Le vendredi 4 décembre 2009

QuébecPolitique

Les libéraux donnent-ils priorité à leurs donateurs dans l’octroi de nouvelles places en garderie?

Le favoritisme des libéraux nuit-il jusqu’aux centres de la petite enfance?

Nouvelles brèves ]

Par Parti Québécois

Les administrateurs de beaucoup de garderies privées ayant eu le feu vert pour développer de nouvelles places ont financé le Parti Libéral. Dans les Laurentides, 70% des nouvelles places en garderies privées ont été octroyées à des administrateurs ayant contribué à la caisse libérale à hauteur de plus de 50 000 dollars.

Pendant près de 10 minutes pendant la période de questions à l’Assemblée nationale, lundi le 1er décembre, Nicolas Girard, député de Gouin et porte-parole de l’opposition officielle en matière de famille, a révélé que les administrateurs de beaucoup de garderies privées ayant eu le feu vert pour développer de nouvelles places ont financé le Parti libéral. Favorisent-ils leur propre relève?

Les questions méritent d’être posées!


Comme l’expliquait Nicolas Girard en entrevue à LCN, lundi et en entrevue à l’émission Bouchard en parle, mardi matin, les données utilisées pour l’analyse effectuée par le Parti Québécois sont publiques. Par exemple, dans les Laurentides, 70% des nouvelles places en garderies privées ont été octroyées à des administrateurs ayant contribué à la caisse libérale à hauteur de plus de 50 000 dollars. Dans la même région, des CPE reconnus et impliqués dans leur communauté, à Blainville, se sont vus refuser de nouvelles places au profit des garderies privées.

Le Parti Québécois demande au ministre de la Famille, Tony Tomassi, de réaliser une enquête interne du ministère ou de transférer le dossier au Vérificateur général.

À l’heure des scandales, faire preuve de bonne volonté et de transparence est essentiel! Seul le Parti libéral refuse de faire toute la lumière sur les questions d’intérêt public, comme la gestion des finances publiques, des crédits publics et l’octroi de nouvelles places en garderies. À force de poser des questions, les libéraux de Jean Charest seront bien obligés de répondre.

Le Parti Québécois l’a compris, réclamant une commission d’enquête sur l’industrie de la construction.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 582 articles

Profil: Le mouvement du Parti Québécois promeut la souveraineté, le progrès social et la promotion du français au Québec.

Afficher le profil complet

Fiche de l'article

Cet article de 251 a été rédigé par Parti Québécois il y a 10 ans et 10 mois, le vendredi 4 décembre 2009.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Politique, Nouvelles brèves, Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: André Boisclair «a failli être premier ministre du Québec» Avec ces nominations, André Boisclair  recevra l'équivalent d’un revenu  d’environ 170 000 $ annuellement. En plus, il aura droit à [...]

2009: Le 2 octobre sera dorénavant la Journée internationale de la non-violence Les députés de l’Assemblée nationale du Québec ont adopté à l’unanimité aujourd’hui la loi proclamant le 2 octobre Journée internationale [...]

2009: Le PQ inquiet pour l’avenir du programme des régions-ressources Le député de Labelle et porte-parole de l’opposition officielle en matière de développement régional et d’occupation du territoire, Sylvain Pagé, [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages