Le mercredi 18 novembre 2009

PolitiqueQuébec

Le rapport du BAPE sur l’échangeur Turcot donne raison au Parti Québécois

La ministre Boulet doit refaire ses devoirs!

Par Parti Québécois

Si le projet avait été élaboré correctement dès le départ, avec de la vision et dans le respect des préoccupations des divers milieux, nous n’aurions pas perdu de temps et nous n’en serions pas à devoir retourner, encore une fois, à la planche à dessin. La ministre est responsable des conséquences de ses propres décisions!

Le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) a rendu public son rapport sur le projet de reconstruction du complexe Turcot cette semaine. La plupart des conclusions du rapport du BAPE confirme la nécessité exprimée par le Parti Québécois depuis des mois de revoir en profondeur le projet de reconstruction du complexe Turcot proposé par le gouvernement.

Le gouvernement a commencé à prendre conscience des limites évidentes de son projet en abandonnant le recours au mode PPP pour la reconstruction du complexe. Maintenant, c’est l’ensemble du projet qui doit être revu en profondeur.

« Par contre, nous émettons de sérieuses réserves quant aux suites qu’entend donner la ministre Boulet à ce projet, car sa réaction est pour le moins inquiétante. Elle dit prendre acte des recommandations du BAPE, soulignant que son ministère travaillera sur des scénarios qui limiteront les expropriations. Nous attendons bien plus que ça. Nous voulons que le projet favorise une réduction de la circulation routière et l’utilisation des modes de transport collectif, qu’il prévoit l’aménagement d’un environnement urbain et humain harmonieux, et ce, dans un véritable souci de développement durable, de protection de la santé et de saines conditions de vie. Il me semble que ce doit être le propre d’un projet du 21ème siècle, un projet avec une vision globale et cohérente de ce que nous souhaitons pour le réseau routier de la grande région métropolitaine », a expliqué le député de Verchères et porte-parole de l’opposition officielle en matière de transports, Stéphane Bergeron.

La ministre se cache derrière le rapport du BAPE pour faire planer la menace d’éventuelles hausses des coûts et de nouveaux retards, tout en refusant de revoir en profondeur son projet.

« Si le projet avait été élaboré correctement dès le départ, avec de la vision et dans le respect des préoccupations des divers milieux, nous n’aurions pas perdu de temps et nous n’en serions pas à devoir retourner, encore une fois, à la planche à dessin. La ministre est responsable des conséquences de ses propres décisions! Espérons qu’elle saura apprendre de ses erreurs pour donner suite comme il se doit aux conclusions du BAPE qui confirment finalement ce qui lui est pourtant décrié depuis longtemps déjà », a conclu Stéphane Bergeron.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article


Éric Gamache

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 582 articles

Profil: Le mouvement du Parti Québécois promeut la souveraineté, le progrès social et la promotion du français au Québec.

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 366 a été rédigé par Parti Québécois il y a 10 ans et 4 mois, le mercredi 18 novembre 2009.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Québec, Politique.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: Gaza: Québec solidaire dénonce l’escalade de la violence Mme David, députée de Gouin, réclame que « Les tirs de roquettes sur les civils en Israël et le bombardement [...]

2011: Commission Charbonneau: les sceptiques avaient raison… Il y a des jours où l'on aimerait presque ne pas savoir lire. Ce que l'on apprend dans une série [...]

2011: Le Parti libéral participe à l’anglicisation du Québec « Au lendemain de l'aveu du gouvernement libéral du recul du français à Montréal et ailleurs au Québec, la ministre [...]

2010: Unanimité contre le projet de loi fédéral C-32 Le député de Drummond et porte-parole de l’opposition officielle en matière de culture et de communications, Yves-François Blanchet, se réjouit [...]

2010: Le Devoir: C’est encore une fois n’importe quoi ! 100 ans d'intervention de l'État en culture - De l'État censeur à l'État encenseur (Le Devoir - Isabelle Paré) Il en [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages