Le mardi 20 octobre 2009

QuébecSociété

Constitution d’État: Pour une Charte de la laïcité

Un objectif clair pour le Québec un État laïc à 100

Par Claude Dulac

La meilleure balise est d’établir la distinction de l’état laïque pout tout ce qui est du domaine public. La religion étant du domaine privé, alors l’État ne doit pas intervenir, ni financièrement, ni autrement pour la régir.

La meilleure balise est d’établir la distinction de l’état laïque pout tout ce qui est du domaine public.

La religion étant du domaine privé, alors l’État (y compris le municipal, le scolaire et organismes relevant de l’État) n’intervient, ni financièrement, ni autrement pour la régir.

En conséquence:

  1. Les religieux (prêtres, prêtresses, rabbin) devraient payer des impôts comme tous. Aucun don aux religion ne devraient être déductibles d’impôt comme don de charité pour éviter le pillage pour les missions étrangères ou la luxure du Vatican.
  2. Des impôts fonciers municipaux et scolaires levés sur les mosquées, synagogues, pensionnats, presbytères, écoles…
  3. Les activités comme les baptêmes, mariages et sépultures religieuses n’auraient plus aucune valeur pour l’État. Qu’une religion refuse de marier des conjoints de sectes religieuses différentes (affaire privée), c’est leur problème.
  4. Plus aucune subvention pour les écoles privées confessionnelles, comme cela se fait partout ailleurs dans le monde,  sauf au Québec (60%) et des pays religieux musulmans (Arabie Souadite, Soudan, Yemen…et le Vatican).
  5. Interdiction pour le public, le parapublic, les villes et conseils scolaires de financer directement ou indirectement des religions. Mettre cette interdiction dans une loi!
  6. Que les contributions aux religions souvent sectaires ne soient plus déductibles à des fins d’impôts. Le cas les plus flagrants d’abus sont que ces fonds se retrouvent pour le combat des Tamouls pour des actes terroristes, pour les musulmans pour des opérations abusives et pour les colonies de peuplement en territoire occupé.. Que dire de Caritas… pour entretenir des parasites…

Avant les années cinquante, il fallait obligatoirement être catho ou protestant. Pour aller à l’école, pour se faire soigner dans un hôpital, pour sa sépulture, il fallait pratiquer la religion catholique. Les femmes devaient porter un chapeau, une voilette, des robes aux genoux (comme les musulmanes).

Après la révolution française (le roi, les corrompus et les évêques ont eu la tête coupée), les propriétés de l’Église saisies, la laïcité a pris sa place. Le roi étant le représentant de ce Dieu sur terre.

Nous avons subi le clérico-fascisme des princes de l’Église. Même au lieu d’exproprier les hôpitaux et les collèges classiques, nous avons payé la pieuvre qui nous a saigné à blanc pour ses phobies de luxe.

Lorsque le ridicule ne tue pas, certains s’imaginent qu’un sapin de Noël, comme le Père Noël,  ne sont pas des symboles religieux…

Un objectif clair pour le Québec un État laïc à 100.

Un commentaire à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 Daniel Le 22 octobre 2009 à 0h05

    quelques commentaires sur vos propositions en 6 points :

    1 & 2 Il n’y a effectivement aucune raison que le clergé (personnes physiques) comme les institutions religieuses (personnes morales) soient exclues du droit commun des contributions fiscales
    3 cela semble une évidence
    4 je suis d’accord que ce serait un bon objectif mais le “partout ailleurs dans le monde” est faux ; en France les écoles confessionnelles qui ont signé un contrat avec l’Etat (ce qui est le cas de pratiquement toutes ces écoles) sont subventionnées à 100 %
    5 & 6 admettons… mais alors pourquoi laisser une municipalité subventionner telle association ou permettre à un contribuable de déduire tel versement à une oeuvre humanitaire de ses impôts ? ce que vous proposez conduirait à passer d’un système qui favorise scandaleusement les religions à un système qui les discrimine tout aussi scandaleusement.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 12 articles

Afficher le profil complet

Fiche de l'article

Cet article de 382 a été rédigé par Claude Dulac il y a 11 ans et 1 mois, le mardi 20 octobre 2009.

Il y a un commentaire suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Société, Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2009: Lutte à l’évitement fiscal Récemment, le gouvernement du Québec a ajouté une autre pièce dans sa politique de lutte contre les pratiques fiscales irresponsables. [...]

2009: Motion du Bloc Québécois pour venir en aide à l’industrie forestière « Les travailleuses et les travailleurs de l’industrie forestière et les propriétaires de lots boisés ont remporté une victoire aujourd’hui [...]

2009: Le projet du nouveau Colisée de Québec La députée de Québec et responsable du Bloc Québécois pour la région de Québec, Christiane Gagnon, le député de Louis-Hébert [...]

2009: Les ministres Lise Thériault et Marguerite Blais déçoivent encore La députée de Crémazie et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’aînés, Lisette Lapointe, et la députée de Matapédia et [...]

2009: Élections municipales à Pointe-à-la-Croix Le député de Vachon et porte-parole de l’opposition officielle en matière de relations avec les Premières Nations, Camil Bouchard, se [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages