Le lundi 14 avril 2008

QuébecÉconomie

Le Pacte pour l’emploi: fausse volonté de lutte à la pauvreté de la part des Libéraux

Par Marie-Ève Duchesne

Le 18 mars dernier, c’est en conférence de presse que le Premier Ministre Jean Charest et le Ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale Sam Hamad ont dévoilé leur projet d’investissement pour un Pacte à l’emploi. Une nouvelle bien accueillie par les chefs d’entreprises et certains syndicats et plutôt mal perçue par les mouvements sociaux. Qui a tort, qui a raison ?

Ce Pacte à l’emploi constitue un investissement d’un milliard de dollars sur 3 ans, selon le gouvernement libéral du Québec. Il vise les objectifs suivants : « diminuer de 50 000 le nombre de prestataires de l’assistance sociale, soutenir 52 000 personnes de plus dans leur démarche d’insertion au marché du travail ou de formation, former 250 000 travailleurs de plus, desservir 4 800 entreprises additionnelles qui veulent accroître leur productivité par le développement des compétences de leur main-d’oeuvre.1 »

À première vue, ce projet peut sembler une réussite et un pas dans une bonne direction pour enfin lutter contre la pauvreté. Cependant, plusieurs interrogations à ce moment-ci peuvent être émises. Premièrement, il est clair que la volonté des Libéraux est, une fois de plus, de jouer sur les préjugés afin de justifier les nombreuses coupures qui sont faites depuis des années auprès des prestataires d’aide sociale. En effet, on peut lire sur le site du Gouvernement du Québec que ce pacte sert à : « Faciliter l’accès au marché du travail à tous ceux et celles qui souhaitent travailler.2 » On remet donc le fait d’être sans emploi sur la responsabilité des individus en ne questionnant d’aucune manière le système de l’emploi actuel, capitaliste et compétitif. Et ceux et celles qui refuseront de participer à ce pacte seront perçu(e)s comme les « méchant(e)s pauvres » qui refusent de contribuer de manière « active » à la société.

Mais qui sont ces personnes qui sont visées par de telles mesures ? Parce que selon le Ministère de l’emploi et de la solidarité sociale, en 2006, seulement 8,5 % des prestataires d’aide sociale considéré(e)s sans contrainte à l’emploi auraient pu être réemployé(e)s dès le lendemain (environ 12 500 personnes). Comment peut-on calculer que l’on sortira 50 000 personnes sur 3 ans ? Paiera-t-on vraiment des formations qualifiantes et reconnues pour toutes les autres personnes ou continuera-t-on à prétendre que les mesures d’aide à l’emploi actuelles sont suffisantes pour y arriver ?

Parce que des mesures il y en a présentement et elles continuent, pour la plupart d’entre elles, de permettre aux chefs d’entreprises de voir les personnes assistées sociales comme du « cheap labor ». Par exemple, pour le programme « Devenir », on demande à une personne de s’impliquer 20 heures par semaine ou 80 heures par mois pour obtenir une allocation de 130$ de plus sur son chèque d’aide sociale. Donc, on demande à cette personne de travailler pour 1,63$ de l’heure. Maintenant, avec le Pacte à l’emploi, cette allocation passera à 200$ pour 80 heures de travail par mois, ce qui donnera un taux horaire de 2,50$. Ces mesures contribuent donc à une « incroyable » amélioration de leurs conditions de vie !

Et si on regarde de plus près les conditions dans lesquelles se vivent ces mesures, rien ne nous présage des améliorations sur cet aspect. Les personnes assistées sociales n’ont toujours aucun droit ou aucun recours si elles perdent leurs mesures en cours de route, si les normes du Ministère changent, etc. De plus, quelle est la garantie à la suite des ces formations et ces mesures d’aide à l’emploi de se trouver une « job » ? Travailleront-elles au salaire minimum ? À temps partiel ? Sur appel ? Sortir de l’aide sociale ne veut absolument pas dire sortir de la pauvreté. Aucun engagement non plus lors de cette annonce par le Ministre du Travail qui viendrait ajouter certains avantages sociaux pour les personnes qui suivront ces programmes comme une couverture financière par la CSST en cas d’accidents par exemple.

À qui profitera donc ce Pacte pour l’emploi ? Aux personnes les plus pauvres qui continueront de subir le regard de la société comme si elles n’avaient pas la volonté de « s’en sortir » ou aux chefs d’entreprises qui recevront pour presque rien de la main-d’œuvre à bon marché ? Les réponses viendront avec le temps. En attendant, on peut effectivement se questionner sur la réelle « bonté » de ce gouvernement qui, d’un côté nous annonce ses intentions d’aider les gens à retourner sur le marché du travail, et de l’autre modifient les normes d’un de ces programmes déjà existant (appelé Interagir) sous prétexte que trop de personnes y étaient admissibles et que les coûts étaient trop élevés.

  1. Québec annonce un investissement de près d’un milliard de dollars dans le cadre du Pactre pour l’emploi []
  2. Site officiel du Pacte pour l’emploi []

2 commentaires à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 Abdul-Rahim Le 23 avril 2008 à 20h06

    Les libéraux ont essayé bien pour accomplir leur but, mais comme vous avez dit, s’ils ne reconnaissent pas la nature du marché de travaille, qui exclut une trop grande partie de la population québécois, spécialement les jeunes, immigrantes, et minorités, ils pourront jamais résoudre le problème.

  2. 2 nonni Le 8 novembre 2008 à 11h27

    [PENSER LE FUTUR ET AGIR AU PRESENT]

    Association des jeunes du quartier golf d’abobo-té
    (Cote d’ivoire)

    Salut à vous chers (personnages)

    Frères, sœurs et parents grasse à nos recherche sur le net nous sommes arrives à parveniez votre e-mail dans notre boite électronique. Nous sommes des jeunes ivoiriens vivant en copte d’ivoire dans la ville d’Abidjan.
    Nous avions crée notre associations des jeunes de notre quartier, pour le but d’aider certaines personnes, sensibiliser des gens pour certaines maladies qui font des ravages dans le monde entier, pour données du souries au enfants qui
    Rencontre des problèmes.

    1-parceque nous constatons que dans la vie d’aujourd’hui nous sommes lié à plusieurs problèmes. Donc nous les sensibilisons contre certaines maladies mortelles.

    2- Pour la lutte contre le paludisme.

    3-pour la lutte contre le cholera.

    4-pour la lutte contre le VIH : SIDA

    5-pour l’orphelinat nous les aidons à leurs rendre heureux

    (Les aider à retrouvées une vie meilleur)

    Nous avions crée des projets

    1-nous cotisons chaque semaine 200 francs par personne qui entre dans notre caisse, pour nous aider entre nous
    même dans l’association et données le peu de chose gagne aller aider les orphelins, tout cela a cause des fêtes qui arrivent (la fête de noël, et la fête du 31 décembre et 1ere janvier) pour nous rendre heureux.

    2- nous élevons des poussins, pour les vendent quand- t’il grandissent et l’argent gagné nous la mettons dans la caisse pour assumer quelques dépenses en notre charge.

    3- sensibiliser les personnes pour la lutte de certaines maladies mortelle par exemple : le VIH, SIDA, LE CHOLERA, LE PALUDISME, Pour évite le taux de mortalité etc.…………

    4- organiser des sorties ‘détentes.

    5-faires coudre des uniformes.

    6- faire des dons imprévus.
    Parce que l’argent que nous gagnons ne suffît pas à bien prendre en charges et aider certaines personnes qui ont des problèmes. Pour nous aider à bien tenir notre association.

    7-Pour nous aider dans les moyens financiers. Pour nous fait par de vos trucs –objets qui semble être vieux, pour fais des dons à certains enfants (orphelin). Pour aider d’autres (certains) parents qui ne peuvent pas payer la scolarisations de certains enfants.

    8_Pour nous envoyer de l’argent la somme que vous voulez pour que nous puissions crée d’autres progers et aider certaines personnes qui rencontre des problèmes pour qu’ont puissent les réglées.
    Ou nous envoyer toute les autres choses que vous pouviez nous données, pour pourvoir nous servir.

    9-URGENT : SOUTIEN SCOLAIRE

    Nous recherchons des accompagnateurs bénévoles

    Membres du bureau

    Président

    Yapo adjemou teophile

    Vice-président

    Kone siofolo Adams

    Porte parole

    N’gbesse Guy Roland

    Trésorier en organisation

    Koffi nouan Emmanuel

    Trésorier

    Doffou christ honorat

    Caissier

    Nonni zakaria

    MENBRE DU GROUPE

    1- Doffou Anthelme Landry (Sergio)

    2 Doffou Christ honorat (adriano)

    3-N’gbesso Guy Roland (robinho)

    4-Kone siofolo Adams (kouelo)

    5-Yapo Adjemou Teophile (manu le cok)

    6-Yoboue affoubenou crhistian (bloffé)

    7-Gbesse Donatien Alex (macero)

    8-Loukou jean baptiste (Saha)

    9- Koua gerrard (stiven)

    10-Nonni zakaria (rougeau)

    11-Koffi nouan Emmanuel (vieko)

    12- Kouame juste aime (justo sabaguinda)

    13- Ibrahim (kaka)

    le secrétaire
    A qui contacter (s’ adresser) pour faire des affaires ou des dons qui charge d’informer les membres de l’association ,……………….

    M : Nonni zakaria

    Charge des informations, des travaux de l’informatique et caissier,
    Pour fait des dons ou nous données encore des idées pour bien entreprendre notre association.
    Nous voulons que vous nous veniez en aide, vous nette pas obliger mais c’est un signe de geste.

    Voici les contactes

    le secrétaire charge des informations,des travaux de l’informatique et caissier.

    Nonni zakaria :

    Nonni_z@yahoo.fr

    E-mail de l’association:

    associationduquartier@yahoo.fr

    Adresse postale

    02bp751abidjan 02

    Merci pour votre compréhension……………………..

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 21 articles

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 734 a été rédigé par Marie-Ève Duchesne il y a 11 ans et 6 mois, le lundi 14 avril 2008.

Il y a 2 commentaires suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Économie, Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2010: Jean Charest et les juges Il faut savoir que ça fait au moins 20 ans que Jean Charest joue avec le feu en entretenant des [...]

2010: Les conservateurs sont passés maîtres dans l’art de tromper la population Alors que la commissaire à l'information, Suzanne Legault, a déposé mardi dernier un rapport pointant du doigt le gouvernement conservateur [...]

2010: Une pétition de plus de 62 700 noms pour aider les gens atteints d’une maladie grave Le porte-parole du Bloc Québécois en matière de ressources humaines et développement social et député de Chambly–Borduas, Yves Lessard, a [...]

2010: Modifications du régime pédagogique Prenant connaissance de l’avis du Conseil supérieur de l’éducation rendu public récemment, le député de Borduas et porte-parole de l’opposition [...]

2010: Branchement à Internet haute vitesse: de l’inaction libéral à son meilleur Le Parti Québécois dénonce fortement le manque de leadership et de vision du gouvernement libéral de Jean Charest pour le [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages