Le Samedi 7 mars 2009

ÉconomieQuébec

Maintenir le cap d’un Salutaire coup de fouet car Le beau côté de la crise c’est la Reddition de comptes

Réplique à Pierre-Paul Noreau, propagandiste dans La Presse

Par Luc Archambault

En composant une phrase avec vos 4 derniers éditoriaux publiés depuis décembre, on peut chronologiquement composer une phrase qui fait sens et qui me semble bien correspondre à ce que vous pensez de la crise financière et politique actuelle… à un détail près… La logique… enfin, une certaine logique…

M. Noreau,

Maintenir le cap d’un Salutaire coup de fouet car Le beau côté de la crise c’est la Reddition de comptes. Votre coup de fouet porté par ce dernier éditorial la Reddition de comptes est fort bienvenu. Ce qui semble bien aller dans le sens de ce que vous retenez des incroyables errements du gouvernement de Jean Charest qui refuse la reddition de comptes, ce que vous dénoncez fort bien, félicitations !

En composant une phrase avec vos 4 derniers éditoriaux publiés depuis décembre ( vous vous faites rares maintenant à raison de ± un éditorial par mois… 4 derniers ou presque… ) on peut chronologiquement composer une phrase en ajoutant seulement quelques mots qui fait sens et qui me semble bien correspondre à ce que vous pensez de la crise financière et politique actuelle… à un détail près… La logique… enfin, une certaine logique…

À savoir, ce qui se cache sous ces titres. En effet, dans Maintenir le cap éditorial publié quelques jours avant le scrutin du 8 décembre dernier qui a élu le majoritaire gouvernement du Premier ministre Charest que vous tancer aujourd’hui, vous votiez pour lui en disant :

Le problème principal du Parti québécois au cours de la campagne a toutefois été de ne pas avoir réussi à se démarquer des propositions du Parti libéral du Québec. Réduction du nombre d’élèves dans les classes, création importante de places en garderie, investissements massifs dans les infrastructures, etc., il faut fouiller pour trouver les lignes de démarcation. L’élément clairement distinctif demeure l’objectif de souveraineté.

Or, l’humeur n’y est surtout pas. C’est l’économie qui inquiète. Et à ce chapitre, l’équipe libérale a habilement tiré son épingle du jeu au cours des dernières années. Les principaux indicateurs démontrent que, globalement, le Québec se tire honnêtement d’affaires, malgré l’incontournable ralentissement amorcé.

Le cabinet libéral est compétent, maîtrise la situation, a déjà actionné depuis un moment les leviers qui ont permis d’atténuer le choc. Il mérite donc de poursuivre le travail, surtout que le chef libéral a manifestement compris pendant son mandat minoritaire qu’il ne pouvait impunément faire fi du bon sens citoyen.

Il a compris ! Il avait compris ! Il a compris ! Vraiment !?

Les alertes du Parti québécois de madame Marois n’étaient que partisanes donc… Elles ne se démarquaient pas du PLQ… Vraiment !? Quand elle a voulu savoir le montant des pertes de la Caisse de dépôt, cela n’était pas un « élément clairement distinctif », cela c’était aussi pour faire valoir « l’objectif de souveraineté » partisan… Vraiment !

« C’est l’économie qui inquiète ». Et comment ! Mais il aurait été partisan de dévoiler là les chiffres que nous connaissons maintenant alors que nous sommes aux prises avec un gouvernement majoritaire qui peut impunément refuser la Reddition de comptes… Du moins, cela vous a semblé assez normal en décembre dernier pour que vous puissiez prendre position sans réserve pour tel postulant… « Le cabinet libéral est compétent, maîtrise la situation, a déjà actionné depuis un moment les leviers qui ont permis d’atténuer le choc. Il mérite donc de poursuivre le travail »

Mérite-t-il toujours de poursuivre « le travail » qui l’a fait manœuvrer pour ne pas avoir en décembre dernier à faire la Reddition de comptes de son mandat et qui grâce à votre appui détenant maintenant une majorité ne fait que poursuivre dans cette voie d’évitement de son imputabilité constitutionnelle ? Mérite-t-il toujours votre appui même s’il refuse la Reddition de comptes?

En fait, peu importe, car il est un peu tard pour être virulent à l’égard de ce gouvernement à propos duquel vous avez été si négligemment peu critique… il a une majorité certes inconfortable, mais qui pour le moment le met à l’abri… de toute Reddition de comptes. Dommage… ± 2000 voix accordées autrement aurait en aurait fait un gouvernement minoritaire qui n’aurait pas eu le choix de rendre des comptes…

Morale

Deux mains sur le volant, c’est bien ce que l’on accorde en élisant un gouvernement, qu’il soit minoritaire ou majoritaire. Par contre quand il est majoritaire, l’Assemblée nationale est détournée de sa fonction. Celle qui consiste à coller des contraventions quand un chauffard brûle un feu rouge. Or la Reddition de comptes est bien ce feu rouge qui a été brûlé par Jean Charest, mais comme vous nous avez invités à en faire un gouvernement majoritaire, ne reste qu’à comptabiliser les multiples collisions qui ne manqueront pas de survenir cependant que ce gouvernement majoritaire roulera à fond de train en zone densément peuplée  en brûlant tous ces feux de la Reddition de comptes qui se trouvent sur le long de son parcours de 4 ou 5 ans pour lequel vous nous avez vendu avec enthousiasme des billets « gagnants ».

Et, on ne peut plus descendre du bus… on ne peut qu’être virulent, sauf que c’est trop tard pour l’être… C’est avant d’embarquer qu’il faut être prudent… Toutes les alertes n’auront pas suffi cependant… à vous alerter vous… En fait, c’est bien là la question… à qui faire confiance !?

Certainement plus à des gouvernements majoritaires, surtout en temps de crise… !
Et, c’est bien pour cela que le Québec a failli de peu à élire un, dommage que tant de gens ait cru que cela ne valait pas la peine de se déplacer pour s’en assurer !

En fait…

Le problème de cette phrase hypothétique « Maintenir le cap d’un Salutaire coup de fouet car Le beau côté de la crise c’est la Reddition de comptes. » C’est qu’il fallait choisir qu’on rende des comptes au moment où ça compte, c’est-à-dire aux élections, surtout si c’est comme d’évidence une manoeuvre pour s’y soustraire… après il est trop tard surtout quand on a choisi de voter pour un gouvernement majoritaire… à plus forte raison quand on a invité ses lecteurs à nous suivre dans cette voie.

Maintenant, si ne suffit plus votre Salutaire coup de fouet pour que la Reddition de comptes s’opère, si Jean Charest de veut pas se soumettre à votre invitation, il faudra songer à le démettre. Si votre encouragement au PQ de Pauline Marois ne parvient pas à le faire se soumettre, il faudra vous emparer de ce qui me semble être Le beau côté de la crise, à savoir, en profiter pour nous inviter à le démettre. NON ?

Luc A.

P.S.

Ça me donne une idée…

Créer une pétition

CDP – Jean Charest et la Reddition de comptes – SE SOUMETTRE ou SE DÉMETTRE

http://3943.lapetition.be/

Voulez-vous être le premier signataire?

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

Annoncez ici

À propos de l'auteur de cet article

Luc Archambault

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 31 articles

Profil: Peintre, sculpteur, performeur, céramiste et citoyen

Afficher le profil complet

Fiche de l'article

Cet article de 1062 a été rédigé par Luc Archambault il y a 5 ans et 5 mois, le Samedi 7 mars 2009.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Économie, Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2013: Le Québec manque de rigueur et de courage En voyant le titre de l'article «Les secrets du succès scandinave ((Les secrets du succès scandinave))», article du journaliste Francis [...]

2013: Gigantisme abyssal : vidéo Qui n'a pas rêvé un jour d'être un géant? Eh bien, il existe un phénomène qui s'appelle le gigantisme abyssal, [...]

2012: Manif à Montréal: un étudiant pourrait perdre un oeil, mais les bagnoles sont saines et sauves! Mise-à-jour: Pour ceux qui doutent encore de la violence de la police, jetez un coup d'oeil au visage de [...]

2012: Manifestation étudiante à Montréal: répression policière et abus de l’anti-émeute N.B.: Suivi ce l'événement et de l'étudiant qui risque de perdre son oeil ici. À l'image de la répression policière et [...]

2010: L’amour est un mystère qui s’effrite si l’on tente de le percer Cette phrase de Denise Bombardier (( Denise Bombardier: Le temps d'aimer; Le Devoir, 2010-02-28 )) est intéressante, car elle pose cette [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages