Le jeudi 5 février 2009

QuébecInternational

Sarkozy, le commis voyageur de Paul Desmarais

Pour comprendre la déclaration de Sarkosy au sommet de la Francophonie

Canada ]

Par Jean-Claude Pomerleau

Sarkozy danse sur la musique de Paul Desmarais, et puis après. Ce qui compte c‘est que « La France est la France et demeurera la France ». Peu importe les commis voyageurs. Et qu’elle nous accompagnera en temps et lieu, mais ne lui demandons pas de nous précéder.

M. Sarkozy est le pion de l’ordre marchand. La particularité de ces pions politiques est de n’avoir aucune loyauté nationale. Son intérêt et celui de ses mentors passent avant celui de la France.

Et cet intérêt est celui de Paul Desmarais, un actionnaire important de Total (pétrolière) qui fait aussi dans le nucléaire. Et M. Parizeau a très bien compris la raison de la déclaration de ce commis voyageur devenu Président de la France. La France (lire ti-Paul et Total) veulent se positionner dans l’industrie nucléaire au Canada, et pour améliorer leur chance, M. Sarkozy est prêt à brader les intérêts supérieur de sa “famille”.

M. Parizeau qui en a vu bien d’autre a très bien compris ce qui se joue : Il y a des intérêts économiques qui motivent la déclaration « énorme » du Président de la France . Et il semble que M. Parizeau ait allumé certains journalistes qui se sont soudainement intéressés à l’industrie nucléaire canadienne. Et découvert que, surprise, surprise, le gouvernement canadien songe à privatiser EACL (Réacteurs CANDU). Une privatisation qui pourra rapporter gros à ceux qui sauront se positionner. Car ces décisions sont scellées au plus haut niveau, d’où l’agitation sans doute du commis voyageur Sarkozy.

Mais la question qui se pose. Même si M Sarkozy brade sa « famille » pour aider à la conclusion de cette prise de contrôle de l’industrie nucléaire canadienne, il y a peu de chance que le Canada anglais surmontent son aversion anti-française pour accepter ce transfert de leur actif dans ce domaine stratégique à…. des français. D’autant plus que les américains qui ont déjà la main haute sur Harper le prendraient très mal.

Paul Desmarais a déjà tenté de prendre le contrôle de Canadian Pacific (le conglomérat) en partenariat avec la Caisse de Dépôt. Trudeau sous la pression du milieu d’affaire de Toronto avait dû voter une loi pour bloquer la transaction. Imaginez les francophones du Québec prenant le contrôle du joyau de Bay Street.

C’est le fait de réaliser qu’il était ainsi « barré » dans son beau grand Canada qu’il aime tant, qui a incité Paul Desmarais à établir une tête de pont en Europe, en prenant pour base d’appui le Québec. Et quand le Québec sera souverain, c’est ce même pont qui fera de Paul Desmarais un fervent défenseur de notre souveraineté. Je vous l’ai dit, l’ordre marchand n’a aucune loyauté nationale, que des intérêts.

Sarkozy danse sur la musique de Paul Desmarais, et puis après. Ce qui compte c‘est que « La France est la France et demeurera la France » (De Gaulle). Peu importe les commis voyageurs. Et qu’elle nous accompagnera en temps et lieu, mais ne lui demandons pas de nous précéder.

En attendant si le Président de la France endort les canadiens, cela servira peut être notre cause. Car il ne s’agit plus d’en parler de la souveraineté, il s’agit de la faire. Et à cet égard, notre seul problème, c’est Madame Marois qui réagit encore de manière limbique alors qu’un homme d’état comme M. Parizeau nous montre clairement ce qui se joue vraiment, et quelle posture il faut prendre pour défendre l’intérêt supérieur de notre état.

C’est dans de telles circonstances que l’on mesure l’écart de stature entre Monsieur et Madame!

Pour terminer, sur le Sommet de la Francophonie. Il n’y aura pas de progrès dans le développement des pays africains, qui constituent l’avenir de la langue française, tant que les leaders politiques, comme Sarkozy, mettront la politique de la France à la solde de société comme Total.

Car cette société est une puissance financière occulte qui travaille en sous mains pour empêcher que ces états africains ne deviennent fonctionnels. Ce qui leur permettraient d’offrir enfin une résistance au pillage de leurs ressources pétrolières par ces grandes sociétés venant de pays prêchant les vertus de la démocratie. C’est ce néocolonialisme qui tue l’Afrique. Tous les pays africains présents à cette rencontre le savent.

Pour ce qui est du rôle du Canada, pensez-vous que les cow-boys de l’ouest ont intérêt à faire progresser le français dans le monde. C’est ce qui explique qu’Ottawa n’avait aucune raison d’être proactif lors de cette rencontre.

2 commentaires à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 jean claude pomerleau Le 5 février 2009 à 10h23

    La prise de contrôle de l’industrie nucléaire canadienne par les français (AREVA SA) progresse, surtout depuis la dernière déclaration du
    e Sarkosy, commis voyageur de Paul Desmarais:

    http://www.thestar.com/Business/article/581941

    Apprecions l’ironie, les canadiens applaudissent pendant que les français (et Mononcle Paul) fait mains basses sur leur industries nucléaire et le marche de l’électricité de l’Ontario. Un cadeau de Harper un autre pion de Desmmarais.

    jcpomerleau

  2. 2 Malin Milou Le 11 février 2009 à 22h54

    Personnellement je préfère voir l’électricité entre les mains des Français (qui ont une expertise mondiale reconnue dans le nucléaire) et d’un homme d’affaire QUÉBÉCOIS reconnu lui aussi dans le monde et surtout respecté et écouté même par les plus grands de ce monde…

    … plutôt que vois nos comptes gonfler à grand coups de 5-6-7% et géré par un “ordre du temple solaire”.

    Faut lire les Boyzz avec le lâcher n’importe quoi sur le Net…

    Faudrait un jour que nous les québécois puissions croitre et enfin cesser de cracher face dans le vent…

    Est-ce que j’aime Sarko pour tautant ? Non… Je suis juste allergique au “n’importe quoi dire”

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 22 articles

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 683 a été rédigé par Jean-Claude Pomerleau il y a 10 ans et 10 mois, le jeudi 5 février 2009.

Il y a 2 commentaires suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Canada, International, Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2013: Mary Leakey Si on prend le temps de vous parler de Mary Leakey, c'est qu'elle est née le 6 février 1913, donc elle [...]

2011: Histoire d’architectes: le cas de Provencher, Roy et associés Il est parfois délicat de questionner les agissements de certains de nos concitoyens. On nous reproche parfois de tenir des [...]

2011: Vigile au bureau de Jean Charest ce samedi 5 février à Montréal Le présent message est une invitation chaleureuse à vous joindre à nous, pour faire une heure de vigile devant le [...]

2010: Production d’isotopes radioactifs à Gentilly 2? Le maire Richard de Bécancour devient le preux chevalier d’un projet de production d’isotopes médicaux à Gentilly-2, sans avoir pris [...]

2010: La francophonie dans les Émirats arabes unis Depuis l’invasion de l’Irak, les Émirats arabes unis (EAU) tentent de contrecarrer l’influence américaine dans la région en se tournant [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages