Le vendredi 19 juin 2009

SociétéQuébec

Le bras dans le tordeur

Les fédéralistes veulent évacuer la cause indépendantiste de la Fête Nationale

L'indépendance du Québec ]

Par RRQ

Dès ce matin, mes prédictions se sont davantage confirmées: encore une fois par l’entremise des pages de La Presse, les fédéralistes réclament désormais que tous les messages indépendantistes soient évacués des grands spectacles de la Fête nationale.

Sur la photo ci-dessus, Julien Larocque-Dupont, le premier en partant de la gauche, est l’un des organisateurs de L’Autre Saint-Jean et de L’Autre 1er juillet, deux événements qui, finalement, se marient fort bien ensemble…

Dans un texte que j’ai diffusé hier, j’estimais que L’Autre Saint-Jean, telle que conçue par l’Association culturelle Louis-Hébert, administrée en bonne partie par des militants des Jeunes patriotes du Québec (JPQ), créerait un dangereux précédent dont profiteraient à plus ou moins long terme les fédéralistes, que cela affecterait durement et immanquablement le symbole qu’est la Fête nationale. J’affirmais que le fait de laisser la place à des prestations anglophones, cette année, lors de cet événement, déboucherait inexorablement sur d’autres concepts toujours moins québécois dans les prochaines années. Et j’avais bien raison de le clamer, car dès ce matin, mes prédictions se sont davantage confirmées: encore une fois par l’entremise des pages de La Presse, les fédéralistes réclament désormais que tous les messages indépendantistes soient évacués des grands spectacles de la Fête nationale.

Parce que les fédéralistes n’espèrent qu’une chose, c’est-à-dire que la machine canadienne finisse d’avaler au plus vite et complètement les patriotes indépendantistes, il fallait s’attendre, comme je l’écrivais hier, qu’ils ne resteraient pas les bras croisés en assistant béatement, mais fort aise, à la bilinguisation de la Fête nationale. Il était écrit dans le ciel qu’ils sauteraient à pieds joints dans le débat pour en réclamer toujours plus. Et c’est ce qui est arrivé dès ce matin alors qu’André Pratte a commis un texte dans lequel il réclame que les artistes cessent de profiter de la Fête nationale pour parler d’indépendance. L’éditorialiste de La Presse, sans aucune surprise là aussi, réclame également que tout soit fait, à l’avenir, pour que des événements comme la reconstitution de la bataille des Plaines aient lieu, envers et contre la dignité la plus élémentaire. C’est ainsi que l’on traite la fierté québécoise dans les pages du journal de M. Paul Desmarais.

À cause des organisateurs de L’Autre Saint-Jean, notre bras a été bien malgré nous aspiré dans le tordeur. Et ce sont les émules et les disciples d’André Pratte qui font encore et toujours plus rapidement tourner la manivelle. Hier les bouts de nos doigts ont été mis dans le hachoir à viande, et déjà aujourd’hui, grâce à Pratte, on est rendu à la première phalange. Et ce n’est qu’un début. Qu’est-ce que ce sera demain? La réouverture du protocole de la Fête pour imposer les festivités bilingues? Fions-nous à André Pratte pour que cela soit au moins proposé. Voilà pourquoi je réclame aussi énergiquement la protection intégrale du symbole fondamental qu’est notre Fête nationale.

Aujourd’hui, j’ai également appris que les Jeunes patriotes du Québec, dont les “boss” sont à l’origine de la présente crise, avaient décidé de récidiver et d’organiser encore cette année L’Autre 1er juillet. Déjà, l’année passée, j’avais trouvé de fort mauvais goût que des indépendantistes québécois se déguisent en loyalistes et en fédéralistes purs et durs pour mieux distribuer du matériel canadien, une façon bien bizarre de critiquer le Canada. Disons que, cette année, la répétition de cette mascarade burlesque donne carrément la nausée. Que les “bilinguisateurs” de notre Fête nationale enfilent encore une fois leurs costumes de fédéralistes, c’est carrément surréaliste. Une chance pour eux que le ridicule ne tue pas…

À moins que nos chers “amis” des JPQ aient décidé d’arrêter de rire le 1er juillet et qu’ils se sentent aujourd’hui tout à fait à l’aise dans leurs « suits » de Canadians… À voir leur façon de piloter L’Autre St-Jean, cela ne m’étonnerait pas le moins du monde.

Un commentaire à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 LePatriote Le 21 juin 2009 à 12h54

    té bin débile toé caliss. Les JPQ sont de grand patriotes contrairement a toi. Tu devrait avoir honte de t’en prend a des militants de ce calibre. Ils font ce qu’ils on a faire et si ta petite cervelle ne comprend pas, ferme dont ta grande gueule, tu as un trip de pouvoir qui vas te couter cher.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article


Patrick Bourgeois

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 151 articles

Profil: Le RRQ est une organisation de résistance qui considère l’indépendance du Québec comme nécessaire à la survie et au développement de la nation québécoise. Il tire son inspiration de toutes…

Afficher le profil complet

Fiche de l'article

Cet article de 592 a été rédigé par Réseau de Résistance du Québécois il y a 11 ans et 1 mois, le vendredi 19 juin 2009.

Il y a un commentaire suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous L'indépendance du Québec, Québec, Société.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2013: Option nationale: Jean-Martin Aussant démissionne C'est avec grand regret que Jean-Martin Aussant a annoncé qu'il quittait la chefferie d'Option nationale aujourd'hui alors que son agenda [...]

2009: Élections en Iran: Khamenei est “ALL IN” Si nous jouions une partie de poker, la stratégie utilisée par Khamenei équivaudrait très certainement à la ruse “All in” [...]

2009: Un budget 2009-2010 déficitaire Le budget présenté par l'ancienne ministre des Finances du Québec, Monique Jérôme-Forget, prévoit des dépenses de 62,2 milliards de dollars, [...]

2009: Québec, une capitale en quête de reconnaissance Son maire, Régis Labeaume, emporté par l’enthousiasme de ses commettants a même lancé un mot d’ordre à la population d’acheter cette boisson [...]

2009: Projet de loi pour favoriser l’utilisation du bois dans les édifices fédéraux Le porte-parole adjoint du Bloc Québécois en matière de développement régional et député de Manicouagan, Gérard Asselin, appuyé par le [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages