Le vendredi 6 janvier 2012

PolitiqueEnvironnementQuébec

Contamination d’eau souterraine au gaz de schiste

le ministre Arcand doit rendre publics les détails de cette contamination

Par Parti Québécois

Inquiet de la récente révélation faite à la veille de Noël concernant la probable contamination d’eau souterraine au gaz de schiste, le député de L’Assomption et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’environnement, de développement durable et de parcs, Scott McKay, demande au ministre de rendre publique toute l’information qui circule actuellement au ministère de l’Environnement à l’égard de cette probable contamination.

« Du propre aveu d’un expert du ministère de l’Environnement, le gaz détecté est là parce qu’on a foré le puits. En l’occurrence, le ministre a l’obligation d’agir avec diligence et transparence. De quel puits s’agit-il? Quelles sont les mesures prises par le gouvernement pour obtenir l’information détenue par les gazières? Quelles mesures additionnelles ont été prises par le gouvernement pour assurer la protection de notre eau souterraine? », se questionne Scott McKay.

Le député s’indigne que cette information ait été maintenue secrète par le gouvernement. « Ce cas de contamination de la nappe phréatique québécoise pourrait avoir des conséquences extrêmement significatives pour l’environnement et la santé humaine. Pourquoi le ministre n’a-t-il pas daigné en informer les Québécois? », a ajouté le porte-parole de l’opposition officielle.

Par ailleurs, le député de L’Assomption réclame que le ministère de l’Environnement poursuive les analyses afin de tirer les conclusions qui s’imposent. « Si, comme le prétend le ministère, on n’a pas les données de départ sur la signature isotopique du gaz déjà présent dans l’eau souterraine au Québec, il s’avère essentiel de poursuivre les analyses afin de l’obtenir, a-t-il soutenu. Il est hors de question que ce mandat incombe au Comité de l’évaluation environnementale stratégique sur les gaz de schiste. C’est le ministre de l’Environnement, Pierre Arcand, qui est responsable de la protection de l’environnement au Québec, pas ce comité où siège d’ailleurs une représentante d’une gazière », a conclu Scott McKay.

Le Parti Québécois réitère la nécessité de mettre en place un moratoire sur l’exploration et l’exploitation des gaz de schiste, le temps que toutes les assurances soient données aux Québécois qui, actuellement, servent de véritables cobayes.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article


Article original: pq.org - Actualité

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 582 articles

Profil: Le mouvement du Parti Québécois promeut la souveraineté, le progrès social et la promotion du français au Québec.

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 272 a été rédigé par Parti Québécois il y a 7 ans et 8 mois, le vendredi 6 janvier 2012.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Québec, Environnement, Politique.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , , .

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages