Le dimanche 22 novembre 2009

EnvironnementPolitique

Nucléaire Canadien et projet de loi C-20

Un projet de loi pour protéger les exploitants de centrales nucléaires au détriment des canadiens

Canada ]

Par MSQN

Tel que proposé, le projet de loi C-20 vise à protéger les exploitants des centrales nucléaires et non les citoyens qui en seront victimes. Il est de la responsabilité des parlementaires d’assurer prioritairement la défense des intérêts de tous les Canadiens et d’éviter qu’en bout de ligne, les contribuables aient à assumer la plus grande part des responsabilités légales et des frais monétaires d’un éventuel accident à un site nucléaire canadien plutôt que les représentants de la ‘’grappe industrielle’’ tirant des bénéfices à son maintien ou à son expansion.

Selon le Mouvement Vert Mauricie (MVM), il est évident que la proposition de limiter, en cas d’accident, la responsabilité financière des exploitants d’installations nucléaires canadiens à 650 millions de dollars est tout à fait inappropriée et nécessite des amendements.

Pour le MVM, aucune compensation monétaire aussi élevée soit-elle ne pourrait compenser les impacts sur les humains et les écosystèmes résultant d’un accident impliquant l’émission de substances radioactives dans l’environnement.

Tel que proposé, le projet de loi C-20 vise à protéger les exploitants des centrales nucléaires et non les citoyens qui en seront victimes.

Si on considère le fait que, selon l’industrie, 2 milliards de dollars doivent être investis pour la reconstruction d’un seul réacteur CANDU, il est évident que le montant de 650 millions de dollars de garantie ne suffirait même pas à couvrir les frais encourus par un tel accident sur le seul site de Gentilly 2 .

Le MVM tient à souligner qu’en cas d’accident, les émissions radioactives dépasseront largement les limites territoriales régionales, provinciales, nationales et même internationales.

Michel Fugère du MVM pose la question. Qui devra alors assumer les coûts afférents aux dégâts radioactifs en dehors du site de G-2 ?

Pour illustrer la situation, le MVM cite les résultats d’une étude effectuée par le Sandia Labs de New Mexico, publiée par le Congrès américain en 1982, qui documente les conséquences humaines et les frais matériels découlant d’un accident grave pour chaque centrale nucléaire américaine. En exemple, l’étude estime que dans le cas d’un accident au site nucléaire Indian Point Unit 3 de Buchanon dans l’État de New-York, il faudrait envisager la mort immédiate de 50 000 personnes, le nombre de blessés à 167 000 personnes et les morts ultérieures par cancer à 14 000 personnes.

Pour ce qui est de l’évaluation financière des dommages matériels l’étude estimait les pertes à 314 milliards de dollars américains de 1982. En dollars canadiens de 2009 ce montant équivaut à 703,08 milliards de dollars.

Selon Pierre Lambert du MVM, il est de la responsabilité des parlementaires d’assurer prioritairement la défense des intérêts de tous les Canadiens et d’éviter qu’en bout de ligne, les contribuables aient à assumer la plus grande part des responsabilités légales et des frais monétaires d’un éventuel accident à un site nucléaire canadien plutôt que les représentants de la ‘’grappe industrielle’’ tirant des bénéfices à son maintien ou à son expansion. Le vote de nos représentants sur le projet de loi C-20 sera révélateur du support que leur formation politique accorde à la filière nucléaire.

Il souligne qu’en Allemagne les exploitants de site nucléaire n’ont pas de limite de responsabilité financière en cas d’accident.

Le MVM est d’avis qu’il est de la plus haute importance que certains amendements soient apportés au projet de loi tel que présenté à ce jour et remis si nécessaire à l’étude par les membres de la commission des ressources naturelles.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article


Mouvement Vert Mauricie

Articles rédigés: 39 articles

Profil: Le Mouvement Sortons le Québec du Nucléaire présente un défi pour chaque québécois et québécoise, peu importe leur allégeance politique. Nous nous devons de manifester ouvertement notre désaccord avec les…

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 470 a été rédigé par Mouvement Sortons le Québec du Nucléaire il y a 9 ans et 7 mois, le dimanche 22 novembre 2009.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Politique, Canada, Environnement.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2010: Corruption: le nom de France Dionne est sorti durant le scandale des commandites C'était en 2005. Le scandale des commandites battait son plein. À ce moment, les Québécois découvraient comment les fédéralistes leur [...]

2009: Rapport d’enquête interne sur la collusion dans l’octroi de contrats fait par le MTQ en 2004 Le député de Verchères et porte-parole de l’opposition officielle en matière de transports, Stéphane Bergeron, exige que soit rendu public [...]

2008: Une seconde vie minière à Malartic La remontée des cours des métaux stimule l’exploration et l’exploitation de nouveaux gisements. Un nouvel acteur vient d’apparaître dans le [...]

2008: Du gaz naturel au Québec Depuis plusieurs mois, plusieurs sociétés s’activent pour trouver du gaz naturel. Certaines possèdent un nombre important de propriétés : Junex [...]

2008: Crise à la Caisse de dépôt et placement du Québec Selon le porte-parole du Parti Québécois en matière de finances et candidat dans Rousseau, François Legault, les indications que rien [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages