mission en Catalogne nous aura ainsi permis de parler abondamment de la lutte québécoise. Notre relatif isolement sur le continent nord-américain rend les échanges avec les autres peuples en lutte assez difficiles. Lorsque l’occasion nous est donnée, il faut en profiter et bien expliquer où nous en sommes rendus, au Québec, dans notre marche vers l’indépendance; l’indépendantisme québécois représente pour les autres peuples en lutte un phare qui brille dans la nuit coloniale. Ils espèrent notre libération, pour nous et pour eux aussi, évidemment, car notre victoire enclencherait un élan indépendantiste à l’échelle occidentale dont profiteraient les autres peuples en lutte. L’évidence est que les militants catalans sont très solidaires de la lutte québécoise. Et l’inverse est aussi vrai, soyez-en assurés!

Le RRQ revient de ce périple en ayant encore davantage enrichi son carnet de contacts avec les militants des peuples en lutte. Le fait est que nous partageons avec eux notre amour de la justice et de la liberté. Les Corses, les Sardes, les Basques, les Écossais, les Irlandais et bien sûr les Catalans, de par leur travail de libération, forcent le monde à s’améliorer. Tout peuple qui parvient à briser les chaînes de la servitude et de la soumission injecte par le fait même une bonne dose de dignité dans les affaires de l’humanité.

Voilà pourquoi nous devons nous appuyer les uns les autres, nous, les militants des peuples en lutte. Voilà pourquoi nous devons toujours trouver de nouvelles façons de travailler en partenariat. En ce qui concerne les militants du RRQ, ces alliances occupent une place importante dans notre stratégie indépendantiste. Et nous comptons bien les exploiter le plus efficacement possible.

Le 13 décembre dernier, le RRQ a été solidaire de la lutte menée par les indépendantistes catalans. Nous avons fait l’effort – et cela a été un honneur pour nous – d’être présents, en Catalogne, à un moment qui comptait énormément pour les Catalans et pour tous les humains qui sont contre les impérialismes et les colonialismes. Que les Catalans sachent que nous serons encore et toujours à leurs côtés, que nous les aiderons du mieux que nous le pouvons dans leur lutte de libération. La solidarité indépendantiste est pour nous une valeur primordiale. Nous tentons de l’incarner le mieux possible. Aujourd’hui comme demain.

Bisca Catalunya lliure!
Vive le Québec libre!

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article


Patrick Bourgeois

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 151 articles

Profil: Le RRQ est une organisation de résistance qui considère l’indépendance du Québec comme nécessaire à la survie et au développement de la nation québécoise. Il tire son inspiration de toutes…

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 1,311 a été rédigé par Réseau de Résistance du Québécois il y a 10 ans et 1 mois, le mercredi 23 décembre 2009.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Espagne, Catalogne, International.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2015: Google, quoi du Fa la la! Aujourd'hui est une journée très spéciale car Google nous dit que le Québec existe, et en tabarnouche la la. Expliquons; [...]

2013: Joyeuses fêtes et pas de chicane dans vos cabanes Beaucoup d'entre nous sommes maintenant en vacances pour la période des fêtes. En plus de se souhaiter de joyeuses fêtes [...]

2010: Miser sur l’internet non-anglophone et combattre la crise Car même si l’anglais reste la langue la plus compétitive sur le web, plus de 50% des démarches de recherche sont [...]

2010: Compressions budgétaires pour les offices municipaux d’habitation « Le refus de la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL) de financer une partie du budget de remplacement, [...]

2010: De la « poudre » aux yeux ! La seule façon d’éradiquer la corruption c’est de dissoudre le Parti libéral du Québec. Charest cherche encore une fois à nous [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages