Le mercredi 11 février 2009

QuébecPolitique

Rapatrier la CCBN sous l’autorité de l’Assemblée nationale du Québec

Réplique à Gaétan Janelle du journal Le Soleil

Par Luc Archambault

Vivement le rapatriement unilatéral de la CCBN et des Plaines d’Abraham au Québec, sous l’autorité de l’Assemblée nationale du peuple démocratique et souverain du Québec. Seule sa consensuelle neutralité pourrait nous préserver de la canadianisatrice dérive du 250e cet été. Celle-là doit être stoppée !

M. Janelle,

Dans votre texte Au-delà de l’amertume, M. Falardeau,1 vous vous en prenez à la supposée « amertume » de Pierre Falardeau, mais vous abondez dans la dérive médiatique, historique et politique partisane en pensant mettre en valeur « les hommes de valeur qui pourraient mener à bien un Québec souverain ». Cela, d’abord en associant l’opposition présente de M. Falardeau contre le « spectacle haut en couleurs » de « cette reconstitution historique », à la supposée ancienne opposition de Pierre Curzi « à la venue de Paul McCartney cet été » dernier, que manifesterait ses supposés « commentaires négatifs », vous abondez dans la dérive médiatique, ensuite, en affirmant que « la situation s’est bien améliorée depuis » la Conquête, vous abondez dans la dévire historique et politique.

Vous dites qu’il n’y a rien de politique dans la re-constitution d’une bataille, parmi d’autres, Waterloo, etc., mais vous invoquez un argument politique pour le dénoncer l’affirmation du contraire. Le Canada est l’État qu’il nous faut ! Faudrait savoir !

Si M. Falardeau s’oppose à la célébration de la défaite des Armées du Roi de France Louis XV, M. Curzi ne s’est jamais opposé « à la venue » bienvenue de Sir Paul. Il n’a pas fait de « commentaires négatifs » à son encontre. Il a plutôt endossé mon « Mot de bienvenue… à Sir Paul » et comme moi dénoncé la canadianisation de la fête du 400e. Ce qui est tout autre chose, à moins qu’on tienne à faire des amalgames sophistiques.

Comme moi aussi, il se félicite aujourd’hui comme hier de sa venue et de la bienvenue que nous lui avons souhaitée et de l’au revoir que nous lui transmettons maintenant après les « célébrations » du 400e. D’autant parce qu’il a été le seul à être autorisé par les canadianisateurs à brandir nos couleurs.2

En affirmant que M. Curzi était négatif eu égard à la venue de Sir Paul, le contraire de la bienvenue souhaitée, vous abondez dans la dérive médiatique qui a inventé de toutes pièces un « mouvement d’opposition » à la bienvenue venue de Sir Paul qui n’a jamais existé.

Maintenant, en pompant les restes d’une dérive médiatique qui n’avait pas lieu d’être, vous tentez de discréditer une réelle opposition à une tout autre « célébration ». Cela, en masquant le caractère politique de l’histoire. Comme si une Conquête n’avait rien de politique, comme si sa même digne « commémoration », pourtant rabaissée au rang de « spectacle haut en couleurs », n’avait rien de politique. Comme si cela étant de l’histoire ancienne, nous pouvions sans blâme aujourd’hui danser sur les tombes de nos ancêtres et sur celles de nos ennemis d’alors, le tout jovialisé par une poignée de main falsificatrice.

« Le matin où le Québec et son peuple subiront une injustice flagrante, je serai à tes cotés pour défendre les intérêts supérieurs de la nation », nous dites-vous ! He bien ! Si c’est vrai, comment faites-vous pour considérer que « les intérêts supérieurs de la nation » ne sont pas en jeu quand l’État du Canada unilatéral de 1982 s’impose sans rupture et d’autorité à Québec depuis le 13 septembre 1759, sans jamais être nommément soumis aux voix du peuple démocratique et souverain du Québec ? Alors même que tout à fait asymétriquement et injustement, ce même État du Canada exige, comme y consentent à bon droit les souverainistes, que l’État du peuple souverain du Québec ne s’impose que par les voix du peuple, « clairement » exprimées.

Sous prétexte que nous sommes parvenus à résister à la politique d’assimilation conçue par la fine fleur de la nation conquérante de Lord Durham, sous prétexte fallacieux que nous aurions été « un peuple sans culture et sans histoire », sous prétexte que « nous ne sommes plus en 1837 », sous prétexte que « les inégalités subies par les Canadiens français jusque dans les années 1960 » ne sont que du passé, sous prétexte « que nous nous dirigeons dans la bonne direction » même s’il y a « encore beaucoup de place pour l’amélioration », nous devrions accepter de vivre dans un État que l’on répudie et qui impose son statu quo de blocage ad vitam aeternam, sans qu’il tienne compte de la volonté libre du peuple souverain du Québec qui refuse cet État, trois fois plutôt qu’une, par la voix de son Assemblée nationale, par celle de sa députation souverainiste majoritaire, et par le défaut de le nommément consulter ce peuple souverain du Québec pour fonder un État du Canada qui s’impose dans cette absence de reconnaissance de force et d’autorité. Cela n’est pas de l’ordre de « l’injustice flagrante » ? Que vous faut-il ? L’imposition de la Loi des mesures de guerre? Ça aussi c’est de l’histoire ancienne ? Que vous faut-il ? Des menaces de représailles, du chantage émotif, des commandites de re-constitutions ?

Une Re-Constitution toujours ajournée, un renouvellement toujours promis, mais se succédant à des promesses jamais tenues ? Un État fondé non pas sur la volonté libre du peuple souverain, mais sur l’autorité que lui a conféré sans rupture une Conquête sanglante menée tambours battant hauts en couleur rouge sang, par un Empire monarchique dont la Souveraine est toujours chef de l’État du Canada. Cela ne serait que justice ? Soyons sérieux !

Vivement le rapatriement unilatéral de la CCBN et des Plaines d’Abraham au Québec, sous l’autorité de l’Assemblée nationale du peuple démocratique et souverain du Québec. Seule sa consensuelle neutralité pourrait nous préserver de la canadianisatrice dérive du 250e cet été. Celle-là doit être stoppée !

  1. Publié dans Le Soleil du 8 février 2009 []
  2. Voir Retour sur un détournement de message de Michel Roberge []

2 commentaires à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 Malin Milou Le 14 février 2009 à 17h09

    Un mot pour dire que je viens d’apprendre que la reconstitution de la bataille des plaines n’aura pas lieu et que le gouvernement a viré son chapeau de bord sous la menace d’affrontement entre souverainistes et fédéralistes…

    Personnellement je m’en fout éperduement de cet événement. Ce qui m’interpèle c’est la raison de l’annulation.

    Je n’en reviens pas. Je ne peux pas croire que nous en sommes rendu là en 2009. On a la chance de vivre dans un coin de la planète ou c’est tranquille et paisible. On peut y faire notre vie et réussir, ce que bien des peuples dans le monde n’ont pas comme privilège. Eh non, ça nous prends notre dose de conflits comme si certains carburaient au désordre public.

    Ya une poignée d’individus, des casseurs (fédéralistes ou souverainistes radicaux – vous faites tous partie de la même gagne de pédérasses dans mon livre) qui nous pourrissent l’existance. Les médias vous donnent trop d’attention et ce n’est pas sur le point de changer, malheureusement – ça vend la manchette…

    On passe quoi comme message là ? Et demain ça va être quoi ? La censure des livres d’histoire ? Cou donc ! La terreur est-il le seul moyen de faire bouger les choses icitte ?

    Moi j’aurais fait deux volets à cet événement… Une confrontation historique sur les plaines et une confrontation dans les rues de la ville entre l’anti-émeute et tout ces casseurs de merde.

    Une autre occasion en or ratée pour nos gouvernements de mettres leurs maudites culottes…

    Tit peuple… tit monde… Tit pain…

    Lucien Bouchard avait raison pour un Québec lucide…

  2. 2 Luc Archambault Le 14 février 2009 à 20h48

    Bonjour Malin Milou

    Je vois que la réplique canadianisatrice était toute prête.

    La réplique à la capitulation canadianisatrice annoncée par M. Pratte, propagandiste en chef est toute prête…

    La Presse-2009 02 13-André Pratte-Capitulation sur les Plaines

    http://www.cyberpresse.ca/opinions/editorialistes/andre-pratte/200902/13/01-826946-capitulation-sur-les-plaines.php

    « C’est la faute aux extrémistes souverainistes »… « Le souverainisme n’est qu’extrémisme… face la civilisatrice civilisation canadienne de la concorde réconciliée »

    La falsificatrice concorde

    Comme si l’ensemble de la société civile presqu’unanime n’avait pas dénoncée la chose… Comme si quelques casseurs à eux seuls avaient pu faire reculer les canadianisateurs !? Comme s’ils ne pouvaient pas faire face comme ils l’ont fait au Sommet des Amériques en gazant le tout Québec.

    Et on en profitera pour dénigrer ce que nous sommes… nous le peuple du Québec…

    Pour le reste… je vous conseille Vigile

    L’idée fait son chemin ! Rapatrier notre souveraineté historique commémorative

    Dessaisir la CCBN de son contrôle à sens unique de notre histoire nationale

    Rapatrier notre souveraineté mémorielle sous l’égide de l’Assemblée nationale

    Tribune libre de Vigile – Luc Archambault 14 février 2009

    http://www.vigile.net/Dessaisir-la-CCBN-de-son-controle

    La petitesse est dans votre regard cloisonné, focalisé sur dans les limites d’une lucarne qui n’est que celle d’un Canada qui contre l’opposition de tout un peuple, refuse de se fonder sur les voix du peuple démocratique et souverain du Québec. Et… ce sera sa perte…

    Un État ne peut indéfiniment s’imposer d’autorité contre la volonté libre de tout un peuple. Il devra soit se soumettre à cette volonté pour fonder un État légitime et valide, ou il ne pourra que provoquer la fondation de l’État du peuple démocratique, pacifique et souverain du Québec que ce peuple espère depuis 250 ans…

    Il se pourrait même que les récentes actions jusqu’auboutistes de la minorité affairistes conservatrice activiste et canadianisatrice au pouvoir à Ottawa provoque la chose plutôt que prévu… Votre commentaire borné, partial et partiel me semble confirmer que ses arguments ne sont plus ceux que du désespoir et de la capitulation.

    Au plaisir

    Luc A.

    http://luc-archambault.blog.lemonde.fr/

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 31 articles

Profil: Peintre, sculpteur, performeur, céramiste et citoyen

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 949 a été rédigé par Luc Archambault il y a 11 ans et 1 mois, le mercredi 11 février 2009.

Il y a 2 commentaires suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Politique, Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2014: Taro Aso Jeux olympiques Taro Aso ((Taro Aso)) a été le 59e Premier ministre du Japon entre septembre 2008 et septembre 2009. Il est [...]

2013: Démission du pape: le Québec à la tête du Vatican? Le Vatican est à la recherche du prochain pape suite à la démission surprise de Benoit XVI. Est-ce que le [...]

2013: Démission du Pape: Benoit XVI démissionne le 28 février Le pape Benoît XVI a annoncé aujourd'hui qu'il quitterait ses fonctions au Vatican le 28 février prochain. Il aurait nié être [...]

2013: La Chine, mère du papier peint et de la tapisserie Ce serait vers le milieu du XVIIIe siècle, en pleine époque des Lumières, que le papier peint voit son destin lié à [...]

2009: Les touristes britanniques s’apprêtent à débarquer à Québec Malgré les critiques les plus vives déplorant son caractère festif, la direction de la Commission des champs de bataille nationaux [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages