Le lundi 19 octobre 2009

PolitiqueSociétéQuébec

Le sous-financement du Programme d’exonération financière pour les services d’aide domestique

Une menace au maintien à domicile et à la qualité de vie des aînés

Par Parti Québécois

Alors que les coûts liés à l’hébergement d’une personne aînée explosent et que les listes d’attente s’allongent, il est tout à fait irresponsable de refuser d’investir davantage en soins et services à domicile alors qu’on sait que c’est la clé d’un véritable libre choix pour nos aînés de demeurer ou non à domicile.

En juin dernier, la ministre déléguée aux Services sociaux, Lise Thériault, suscitait l’espoir auprès des entreprises d’économie sociale du Québec qui misaient beaucoup sur l’ouverture manifestée par la ministre à l’égard d’une indexation de 15 millions $ pour le Programme d’exonération financière pour les services d’aide domestique (PEFSAD). La ministre a discrètement fait savoir qu’elle ne comblerait l’engagement qu’à moins de 25% avec 3,5 millions de dollars. Mais ce n’était que des paroles…

La députée de Crémazie et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’aînés, Lisette Lapointe, et la députée de Matapédia et porte-parole en matière de services sociaux, Danielle Doyer, déplorent l’incapacité de la ministre de concrétiser les engagements de son gouvernement en matière de soins à domicile.

« Les coûts liés à l’hébergement d’une personne aînée explosent et Les listes d’attente s’allongent. Il faut investir davantage en soins et services à domicile puisque l’on sait que c’est la clé d’un véritable libre choix pour nos aînés de demeurer ou non à domicile », a affirmé Lisette Lapointe.

Les entreprises d’économie sociale en aide domestique accompagnent actuellement plus de 75 000 personnes dont plus de 80% sont âgées de plus de 65 ans. Les entreprises d’économie sociale sont forcées d’augmenter leurs tarifs ; des aînés doivent donc renoncer à ces services faute d’avoir les moyens financiers nécessaires. Un service qui coûtait 2 dollars l’heure peut aujourd’hui en coûter cinq fois plus.

« C’est de développement des entreprises d’économie sociale dont nous devrions actuellement parler et non d’un recul de l’accessibilité à des services d’aide domestique pourtant essentiels pour les aînés en perte d’autonomie. Pendant ce temps, où est la ministre des Aînés, Marguerite Blais ? Qu’attend-elle pour défendre cet enjeu avec force ? », se demande la députée de Crémazie.

« Ces services d’aide domestique profitent aussi à d’autres clientèles vulnérables. Après s’être traînée les pieds dans ce dossier, la ministre Thériault aboutit encore une fois à un résultat décevant et contradictoire avec les bonnes intentions qu’elle formulait pourtant en juin dernier en réponse aux demandes des entreprises d’économie sociale. Alors qu’elle reconnaît qu’elles font partie de la solution pour bonifier l’offre de service en matière de soins et de services à domicile, elle les confine à une situation où elle empêche toute forme de développement », se désole la porte-parole de l’opposition officielle en matière de services sociaux, Danielle Doyer, qui invite la ministre à réviser sa décision décevante.

Le PEFSAD n’a pas été indexé depuis sa création par le Parti Québécois en 1996.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article


Éric Gamache

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 582 articles

Profil: Le mouvement du Parti Québécois promeut la souveraineté, le progrès social et la promotion du français au Québec.

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 401 a été rédigé par Parti Québécois il y a 9 ans et 9 mois, le lundi 19 octobre 2009.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Politique, Québec, Société.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2011: Jean Charest lance une fausse commission d’enquête publique sur la construction dans le monde de la corruption Jean Charest a fait son annonce d'une commission d'enquête faussement publique puisque majoritairement à huis clos vers 17h15 ce soir. [...]

2010: L’objectif de faire renaître le R.I.N. se réalisera-t-il ? Je n’ai jamais versé dans la langue de bois, j’écris et je dis ce que je pense; j’ai toujours donné [...]

2010: Rhéal Mathieu ou encore Vigile pourront confirmer qu’il n’y a pas de collaboration directe entre nous Réponse à l’article Bravo à Vigile J’aimerais préciser quelques petits détails, pour les personnes qui se posent des questions au sujet de [...]

2010: Adoption du projet de loi 115 par bâillon libéral À l'aube, mardi matin, les députés étaient encore à l'Assemblée nationale à débattre du projet de loi 115, remplaçant le [...]

2010: Bâillon et loi 103: Charest se prostitue au nom de l’argent pis du vote ethnique Jamais dans l'histoire du Québec n'aura-t-on vu un gouvernement aussi lâche. Jamais un gouvernement du Québec n'aura été aussi bas [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages