Le jeudi 8 juillet 2010

SociétéQuébec

La synchronisation des cerveaux sur la survie

L'évolution à notre portée

Par Jean Rousseau

Le caractère opportuniste que l’on prête à la mentalité anglaise leur assure la souplesse nécessaire afin de s’adapter au contexte de la situation. Je ne vois pas le prédicateur ou même le prophète qui parviendrait à les convaincre de choisir la pulsion de mort préférablement à celle de vie.

La vérité concernant l’attrait de la langue anglaise se trouve parce que celle-ci s’appuie sur une conscience plus juste. Les richesses matérielles ne sont pas associées au malin comme chez les catholiques ou les musulmans. Benoit XVI, qui vit entouré des plus grands trésors de l’humanité, conseille pourtant aux croyants de ne pas s’attacher aux richesses, comme si on pouvait se perdre; à écouter un son ou à contempler une peinture de qualité. Au contraire, par là, on risquerait de se trouver et dès lors, conscientiser le joug de l’élevage sur notre personne.

Voilà la source de cet interdit, la même qui empêche les militaires d’avoir des rapports intimes entre eux. Des sacs d’excréments en haut lieux de l’armée, ont dit que cela leur ferait perdre leur agressivité au combat. Mais la vraie raison demeure que les soldats prendraient conscience que l’on les utilise comme des robots, voire des personnages de jeux vidéos. Tels que ceux à qui on a fait subir des expériences en leur inoculant des virus du sida ou d’autres produits chimiques néfastes1 .

C’est d’abord ça, une petite morale indigène fondamentalement que nos gens tentent de s’extirper, afin de jouir de la vie convenablement et légitimement. Ils en n’ont qu’une après tout.

Le caractère opportuniste que l’on prête à la mentalité anglaise leur assure la souplesse nécessaire afin de s’adapter au contexte de la situation. Je ne vois pas le prédicateur ou même le prophète qui parviendrait à les convaincre de choisir la pulsion de mort préférablement à celle de vie. Ce qu’il y a de plus désespérant et surprenant, demeure que tous les efforts entrepris pour vous éloigner de cette mare ne parviendront guère à éveiller même les plus intelligents.

Parce qu’il y a de ces champs du savoir qui ne se conquière que par la maturité de l’esprit. À l’égal de l’ordi, il est possible d’améliorer son efficacité, par le changement de son système d’exploitation (de sa culture). Cela peut s’opérer par l’adoption d’une autre langue ou par l’amélioration de la culture française. Laquelle promettrait une évolution considérable2 si nous parvenions à se sortir de ce stade infantile cristallisé par l’Église, (afin de maintenir tout le système d’exploitation s’échelonnant du politique à l’économique). Le reste n’est que vomit d’élucubrations piégeuses..

Jean Rousseau, B. Ps
spécialiste des ressources humaines

  1. L’émission Zone Doc vendredi le 9 juillet traitera de ces saloperies  []
  2. « Une conscience intime de notre existence, voilà le plaisir » (BALZAC).  []

Un commentaire à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 Isabelle Poulin Le 10 juillet 2010 à 0h09

    Nous pouvons créer et développer nos valeurs au sein de la société que nous voulons à notre image. Partager des valeurs et construire ensemble peut nous aider à gagner de la confiance. Je propose que nous ayons un thème, celui de développer notre autonomie collectivement. Faire des actions pour l’environnement à été grandement récupéré et détourné de l’objectif premier, ce n’est pas suffisant ! On peut fabriquer ses produits, échanger des biens plutôt que vendre, marcher au lieu de consommer des services. Une journée par semaine pourrait être consacrée au développement de nos autonomies collectives. Cuisiner, faire le contraire des publicités et s’apercevoir que si des infos disparaissent du net, c’est que cette connaissance est peut être une clef à notre survie ! Et prendre soin des femmes en interdisant qu’on les exploitent ! Je pense à celles à qui on refuse un refuge et à celles à qui l’on demande de faire des seize heures par jour ! Tous aujourd’hui sont exploités, le défi est de s’apercevoir comment et par quelle chaîne. Les maillons sont décodables mais chacun des maillons se protège et est insaisissable à lui seul. Notre difficulté est de ne pas voir l’ensemble et mal juger les pièges , notre force résiderait dans la conscience de notre état d’ignorance. L’instablité et les crises permettent l’éclatement et l’ouverture d’esprit à condition qu’on puisse garder la tête hors de l’eau ! Observer la nature chaque jour simplement, oser faire confiance à la vie et penser à nos ancêtres qui ont vécu longtemps avec simplicité.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Articles rédigés: 59 articles

Profil: Aime réfléchir et écrire sur les sciences humaines. Veux instaurer une éducation et une gouvernance d'avant-garde. Cie Galerie des Talents

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 403 a été rédigé par Jean Rousseau il y a 9 ans et 0 mois, le jeudi 8 juillet 2010.

Il y a un commentaire suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Québec, Société.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2010: Le Bloc demande au fédéral la rétrocession des terres de Mirabel Le député d'Argenteuil–Papineau–Mirabel, Mario Laframboise, constate que, quatre ans après l'arrivée au pouvoir des conservateurs, la rétrocession des terres aux [...]

2009: L’Unifolié retourne au Canada en vidéo Vous n'avez pas eu la chance d'être parmi les militants du Réseau de Résistance les 1er et 2 juillet derniers?  [...]

2009: Vingt anglophones racistes agressent brutalement sept francophones en Outaouais Le 24 juin dernier, aux petites heures du matin, Samuelle, Élyse, Alexandre, Roland, Patrick, Brian et Frédérick se rendaient paisiblement [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages