Le dimanche 14 juin 2009

SociétéQuébec

Lancement du projet CARTaGENE: une carte génétique du Québec

Le recrutement de 20 000 participants de 40 à 69 ans est nécessaire afin que CARTaGENE soit une réussite

Par Claude Dulac

CARTaGENE sera une ressource soutenant l’avancement de la recherche sur la génétique, dans l’intention d’améliorer la santé de la population du Québec. Cette ressource encadrée et publique comprendra une banque de données et une biobanque. La banque de données inclura donc des données environnementales, démographiques et relatives à la santé. La biobanque contiendra de l’ADN et des prélèvements de sang et d’urine.

Le projet CARTaGENE est l’un des plus grands projets scientifiques québécois jamais réalisés sur la santé et la génomique des populations. Il vise à recruter, pour sa phase A, 20 000 Québécois afin qu’ils participent à une vaste enquête sur les déterminants de la santé (habitudes de vie, génétique, environnement, nutrition) au Québec.

Cette ressource consistera en une banque d’échantillons biologiques et une banque de données sur la santé. CARTaGENE fournira les renseignements recueillis et codés aux chercheurs qui en feront la demande, à la condition qu’ils respectent des critères scientifiques et éthiques. Ils pourront également accéder à des renseignements codés provenant de données gouvernementales sur la santé.

CARTaGENE rendra ainsi possible la réalisation de plusieurs études qui pourraient améliorer notre connaissance sur la santé et l’origine des maladies et permettront, à moyen et long termes, des interventions mieux adaptées et des diagnostics et des outils de prévention plus précis.

La Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ) sélectionne au hasard des participants potentiels. Au cours des prochains jours, les personnes sélectionnées recevront une lettre les invitant à y participer. Naturellement, elles seront libres d’accepter cette invitation. Précisons que le processus de sélection se fera en continu et s’échelonnera sur plusieurs mois.

« La réussite de cette recherche dépend de la réponse du participant, affirme le docteur Claude Laberge, directeur scientifique et porte-parole officiel de CARTaGENE. Nous tenons à remercier ceux et celles qui ont pris le temps de participer à notre phase pilote l’hiver dernier, car grâce à eux, CARTaGENE est maintenant en mesure d’enclencher sa deuxième phase de recrutement, à savoir la phase A. »

Cette phase débutera en juin 2009. Lorsque les participants se rendront dans les sites de recrutement, ils répondront à un questionnaire de santé et feront don d’urine et de sang, dont une partie servira à des analyses et l’autre sera entreposée à la Biobanque Génome Québec et Centre hospitalier affilié universitaire régional de Chicoutimi (GQ-CAURC). Des infirmières qualifiées et spécialement formées les accompagneront tout au long du processus. Elles prendront également quelques mesures physiques : taille, poids, tour de la taille et des hanches, pression artérielle, pouls, etc. Après quoi, ils seront ensuite invités à évaluer leur expérience en répondant à un questionnaire de satisfaction à domicile.

Ces étapes résument la participation « active », qui durera en moyenne deux heures trente. Les participants seront aussi invités à choisir ou non deux options : celle d’être recontactés, et celle de participer à l’option généalogique de CARTaGENE, en association avec le Projet BALSAC, en remplissant un questionnaire à la maison.

Régions ciblées

« Notre objectif, de poursuivre le Docteur Laberge, est de créer une ressource publique pour la recherche. Nous ciblons les 40 à 69 ans qui habitent les régions métropolitaines de Montréal, Sherbrooke, Saguenay (Chicoutimi) et Québec. En atteignant notre objectif de 20 000 participants au cours des prochains mois, nous aurons une ressource qui nous offrira un bon portrait de l’état de santé et de la diversité génétique de la population. »

Confidentialité assurée par l’entremise d’échantillons codés

« Ce dont nous sommes le plus fiers, ajoute le Dr Claude Laberge, c’est que la confidentialité des participants sera assurée à tous les stades du projet. Aucun nom, adresse, ni numéro de téléphone, cellulaire ou courriel ne sera conservé dans la banque de données de CARTaGENE. Des codes remplaceront ces informations personnelles. L’accès à des données et à des échantillons codés sera accordé uniquement aux chercheurs qui auront reçu les autorisations requises par les comités d’éthique et scientifiques. En aucun temps, les assureurs et les employeurs n’auront le droit d’accéder aux données ou aux échantillons de CARTaGENE. »

Important travail d’équipe

Le projet CARTaGENE implique la participation active de plusieurs institutions, organismes et projets publics. L’Université de Montréal est responsable du projet dans son ensemble. Génome Canada et Génome Québec sont des organismes publics qui financent la recherche en génomique.

La conservation des échantillons est assurée par la Biobanque Génome Québec et Centre hospitalier affilié universitaire régional de Chicoutimi (Biobanque GQ-CAURC). La Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ) est impliquée dans la sélection et le recrutement des participants. Le Projet BALSAC de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) conservera des renseignements généalogiques dont il assurera la confidentialité.

CARTaGENE a une portée nationale avec son association avec le projet de Partenariat canadien Espoir pour demain (CPTP), qui vise la création d’une plate-forme de recherche comprenant 300 000 participants à travers le Canada.

CARTaGENE a également une portée internationale en tant que membre fondateur du Public Population Project in Genomics (P3G), qui rend possible la collaboration entre plus de 25 projets semblables à travers le monde.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article


Pierre Leduc

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 12 articles

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 756 a été rédigé par Claude Dulac il y a 10 ans et 9 mois, le dimanche 14 juin 2009.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Société, Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2013: Turban: la FIFA dit oui à son port La Fédération internationale de football association (FIFA) a annoncé aujourd'hui, vendredi, que le port du turban sur les terrains de soccer. La Fédération [...]

2012: Charest et le PLQ, c’est les égouts Le Parti québécois a mis la main sur un document du PLQ, soit un diaporama qui a été présenté par Jean [...]

2010: Autre point de vue sur l’avortement Lorsqu'on sait qu'on a un problème, on a deux choix. 1. Ou bien, on fait face à notre problème et on [...]

2010: Le Taal, volcan philippin aux portes de l’explosion Suite à une série de modifications des paramètres volcaniques surveillés qui ont débuté fin avril, le niveau d'alerte du Taal [...]

2010: Assurance-emploi pour personnes atteintes de maladie grave Le député d'Alfred–Pellan, Robert Carrier, a déposé un nouveau projet de loi visant à prolonger les prestations d'assurance-emploi pour les [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages