Le samedi 26 juin 2010

SociétéQuébec

Un vrai plan de lutte contre les pauvres

Du changement? Pas vraiment…

Par Marie-Ève Duchesne

En juin, Sam Hamad sortait en douce son deuxième plan d’action gouvernemental en matière de lutte à la pauvreté. Un dévoilement auquel n’étaient pas invités les mouvements sociaux anti pauvreté. Portrait d’une guerre ouverte entre le PLQ et les personnes en situation de pauvreté.

Le changement de nom en dit long sur la façon de voir de ce gouvernement. On passe d’un plan gouvernemental en matière de lutte à la pauvreté et d’exclusion sociale à un plan d’action gouvernemental pour la solidarité et l’inclusion sociale. Plus question de parler de pauvreté et c’est bien là ce qui se dégage des solutions proposées. Aucunement question d’un revenu décent, de mettre fin aux distinctions entre aptes et inaptes à l’aide sociale, bref un plan d’action aussi vide que son nom l’indique.

L’ordre des priorités aussi en dit long sur sa vision: revoir les décisions des milieux locaux et régionaux (lire entre les lignes déresponsabiliser l’État et gérer localement) et valoriser le travail priment dans l’ordre sur le soutien au revenu des personnes et sur l’amélioration des conditions de vie.

Alors le Ministre se désengage en faisant gérer la pauvreté de façon locale et régionale, reconduit les Pactes pour l’emploi et n’annonce que des peccadilles quand vient le temps d’augmenter les revenus des personnes. Notons entre autre, l’indexation des prestations d’aide sociale qui sera dorénavant inscrite dans les règlements de la loi, le fameux crédit d’impôt remboursable pour la solidarité (qui donnera à une personne prestataire un gros 17 dollars de plus par mois) et l’augmentation du montant permis pour les pensions alimentaires. À ce sujet, les familles monoparentales auront maintenant le droit de conserver 100 dollars de leur pension par enfant à la place du 100 dollars global permis avant. Et pour lutter contre les préjugés: quoi de mieux qu’une semaine de la solidarité!

Bref, un plan de lutte sans ambition ni grande surprise, sans coupure ni bonne nouvelle. Depuis longtemps le parti libéral du Québec nous avait signifié son manque de volonté et ce document n’en sera qu’une preuve de plus.

Le Ministre Hamad annonce ses vraies couleurs

Mais voilà que Sam Hamad nous annonce aujourd’hui ses vraies couleurs. Alors que ce dernier se dorait le blason avec son plan de lutte contre la pauvreté dimanche dernier, on apprend dans un article de Denis Lessard dans la Presse qu’un projet du Ministre à l’étude présentement serait de couper les familles monoparentales et les personnes de 55 ans et plus à l’aide sociale.

Comment ose-t-il se vanter de lutter contre la pauvreté quand le seul fait d’enlever la maigre compensation de 120 dollars par mois aux mères monoparentales qui ont un enfant de moins de 5 ans lui permet de récolter 15 millions par année! Exclure les personnes de 55 ans et plus de cette même compensation (ce qui lui permettrait de récolter 30 millions par année d’ici 5 ans), c’est ignorer la réalité du marché du travail.

Le Ministre nous présenterait-il des suggestions d’autofinancement de son plan de lutte sur le dos des plus pauvres? Un autre scandale pour le Parti libéral!

Un commentaire à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 Jean Rousseau Le 27 juin 2010 à 19h34

    ALLER PLUS LOIN QUE LA DÉNONCIATION.

    Il y a les découvreurs et ceux qui mettent en œuvre les riches perceptions des premiers, (ex.: Édison). Nous en sommes là, on connaît la réalité. Il conviendrait maintenant de réagir afin de revendiquer ou maintenir nos droits. Seul, nous pouvons rien, mais ensemble et bien coordonné par une pensée holistique, notre pouvoir se trouve réel. Il s’agirait d’abord de sortir les gens de cette mentalité de bestiaux qui se laisse manipuler, (conditionnée par les religions) et s’organiser à l’inverse raisonnablement. Faire comprendre d’abord aux concernés que ceux qui travailleront pour eux mériteront d’être récompensés. Si cela ne se trouvait pas acquit, il faudrait laisser ces pauvres se débrouiller avec les moyens du bord. Recruter autrement un administrateur doué pour la rédaction et un avocat ayant de la gueule et de l’audace pour mener à terme le combat… Rien que de la compétence.

    Jean Rousseau, B. Ps
    spécialiste des ressources humaines
    organisateur et rédacteur
    courriel : jeanrousseau@live.ca

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 21 articles

Afficher le profil complet

Fiche de l'article

Cet article de 463 a été rédigé par Marie-Ève Duchesne il y a 11 ans et 4 mois, le samedi 26 juin 2010.

Il y a un commentaire suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Société, Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2011: Visite de William et Kate Middleton: archaïsme ou spectacle financé par le contribuable? La question du nouvel amphithéâtre à Québec a relancé la question du financement public au secteur du divertissement, que d’aucuns [...]

2011: Digne à soustraire des générations du chaos Meech procédait d'honnêtes intentions, mais espérer convaincre neuf provinces de nous octroyer un statut privilégié se résumait à tenter de [...]

2011: Lancement de la campagne « Être anglophone et vivre en français » Impératif français lance une campagne de valorisation du français auprès des Anglo-québécois. Par cette nouvelle action, Impératif français cherche à [...]

2011: Mathieu Traversy surpris par la nouvelle rumeur À la suite de la récente rumeur d’un départ ou d’un changement de parti, le député de Terrebonne, Mathieu Traversy, [...]

2010: Risques cachés à Gentilly-2 militarisé? Dans un article paru dans le Nouvelliste du 12 mai dernier, le directeur de la DSP, le Dr Grenier, avec [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages