Le vendredi 20 mars 2009

ÉconomieQuébec

Budget du courage, du désespoir ou de l’hypocrisie?

Ouvrir la boîte de Pandore qu'est le rapport Montmarquette...

Par Alek_47

Pour la première fois en plusieurs années, j’ai l’impression que le budget dit les vraies affaires. Il n’essaie pas de dépeindre un Québec surtaxé, il n’essaie pas de cacher les déficits, il parle directement de hausse de frais, il ne coupe pas dans les services pour faire des économies de bouts de chandelles et il ne renfloue aucune industrie précaire.

Ohhhhhh!! Mon ami Vincent Geloso va avoir un orgasme…. je vais parler du rapport Montmarquette. Pire, je vais dire que pour une fois j’approuve certaines hausses des coûts. Attention, si vous êtes de gauche, vous pourriez ne pas aimer.

Répondre à la question que suggère mon titre est très difficile. En premier, je peux dire que la ministre a mis ses culottes et fait certains choix difficiles qui demande du courage et qui doivent faire mal au coeur. Cependant, plusieurs de ces choix auraient du être fait il y a plusieurs années en douceur. Finalement, je trouve un peu hypocrite d’utiliser la crise économique pour imposer une vision qui doit être débattue, ou qui aurait du être débattue en même temps que les champions de la sociale démocratie, les États Scandinaves il y a quelques années. J’aimerais voir comment on peut approcher ce budget sur ces trois angles.

Courage?

Je l’avoue, j’aime ce budget. Pas vraiment à cause de son contenu, mais plutôt par sa position dans le moment historique (que je n’en vois pas un me dire que je fais de la dialectique marxiste). En effet, un gouvernement de centre droit qui doit « dealer » avec une crise économique est toujours un plaisir jouissif. Le dilemme entre idéologie et la réalité est un spectacle intéressant. Au-delà de l’aspect purement idéologique, il force le Québec à arrêter sa fuite à l’avant et poser les vraies questions. Que doit être le modèle québécois? Comment devons-nous voir gérer notre société? Etc. Il y a aussi le courage d’augmenter la TVQ, de faire un déficit (pas très important) et d’augmenter les frais de service. Finalement, dépoussiérer en partie le rapport Montmarquette, cette boite de pandore de la droite, est à la limite de la témérité voir la de la folie.

Désespoir?

Ça ne doit pas bien aller dans les finances publiques pour sortir des boules à mythes le rapport Montmarquette. Un rapport qui prône une réforme en profondeur de l’État québécois et dont le budget est une version édulcorée. Il faut aussi être désespéré pour monter la TVQ d’un point alors que la ministre avait rejeté l’idée même il y a quelques mois. Ce qui me fascine le plus, c’est que cette crise devient la mère de mesures étranges provenant d’à gauche et à droite. On parle aussi du dernier budget Forget, que la ministre va quitter la vie politique et qu’elle ne s’attendait pas à écrire son dernier acte budgétaire à l’encre rouge. Porter l’odieux de ce budget déficitaire (sic) l’a forcé à entrevoir la reprise plus tôt que tard et j’espère qu’elle aura raison.

Hypocrisie?

En regardant toutes ces mesures, je me rends compte qu’il y a de l’hypocrisie latente. Premièrement, ouvrir la boîte de Pandore qu’est le rapport Montmarquette comme solution de sortie de déficit peut être dangereux. Entre de bonnes mains (peut-être celles de Vincent Geloso…. Euhhh non! ) ce rapport pourrait donner au Québec un souffle et une nouvelle dynamique.

Cependant, les partisans de M. Montmarquette sont trop idéologues pour l’utiliser subtilement, pour en voir les différences entre la théorie et le pratique. Je crois aussi que la hausse de la TVQ représente un constat d’échec de la politique fiscale du gouvernement et que c’était probablement l’une des solutions au déséquilibre fiscal. C’est aussi le premier budget déficitaire en 10 ans, mais la dette n’a pas arrêter d’augmenter depuis. J’aimerais bien savoir pourquoi que ça prend une crise où tous les États occidentaux plongent dans le rouge pour que Québec annonce enfin qu’elle fait des déficits non comptabilisés.

Pourquoi maintenant j’aime ce budget (autre que la dialectique marxiste)? Parce que pour la première fois en plusieurs années, j’ai l’impression que le budget dit les vraies affaires. Il n’essaie pas de dépeindre un Québec surtaxé, il n’essaie pas de cacher les déficits, il parle directement de hausse de frais, il ne coupe pas dans les services pour faire des économies de bouts de chandelles et il ne renfloue aucune industrie précaire. Il s’assume comme un budget de crise alors qu’il y a une crise. Il ne fait pas un déficit astronomique et donne de véritables solutions pour sortir de la crise. Il sait utiliser le courage, le désespoir et l’hypocrisie et l’harmoniser dans un budget sans fioritures mais efficace.

Wow, c’est peut être de ça que nous devrions se souvenir du possible dernier budget de Monique. Un budget courageux, désespéré et hypocrite, mais surtout un budget sensé.

Un commentaire à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 arab Le 14 juin 2013 à 13h54

    bsr je cherche cette bel.canada.entreprise pour immigration merci

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 20 articles

Profil: Politologue ayant étudié à l'Université Laval et à l'Université d'État des sciences humaines de la Russie à Moscou, je suis spécialiste dans les questions relevant de l'ex-URSS et de l'énergie.…

Afficher le profil complet

Fiche de l'article

Cet article de 730 a été rédigé par Aleksandre Lessard il y a 11 ans et 8 mois, le vendredi 20 mars 2009.

Il y a un commentaire suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Québec, Économie.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: Équinoxe de printemps : bloquons la hausse Cette année, l'équinoxe de printemps est différent des années précédentes au Québec. En effet, l'équinoxe marque un moment important du [...]

2010: Gentilly-2, Pointe Lepreau et Traité de non prolifération des armes nucléaires Mise en contexte Lors d’une entrevue réalisée le 18 mars 2010 à l’émission de la radio de Radio-Canada par Christiane [...]

2010: Pour souligner la Francofête 2010 Le français, Le plus bel héritage, Légué par nos ancêtres, Nous rend uniques en Amérique, Uniques en Amérique Le français, Bouillonne, cartonne, étonne Uniques en Amérique Le français, Chérit, [...]

2010: La contraception, exclue des programmes d’aide au développement « Toute initiative visant à lutter contre le taux de mortalité effarant des femmes en couche dans les pays en [...]

2010: Retour sur la campagne de lutte contre la grippe AH1N1 Selon un sondage Léger Marketing-Le Devoir réalisé entre le 11 et le 14 janvier, 70% des répondants se sont déclarés [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages