Le dimanche 22 mars 2009

ÉconomieQuébec

Ottawa doit toujours 6 milliards $ au Québec, et Jean Charest ne fait rien!

Jean Charest n’a plus l’écoute d’Ottawa

Canada ]

Par Parti Québécois

Le Parti Québécois s’est récemment livré à un exercice pénible, mais essentiel: calculer les coûts réels de l’inertie et de l’incapacité de Jean Charest dans le dossier des affaires intergouvernementales canadiennes. Le résultat? 6 milliards de dollars.

Le Parti Québécois, toujours soucieux de défendre les intérêts du Québec et de ses citoyens, s’est récemment livré à un exercice pénible, mais essentiel : calculer les coûts réels de l’inertie et de l’incapacité de Jean Charest dans le dossier des affaires intergouvernementales canadiennes.

En effet, le député de Lac-Saint-Jean et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’affaires intergouvernementales canadiennes, Alexandre Cloutier, a fait état aujourd’hui à l’Assemblée nationale de multiples contentieux en cours avec Ottawa, pour une balance négative envers le Québec de plus de 6 milliards de dollars. Les voici :

  • 2 milliards de dollars pour le programme Chantiers Canada;
  • 1 milliard de dollars pour la péréquation;
  • 800 millions de dollars pour le financement postsecondaire;
  • 500 millions de dollars pour le Transfert canadien en matière de programmes sociaux (aide sociale);
  • 460 millions de dollars pour les infrastructures de recherche;
  • 421 millions de dollars pour la crise du verglas;
  • 250 millions de dollars pour une correction à la péréquation pour les revenus d’Hydro-Québec;
  • 173 millions de dollars pour la Fondation canadienne pour l’innovation;
  • 127 millions de dollars pour le programme de stabilisation des revenus;
  • 116 millions de dollars pour l’entente sur la main-d’œuvre;
  • 60 millions de dollars pour le Transfert canadien pour la santé;

Péréquation et déséquilibre fiscal

Le ton mielleux de Jean Charest, dans ses échanges avec le gouvernement fédéral pendant la campagne électorale, n’aura finalement servi à rien. Comme l’a dénoncé Alexandre Cloutier, « le Québec écope aujourd’hui du fédéralisme prédateur habituel, avec la complicité de Jean Charest, avec 1 milliard de dollars en moins, seulement au chapitre de la péréquation ».

Pis encore, dans le budget dévoilé hier par Monique Jérôme-Forget, on ne parle plus de déséquilibre fiscal, mais plutôt d’une meilleure gouvernance du fédéralisme fiscal canadien. De bien beaux mots pour cacher que le fédéral doit encore beaucoup d’argent aux Québécois…

Éducation postsecondaire

En ce qui a trait à l’éducation postsecondaire, le portrait n’est guère meilleur. Dans le contexte de crise que l’on connaît, le Parti Québécois aurait privilégié des investissements massifs en éducation, nécessaires pour « former notre jeunesse et développer une économie du savoir », a exposé le député de Lac-Saint-Jean. Jean Charest a donc baissé les bras.

Le porte-parole officiel en matière d’Affaires intergouvernementales canadiennes du Parti Québécois a résumé la situation en ces mots : « Jean Charest est fidèle à sa philosophie : il a baissé les bras dans l’intérêt national canadien, en se disant que c’est normal qu’Ottawa ne fasse rien en cette période difficile ».

Ottawa ignore le Québec

« Lors de la campagne électorale fédérale en septembre 2008, Jean Charest avait écrit aux chefs des partis fédéraux avec une série de 14 demandes. Cela fait plus de six mois et le résultat aujourd’hui est nul, probablement parce que Jean Charest n’a plus l’écoute d’Ottawa », a conclu Alexandre Cloutier. Jean Charest ne bronche pas et accepte mollement la situation. Ça n’aide sûrement pas à défendre nos intérêts et améliorer notre situation…

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 582 articles

Profil: Le mouvement du Parti Québécois promeut la souveraineté, le progrès social et la promotion du français au Québec.

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 462 a été rédigé par Parti Québécois il y a 11 ans et 0 mois, le dimanche 22 mars 2009.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Économie, Québec, Canada.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2013: Obama assure Israël de “l’alliance éternelle” des Etats-Unis Descendant d'Air Force One à l'aéoport Ben Gourion de Tel-Aviv, M. Obama a été accueilli par le Premier ministre Benjamin [...]

2013: Chat sommeil 15 à 18 heures par jour Si vous êtes comme moi, et avez un chat, vous aurez remarqué que vos «petits minous» dorment pratiquement tout le temps. Et [...]

2011: Les conservateurs risquent de provoquer des élections « Avec leur budget indifférent aux besoins des Québécoises et des Québécois, les conservateurs risquent de provoquer des élections. Le [...]

2011: Un rapport digne de Lord Durham Le président de la Société Saint-Jean-Baptiste (SSJB) de Montréal, Mario Beaulieu, s’insurge contre les conclusions du rapport sénatorial demandant au [...]

2011: Une coalition sans précédent demande la fermeture de Gentilly II En cette date limite du dépôt de mémoires à la Commission Canadienne de Sûreté Nucléaire sur la réfection de [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages