Le mardi 6 septembre 2011

QuébecPolitique

Les planètes sont bien plus alignées que le PQ

À un moment donné, faut arrêter de faire du surplace

L'indépendance du Québec ]

Par Carlo Mosti

Les planètes de ne sont pas alignées? Les conditions ne sont pas encore assez gagnantes? Ça prendrait quoi Mme Marois? Une guerre civile? 40-45%, ce n’est pas un début suffisant pour commencer à faire de réels gestes de rupture avec le gouvernement canadien? Vous attendez quoi, la majorité claire selon les barèmes de la loi C-20?

Récemment, Pauline Marois a déclaré : « Il doit y avoir un changement de stratégie. On ne peut plus se comparer aux référendums de 1995 ou 1980. En 1995, il y avait l’échec de l’accord du Lac-Meech, la naissance du Bloc Québécois. Les planètes étaient alignées. On n’en est pas là. Il faut s’engager tranquillement à préparer un référendum, mais aussi prendre acte du contexte politique actuel. Il n’y a pas un appétit délirant pour la souveraineté, même si dans les sondages, on est encore à 40-45 %. La nouveauté, c’est de ne pas attendre le référendum. »

Les planètes ne seraient pas alignées selon elle. Personnellement, je crois qu’il y a une effervescence pour l’indépendance, car contrairement à l’habitude, nous n’avons pas de crise, comme l’échec du Lac Meech par exemple, mais nous avons une situation qui ne fait que faire escalader la tension des Québécois. Pensons à tous les gestes de destruction de l’État québécois par le gouvernement Charest depuis plusieurs années: la vente des nos ressources à rabais, la collaboration à l’affaiblissement la loi 101 avec la loi 115, le vol de la Caisse de Dépôt pour les intérêts d’une poignée de gens influents, la corruption qui s’étale allègrement dans le monde de la construction sans qu’il n’y ait enquête, et j’en passe!

Pensons seulement aux politiques impopulaire de Harper et ses récents choix d’évacuer graduellement les Québécois de son parti. Les planètes de ne sont pas alignées? Les conditions ne sont pas encore assez gagnantes? Ça prendrait quoi Mme Marois? Une guerre civile? 40-45%, ce n’est pas un début suffisant pour commencer à faire de réels gestes de rupture avec le gouvernement canadien? Vous attendez quoi, la majorité claire selon les barèmes de la loi C-20 ? À un moment donné, faut arrêter de faire du surplace.

« Les conditions gagnantes », ça ne tombe pas du ciel. On les crée tout simplement. On a plusieurs enjeux politiques qui mettent en colère les Québécois parce qu’ils sont réglés sans l’approbation de ces derniers. On a un gouvernement provincial qui agit en dictateur duplessiste, il a carte blanche pour faire ce qu’il veut. Et oui, en pâssant, si vous ne mettez pas de X aux élections, votre carte électoral reste blanche, c’est ça que ça veut dire! Alors pour les bougons de salon, je pourrais bien dire : « Qu’ils pataugent dans leur marde, ils méritent c’qu’ils N’ont PAS choisi ». Mais est-ce que le parti dit souverainiste au Québec offre une alternative emballante? C’est quoi une alternative emballante? N’est pas l’indépendance du Québec? C’est un projet qui est différent de tout ce qui a était déjà essayé au Québec. L’indépendance, c’est ça le CHANGEMENT, pas la vague orange bout d’viarge!

Nous on l’a compris, est-ce que le PQ l’a compris? Qui vivra, verra. C’est bien beau en parler à huis clos, mais faut en parler quand c’est pertinent, c’est-à-dire lorsque la visibilité est maximale. Faut s’exposer sans retenu sur le projet. Je me permets de reprendre une phrase qu’un intervenant de Cap sur l’Indépendance a exprimé récemment sur le problème du PQ, je le cite : « L’indépendance, c’est un projet extraordinaire, qui demande à un parti extraordinaire d’avoir un argumentaire extraordinaire. Mais le PQ est un parti ordinaire avec un argumentaire ordinaire. » Je crois que ça résume pas mal tout l’essentiel du problème péquiste depuis plus de 15 ans.

Le référendum, ce n’est pas LA seule solution qui nous amène à l’indépendance nationale, il y a plusieurs alternatives. En offrir une seule, d’après moi, restreint les possibilités d’accession à un pays. L’ouverture réelle, c’est de laisser le peuple décider l’alternative qui leur convient. Quant à moi, si on est sérieux, et que l’objectif c’est l’indépendance et non le pouvoir provincialiste à tout prix, même l’élection référendaire ne devrait pas être écarté.

On m’a demandé hier dans une rencontre avec des militants de Montréal où en était le RRQ et l’organisation du Québécois par rapport à leur choix d’appuyer le PQ ou pas… Bien que dans l’état actuel des choses, nous n’appuyons pas la direction vers laquelle le PQ se dirige, rien ne garantit quel sera notre choix dans les mois à venir. Je vous répondrai tout simplement que tout ce qui nous rapproche de l’indépendance, on embarque, tout ce qui nous en éloigne, on débarque. Ça résume notre position à tous dans l’organisation.

Au PQ de faire les gestes essentiels pour regagner la crédibilité des électeurs et des mouvements indépendantistes citoyens, qui pour l’instant ont perdu toute confiance en ce parti. De mon côté, je n’y crois plus vraiment, mais bon, je vais continuer à faire mon bout sur le terrain avec le RRQ, car pour moi c’est l’arène politique privilégié pour démarrer notre révolution, et je continue à observer attentivement ce que l’élite politique propose comme complément de nos actions.

5 commentaires à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 Jean Paul Tellier Le 7 septembre 2011 à 11h31

    « Les électeurs ne sont pas prêts à la révolution culturelle qui permettrait au Québec de vraiment prendre son élan vers l’indépendance.» André Pratte,La Presse,3/9/2011

    L’alternative au libéral John James Charest est la CAQ,pas le PQ-Marois qui refuse l’indépendance.

    http://www.cyberpresse.ca/images/bizphotos/924×615/201109/04/364237-4-septembre-2011.jpg

    L’équipe Legault doit conserver son nom et son sigle de fondation.

    Portrait de l’équipe Legault.
    http://www.ameriquebec.net/actualites/2011/01/22/faire-ou-pas-faire-lindependance-du-quebec-5663.qc#comment-35376

  2. 2 antoine beaule Le 7 septembre 2011 à 19h18

    lors de lindependance discrael ben guirion a declare unilaterallement lindependance du pays sans referendum qui plus est il netait pas meme chez eux.quand duplessis adecide de retenir limpot ilny a pas eu de referendum.nous il nous faut que tous soient daccord.lindependance cest comme la liberte cela ne se quemande pas cela se prend.bonne reception.antoine beaule

  3. 3 Réjean Pelletier Le 8 septembre 2011 à 3h02

    Madame Marois nous revient avec les souvenirs des référendums passés parce qu’elle est avisée de ce qui se discute entre indépendantistes. Sinon, elle n’en parlerais pas. Conséquemment, elle connait les revendications énoncées, de même que les enjeux actuels et passés.

    Mais, depuis 1995, le PQ d’avant Marois n’y a pas plus réagit ou si peu parce qu’il a été court-circuité. La situation actuelle est la conséquence de cette forme de collaboration du PQ avec les projets des fédéralistes canadiens.

    Il faudrait maintenant croire au miracle d’un brusque changement de cap du PQ de 180 degrés? Non, pas moi!

    C’est facile, calculons: les fédéralistes ont travaillé … disons depuis 1995 jusqu’à maintenant à bâtir une structure bien organisée pour affaiblir les indépendantistes et le Québec … ça fait plus de 15 années de travail. Ils contrôlent maintenant le PQ et nous mentent «à tours de bras».

    Bin non! C’est fini le PQ.

    La seule possibilité qu’il y aurait de changer le PQ serait … … … je ne la vois pas finalement.

    Allons tous à l’Oratoire St-Joseph allumer des cierges et des lampions et prions ensemble.

    Ou alors, pour les laïc, les croyants … , bref pour les indépendantistes québécois, joignons donc au PI de Monsieur Tremblay. Un Parti jeune mais qui a tout de même une certaine structure qui ne pourrait que s’améliorer avec l’ajout d’indépendantistes décidés, mais pas de souverainistes indécis et pas d’émules de Claude Morin et cie..

    Si des indépendantistes croient encore au PQ et y tiennent, je m’excuse auprès d’eux, mais j’ai pris ma décision en ce qui concerne ce Parti. Il n’aura plus mon vote, pas plus que les autres Partis sauf le PI si ça m’est possible.

    Cependant, j’irai voter PI ou pas.

    [Réjean Pelletier]

  4. 4 Réjean Pelletier Le 8 septembre 2011 à 3h28

    Je dois ajouter que s’il n’y a ni PI ni candidat indépendant dans mon comté, je voterai à pile ou face mais le PQ et le PLQ ne feront pas partie de mon jeu. Et dans un tel cas, il est même possible que j’annule mon vote. Mais j’irai …

    [Réjean Pelletier]

  5. 5 Jean Paul Tellier Le 12 septembre 2011 à 7h37

    Le PQ toujours dans les nuages à dénier la réalité.

    http://bit.ly/peNOUm

    http://bit.ly/r0IGdx

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 3 articles

Profil: Militant de l'organisation du Québécois depuis 2006. Directeur national du Réseau de Résistance du Québécois depuis 2010.

Afficher le profil complet

Fiche de l'article

Cet article de 800 a été rédigé par Carlo Mosti il y a 9 ans et 1 mois, le mardi 6 septembre 2011.

Il y a 5 commentaires suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous L'indépendance du Québec, Québec, Politique.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2011: Indonésie : un séisme puissant secoue le nord de Sumatra Un puissant séisme a été enregistré aujourd’hui dans la partie septentrionale de l’île indonésienne de Sumatra. L’institut américain de géophysique (USGS) [...]

2008: Violation de la loi et mépris de la démocratie « Le premier ministre a annoncé qu’il déclencherait des élections hâtives dimanche. En provoquant des élections sous de faux [...]

2006: Voir les archives des journaux sur le Québec jusqu’à 1759! Google innove une fois de plus! Vous connaissez peut-être Google Actualités? C'est une fonction de Google qui existe déjà depuis quelques [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages