Le vendredi 18 février 2011

EnvironnementQuébec

Les générateurs de vapeurs à Gentilly-2?

Le Maire Richard manque de précision

Par MSQN

Il est temps que le maire Maurice Richard cesse de se faire le promoteur et porte-parole du projet de réfection de G-2 par H-Q. Sa responsabilité est de transmettre des informations justes à sa population. Pas de diffuser la propagande de l’industrie nucléaire.

Contrairement à ce qu’affirmait M. Maurice Richard, maire de Bécancour, lors de son entrevue à Radio-Canada-Mauricie lundi 7 février, ainsi que dans Le Nouvelliste du 10 février, il y a bel et bien 4 énormes générateurs de vapeur à l’intérieur du ventre du dragon de Gentilly-2. Dans le dossier nucléaire déjà lourd de conséquences, le maire Richard pourrait contribuer au débat en étant plus précis.

Qu’en est-il des générateurs de vapeurs radioactifs à Gentilly-2 ?

Tout comme les générateurs ontariens, ceux de G-2 servent à faire circuler l’eau de refroidissement du réacteur nucléaire et de ce fait reçoivent une eau qui a été en contact avec le cœur du réacteur. L’eau collecte la radioactivité émise par le réacteur et au fil des ans transforme les tubes situés à l’intérieur des générateurs en véritables déchets radioactifs. Ces tubes sont tellement radioactifs qu’ils sont jugés impropres au recyclage des métaux tant par l’industrie que par la CCSN. C’est la raison pour laquelle la compagnie Bruce devra ramener au Canada les déchets radioactifs de ses générateurs dont elle souhaite réduire le volume en Suède. On évalue à 450 tonnes le volume des déchets radioactifs ici en cause. Ceux-ci sont essentiellement constitués par le compactage des tubes radioactifs.

Les générateurs de vapeur doivent inévitablement, un jour ou l’autre, être remplacé parce qu’ils deviennent dangereux. Par exemple, on a récemment appris que les générateurs de vapeur du Candu d’Embalse en Argentine allaient être remplacés. Ils sont de la même mouture que ceux de Gentilly. Est-ce que les générateurs de vapeur de G-2 sont en meilleur état que les autres ? Lors de l’audience de la CCSN du 10 décembre 2010 sur le projet de réfection de G-2, on a appris que l’aptitude au service des générateurs de G-2 est validée jusqu’en mai 2012. Il faudra donc les remplacer. Dans combien de temps et à quel coût?

Il faut savoir que pour extraire les 4 générateurs du réacteur de G-2, il faudra faire 4 trous énormes dans le plafond du confinement du réacteur fabriqué avec 1 mde béton armé, affaiblissant ainsi sa structure.

Lors du BAPE de 2005 sur G-2, un document réalisé pour le compte d’Hydro-Québec par la firme Haggler et Bailly suggérait que dans l’éventualité d’une réfection de G-2 les générateurs de vapeurs soient remplacés. M. Rhéaume, représentant d’Hydro-Québec, avait affirmé alors que s’il fallait remplacer les générateurs de vapeur, le projet de réfection du réacteur serait financièrement inacceptable. Ce qui fait que, dans le projet actuel de réfection de G-2, on camoufle cette opération pour en reporter les coûts à une date ultérieure pour rendre un projet financièrement inacceptable plus digestible par les québécois. Ainsi, dans quelques années après la réfection de G-2, les québécois devront inévitablement assumer ces dépenses.

Hydro-Québec reste très silencieuse sur ce dossier. C’est vraiment inquiétant pour le coût supplémentaire qui s’ajoutera à la facture déjà énorme du projet de reconstruction. Mais ce n’est pas grave, ce sont les clients et actionnaires d’H-Q et les générations futures qui payeront plus tard pour ce projet catastrophique imaginé par quelques ingénieurs et techniciens nucléaires d’H-Q, sous la supervision complice d’EACL et de la CCSN, peu soucieux du principe de précaution.

Il est temps que le maire Maurice Richard cesse de se faire le promoteur et porte-parole du projet de réfection de G-2 par H-Q. Sa responsabilité est de transmettre des informations justes à sa population. Pas de diffuser la propagande de l’industrie nucléaire.

2 commentaires à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 mateo Le 8 mars 2011 à 8h07

    vous faites de la désinformation, les générateur de vapeur de gentilly 2 sont soumis à des contrôles qualité rigoureux, on préleve des échantillons à chaque arrêt “shut down” de la centrale, afin de valider l’usure de ces tubes

    croyez vous que plus d’une cinquantaine d’ingénieur, physiciens et autres spécialistes qualifiés approuveraient el fait de continuer d’utiliser ces GV s’ils ne seraient pas sécuritaire?

    je vous prierais d’être bon joueur et de comparer des poires avec des poires,
    est-ce que le réacteur candu de pointe lepreau (en tout point jumeau au notre) , doit changer ses GV? bien sur que non, car , eux aussi, ont été conçu pour durer assez longtemps pour passer un autre cycle de service.

    c’est être de mauvaise foi que de faire de la campagne de peur lorsque
    1- on ne maitrise pas son sujet
    2-on fait de la désinformation afin de mener une campagne de peur
    3-on fait passer des artistes qui regardent la situation des estrade comme véritables experts , sans aller consulter des vrai spécialistes en la matière

  2. 2 Rayten Le 11 mars 2011 à 22h19

    Une chose me chicote dans cet article: du point de vu strictement géométrique, ça prend un seul gros trou pour déloger quatre gros générateurs (si on les faits passer à la queue leu leu). Faite le test suivant: insérer quatre grosses cannes de bin dans une boîte à chaussure et refermez-la. Vous pourrez les resortir sans difficulté en découpant un seul gros trou dans un endroit approprié. Si vous échouez ce test, abandonnez les sciences et optez plutôt pour un travail traditionnel mais de grâce pas le journalisme.

    Ça me laisse assez perplexe quand je tombe sur des articles comportant des erreurs aussi élémentaires. Ça me rassure tous de même que ces personnes distribuent leur savoir sur le web plutôt que de travailler dans une centrale nucléaire.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article


Marcel Jetté, Regroupement des victimes du nucléaire

Articles rédigés: 39 articles

Profil: Le Mouvement Sortons le Québec du Nucléaire présente un défi pour chaque québécois et québécoise, peu importe leur allégeance politique. Nous nous devons de manifester ouvertement notre désaccord avec les…

Afficher le profil complet

Fiche de l'article

Cet article de 567 a été rédigé par Mouvement Sortons le Québec du Nucléaire il y a 10 ans et 9 mois, le vendredi 18 février 2011.

Il y a 2 commentaires suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Environnement, Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2013: Nicolas Copernic : anniversaire de Nicolas Copernic Nicolas Copernic, d'origines polonaises, est né le 18 février 1473 et mort le 24 mai 1543. Il a, entre autres choses, [...]

2013: Haleine d’ail ? Boire du lait ! Que c'est bon des crevettes à l'ail, du pesto, du pain à l'ail gratiné au fromage, des gousses d'ail marinées, [...]

2013: Saint Fiacre, hémorroïdes & croyances Saviez-vous que près de 30 % de la population a des hémorroïdes à un moment ou à un autre ? Et oui, [...]

2012: Pauline Marois écrit au premier ministre Stephen Harper Monsieur le Premier Ministre, Comme vous le savez, c’est à la suite du drame de Polytechnique en décembre 1989 que la [...]

2012: Contre la hausse des frais de scolarité: pétition Le député de Nicolet-Yamaska et chef d’Option nationale, Jean-Martin Aussant, a fait mettre en ligne une pétition électronique à l’Assemblée [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages