Le dimanche 3 juillet 2011

SociétéQuébec

Kate et William: la monarchie britannique accusée d’épuration linguistique antifrancophone au Canada

22 organismes réunis dans le réseau Cap sur l’indépendance demandent réparation

L'état de la langue françaiseCanada ]

Par

Les Québécois ne doivent plus se laisser culpabiliser par la presse anglo-saxonne qui les taxe d’extrémistes lorsqu’ils défendent le fait français. Il est plus que temps de briser le silence sur le passé anti-français du Canada anglais et de la Couronne britannique, et d’exiger réparation pour le génocide acadien et l’épuration linguistique de la population française hors Québec.

À l’occasion du passage des invités du gouvernement au Centre hospitalier Sainte-Justine de Montréal, les porte-paroles de 22 organisations indépendantistes ont interpelé les invités du gouvernement canadien, William et Kate, non à titre personnel mais en tant que représentants de la Couronne britannique. Cette dernière a perpétré, parfois initié, parfois entériné, des actions systématiques d’épuration linguistique qui ont presque réussi à éliminer le fait français hors Québec et qui menacent depuis 1982 les efforts de francisation du Québec initiés par la loi 101.

Le Gouvernement Harper, que le Québec n’a pas élu, se livre actuellement à une opération de propagande canadienne qui masque le fait que jamais le Québec n’a signé la constitution en vertu de laquelle la monarchie britannique « règne » sur le Canada et le Québec. Cette institution anachronique nous rappelle notre subordination à l’État canadien tout en nous coûtant un « tribut des suites de la conquête » de quelque 10 millions par année.

Le coordonnateur du réseau Cap sur l’indépendance, l’ancien ministre Gilbert Paquette, souligne qu’en 1982, c’est la grand-mère du prince William, la reine Élizabeth qui a entériné le rapatriement de la constitution de Londres à Ottawa malgré l’opposition presque unanime au Québec. La Couronne britannique s’est faite complice de ce coup de force qu’elle aurait pu au moins retarder comme le gouvernement du Québec le lui demandait.

« Le gouvernement canadien a alors réussi à imposer unilatéralement au Québec une Charte des droits conçue expressément pour contrer la Charte de la langue française. À la suite de plusieurs jugements de la Cour suprême initiés par des groupes anglophones financés par Ottawa, la loi 101 a subi plus de 200 amendements, dont les plus récents sur les “écoles passerelles”. Cette élimination de droits fondamentaux du Québec, que l’on présentait jadis comme l’un des deux peuples fondateurs du Canada, est une honte et ses effets continuent de menacer le fait français au Québec même », a poursuivi M. Paquette.

«À l’extérieur du Québec, il ne reste plus que 4,5 % de citoyens de langue maternelle française dont la moitié ne parle plus français à la maison. Les actes initiés d’abord par la Monarchie britannique et poursuivis par le gouvernement canadien, toujours entérinés par le gouverneur général représentant la monarchie, peuvent être qualifiés d’une véritable épuration linguistique. » a souligné Mario Beaulieu, président de la SSBJ de Montréal, qui rappelle les lois bannissant l’apprentissage du français dans presque toutes les provinces canadienne.

Les représentants de Cap sur l’indépendance affirment que les Québécois ne doivent plus se laisser culpabiliser et calomnier à travers le monde par la presse anglo-saxonne qui les taxe d’extrémistes lorsqu’ils défendent le fait français. Il est plus que temps de briser le silence sur le passé anti-français du Canada anglais et de la Couronne britannique, et d’exiger réparation pour le génocide acadien et l’épuration linguistique d’une large partie de la population française hors Québec.

On peut trouver la déclaration du réseau Cap sur l’indépendance à l’intention de William et Kate est disponible sur le site Internet www.capsurlindependance.org .

3 commentaires à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 Jean Rousseau Le 3 juillet 2011 à 16h32

    AIDE-TOI, LE CIEL T’AIDERA (Bible)

    Pour saisir le vrai caractère des religions, il faudrait s’imaginer en train d’écouter un professeur qui expliquerait les découvertes de Newton soutenu par un décor jonché de lampions…

    L’aspect fantaisiste nous sauterait alors aux yeux, mais vu que ce trait se trouve bien implanté en ce qui concerne le fait religieux ou celui de la Monarchie, peu parviendront à l’apercevoir.

    Faudrait donc étayer toutes nos stratégies de conscientisation sur cette découverte. La SSJB jouit d’une enviable notoriété ainsi que son président. Plutôt que de multiplier les organismes ou partis (ce qui aura tôt fait de nous diviser pour ensuite nous acheminer à l’extinction) il faudrait plutôt s’aligner sur l’indéniable loi du succès qui dicte de choisir les meilleurs éléments pour constituer L’État-major de l’innovatrice fédération.

    Au lieu de chahuter ces figurants somme toute sympathiques dans leur innocence, prenez-vous en plutôt à votre immaturité qui vous fait vous choisir souvent au détriment du mieux-être collectif. Cela trahit un handicap certain (celui d’un trouble de la synthèse mentale) qui sera de plus en plus nuisible au peuple si rien n’est fait pour le corriger.

    Jean Rousseau, B. Ps
    Consultant en psychologie du développement
    Courriel ; jeanrousseau1956@live.ca

  2. 2 Anonymous Le 3 juillet 2011 à 17h08

    Ah comme le temp des franc-maçons est magnifique, dans leurs draps de soies brodé de satin bleu royal, ils acclament le symbol du prioré de Sion.

    Si seulement la cigue n’avais pas été bue par celui qui ne savais ni lire ni écrire… Ah que tu nous manque Socrates. L’ego-centrisme de cette culture est si arriéré.

    Xenophon me rapelle souvent, que le courant de la pensée ne peu etre éliminé. Seul les hommes marchant le chemin de la sagesse peuvent l’etre, mais jamais la sagesse en elle meme. Tantot oublié, tantot retrouvé, elle est toujours vague et confuse pour ceux qui ne l’on pas recherché, sans pour autant cesser d’exister.

    Les paysans des patures ne cesseront jamais de nous surprendre. Dans leur ignorance ils se complaisent a creer des divisions dans la grande famille de l’homme pour mieux la conquérir… AH! Si les hommes pouvaient communiquer efficacement les uns avec les autres… Il est pourtant si simple pour nous qui avons appris a tout remettre en question et a nous entendre pour trouver la raison des choses.

    Il semble si enfantin de défendre les divisions des maîtres bourreaux, que l’esprit des hommes, si sains d’esprit ils étaient, autant que ce qu’ils en prétendent être, se rendrait vite compte que leur égocentrisme les aveugles…

    Pourquoi leur en vouloir ? Car cette faute qu’est l’ignorance n’est pas la leur… car s’ils n’ont jamais connu mieu, ce n’est que due a cette culture incomplète qu’ils défendent.

    Plaignons les, les pauvres, car les gens égocentriques ont-ils la faculté de s’en rendre compte ?

  3. 3 laulau125 Le 18 juillet 2011 à 21h15

    Le Génocide culturel des francophones au Canada
    Synthèse du déclin du français au Canada
    Par Pierre-Luc Bégin
    Résumé statistique : http://genocideculturel.lequebecois.info/apercu.html
    Le système fédéral canadien est le tombeau du fait français au pays.
    Seule l’indépendance du Québec pourra assurer l’avenir du français en Amérique, et nous permettre de soutenir nos compatriotes du reste du Canada. L’ingérence continuelle du fédéral dans la politique linguistique québécoise, et son indifférence face à l’assimilation des francophones ailleurs le prouvent.
    Vous risquez d’être frileux avec une référence « séparatiste ». Pour être plus crédible à vos yeux, voir la référence ci-dessous de 1977. Malheureusement, le Québécois n’a que mis à jour les même nouvelles noirs du Canada bilingue de PET, à partir des chiffres de Statistiques Tralala!
    « Les héritiers de lord durham » publié par la fédération des francophones hors Québec en avril 1977.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Articles rédigés: Un seul article

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 499 a été rédigé par il y a 8 ans et 0 mois, le dimanche 3 juillet 2011.

Il y a 3 commentaires suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Canada, L'état de la langue française, Québec, Société.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2011: Québec, sous occupation royaliste: un viol de nos consciences Les Québécois ont beau être très majoritairement contre la monarchie britannique, celui qui rêve de devenir le petit roi patenté [...]

2011: Libye: la France dit avoir fourni des armes aux rebelles Des responsables militaires français ont indiqué avoir fourni des armes, des munitions et des vivres aux forces rebelles présentes dans [...]

2011: Gaz de schiste: un échec libéral pitoyable La députée de Vachon et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’environnement, de développement durable, de parcs et d’eau, Martine [...]

2011: Visite du Prince William et Kate Middleton: une question d’image! Les anti-indépendantistes ne savent plus où donner de la tête afin de convaincre les gens que le Réseau de Résistance [...]

2011: Saleté de fédéralisme Pour les Québécois que nous sommes, il y a quelque chose d'assez déconcertant à voir certains intellectuels européens hautement respectés [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages