Le vendredi 20 juillet 2012

QuébecPolitique

Facebook: le PLQ est TRÈS en vogue chez les jeunes de New York!

Des milliers de jeunes américains font déferler un tsunami d'amour sur le PLQ!

La corruption au royaume du Parti Libéral du QuébecCampagne électorale québécoise 2012 ]

Par AmériQuébec

Signe que les élections s’en viennent rapidement et que le PLQ constate son retard sur les réseaux sociaux, le parti de Jean Charest est en campagne de séduction chez les jeunes New Yorkais âgés de 18 à 24 ans. En effet, dans la dernière semaine, le PLQ a gagné 3000 abonnés sur sa page Facebook!

On l’a vu avec la grève étudiante, les réseaux sociaux sont incontournables lorsque vient le temps de faire circuler des messages rapidement. Le PLQ a constaté qu’il était à la remorque des autres partis à cet effet, c’est pourquoi il est passé en mode attaque!

Le parti Libéral de Jean Charest a donc réussi à gonfler artificiellement sa liste d’abonnés Facebook d’un nombre impressionnant de 3000 personnes, pour avoisiner actuellement le nombre de 5000 amis. Le PLQ n’avait pourtant pas franchit la barre du 2000 abonnés cet hiver, et ce même si une “supposée” proportion très importante de la population appui le parti dans ces décisions.

Visiblement incapable d’aller chercher des appuis au Québec, c’est chez les jeunes New Yorkais que le PLQ est allé faire le plein d’abonnés! Et les signes ne trompent pas, puisque ces données sont fournies de manière transparente par Facebook. Voyez par vous-mêmes:

Abonnés Facebook artificiels du PLQ

Le PLQ, qui avait de la difficulté à gagner plus de 40 amis par semaine, a donc été soudainement très populaire, au point d’attirer 2908 amis en une semaine. La semaine la plus populaire serait même celle du 24 juin, jour de la fête de Jean Charest. On peut donc se poser la question: soit Jean Charest a tenu un party ultra VIP avec de jeunes New Yorkais au domaine de Paul Desmarais à Sagard durant sa fête, ou soit il s’est acheté des faux amis à 5 cents la tête de pipe.

Malgré tout, La Presse et Le Soleil accusent… le PQ!

Le Soleil publiait cette semaine un article concernant les partis politiques s’achetant des amis ou des “Likes” sur Facebook pour une poignée de change. Pour une cinquantaine de dollars, on peut ainsi obtenir environ 1000 amis ou abonnés sur une page Facebook! Une véritable aubaine, quoi! 150$ bien investis pour le PLQ!

Mais étrangement, La Presse/Le Soleil s’est surtout intéressée à la fluctuation des abonnés de la page Facebook du PQ, occultant complètement la campagne de séduction du PLQ envers les jeunes New Yorkais. Pourtant, les preuves sont là, le PLQ s’est gâté la semaine dernière, mais c’est le PQ qui a été la cible même si les preuves ne sont pas aussi évidentes. On peut se demander pourquoi, mais on connait la réponse. On sait que la Presse et ses journaux affiliés seront sans pitié pour le PQ durant la campagne électorale.

Des amis qui ne valent pas mieux que des amis imaginaires

Avoir un nombre important d’abonnés sur sa page Facebook, c’est très bien pour épater la galerie, sans plus. Le problème, c’est que la galerie s’en fout, c’est donc un échec lamentable. Pire, on se rend compte que le PLQ manipule son entourage (!) au point de s’acheter des amis (!!), tout ceci en illégalité avec les conditions d’utilisation de Facebook (!!!). Un des porte-parole de Facebook confirmait d’ailleurs au Soleil cette semaine que «solliciter des gens à aimer une page est une violation de nos conditions d’utilisation».

Des amis New Yorkais, ça ne sera d’aucun ressort pour le PLQ. Mieux vaut peu d’amis de bonne qualité, que des milliers d’amis fantoches qui valent 5 sous. Le Parti Libéral du Québec nous dévoile encore une fois qu’il n’a rien compris aux réseaux sociaux, et que pour lui, l’argent peut tout acheter, même des amis.

Le PLQ fait des ravages chez les jeunes New Yorkais

Aux faux amis s’ajoute la censure

Pour conclure, on peut ajouter le fait que le PLQ censure ouvertement sa page Facebook. Effectivement, de nombreux commentaires sont régulièrement supprimés, ne laissant la place qu’aux commentaires louangeant le PLQ. Les quelques détracteurs qui réussissent à y publier des commentaires dénonçant le parti voient leurs interventions êtres supprimées après quelques jours.

C’est facile de le constater: lorsque Facebook indique “Afficher les 21 commentaires”, et qu’après avoir cliqué, on n’en voit que 7, cela signifie que les 14 autres commentaires ont été censurés. C’est encore plus flagrant lorsqu’aucun commentaire ne s’affiche lorsqu’on clique!

Le PLQ censure sur Facebook

Quoi! Le PLQ censure ceux qui n’ont pas la même opinion que lui? Qui l’aurait cru?

Les réseaux sociaux sont supposés permettre d’ouvrir le dialogue entre une organisation et ses abonnés. Le premier problème, c’est que la majorité des abonnés de la page du PLQ sont faux et résident à New York, ce qui rend le dialogue inutile pour l’entreprise le parti. Le deuxième problème, c’est que le dialogue n’est permis sur cette page que si on est d’accord avec les idées de l’entreprise du parti, puisque la majorité des détracteurs se trouvent à être simplement censurés.

Et la campagne électorale n’est même pas encore officiellement commencée!

4 commentaires à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 Sébast Le 21 juillet 2012 à 13h23

    Pour ce qui est de la censure, il faut faire attention. Facebook a connu des difficultés techniques pendant plusieurs jours et ce, sur toutes les pages (même sur les profils personnels). Souvent, les commentaires sont devenus inaccessibles pendant plusieurs dizaines de minutes pour ensuite revenir en ligne.

    Et même si c’était réellement des messages supprimés, on s’entend que si c’est des absurdités “pipi, caca, poil” qui sont envoyés, il est normal de supprimer ces messages. On a aucune idée de ce qu’était la teneur des messages ici présents.

  2. 2 Maxime Le 22 juillet 2012 à 2h29

    Je n’ai pas eu connaissance de ces problèmes techniques de FB dont Sébast fait mention.

    Il semble admettre cependant qu’il se pourrait que ces commentaires aient été vrais. Je m’accroche donc à cette possibilité. Eut-ce été des commentaires “pipi caca”, les supprimer n’aide en rien à dissiper nos doutes sur une censure des commentaires hostiles au PLQ. Être sur les réseaux sociaux, c’est assumer que des “pipicacasseux” viennent troller notre mur. D’ailleurs, le fil de Pauline Marois et du PQ ne manquent pas de commentaires peu sympathiques à leurs causes. Mais ils les assument.

    Des pipicacas? Possible, mais on ne le sait pas. Des commentaires bien structurés et critiques des politiques libérales? Tout aussi possible. Dans le premier cas, qu’on laisse à leurs auteurs le soin d’assumer leurs niaiseries. Dans un deuxième cas, que le PLQ assume qu’il ne fait pas et ne fera jamais l’unanimité. Mais alors, qu’il ne se surprenne pas de manquer d’amis en camouflant les débats.

  3. 3 sylvie Le 23 juillet 2012 à 13h00

    quelle rigolade

  4. 4 Marie-Eve Doré Le 24 juillet 2012 à 11h14

    Non mais faut-il être désespéré !?! Personnellement ça me rassure parce que ça signifie que, au Québec, là où ça compte, les appuis au PLQ fondent comme neige au Soleil…

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 442 articles

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 739 a été rédigé par AmériQuébec il y a 7 ans et 4 mois, le vendredi 20 juillet 2012.

Il y a 4 commentaires suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Campagne électorale québécoise 2012, La corruption au royaume du Parti Libéral du Québec, Politique, Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2009: Les algues bleu-vert et l’inaction du Parti Libéral du Québec « Il semble que le grand forum de l’an dernier n’était qu’un show de boucane. La gestion actuelle de la [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages