Le mardi 27 avril 2010

EnvironnementInternational

Un séisme sous-marin de magnitude 6.5 frappe Taïwan

Taïwan zone clé où deux plaques tectoniques s’affrontent

Par Raymond Matabosch

Taïwan est une zone clé, un point singulier où les plaques s’affrontent et se déchirent. La sismicité est intense. Il peut être envisagé le risque d’un séisme de magnitude égale ou supérieure à 8.5/9.0 survenant dans un temps plus ou moins proche.

26 Avril 2010, 02h59 Temps Universel, 11h59 Heure locale, un séisme sous marin de forte magnitude d’énergie, – ou du moment -, 6.5, au large de la côte Sud-Est de Taïwan. Son épicentre se situe à 233 km au Sud d’Ishigaki et à 278 km à l’Est de Taitung, et son hypocentre, latitude 22.27° Nord, longitude 123.79° Est, se localise à 2 kilomètres de profondeur dans un haut fond de -5.580 mètre.

Ce séisme a été précédé de deux secousses précurseur :

  • l’une, le 25 Avril 2010, 20h43 Temps Universel, 05h43 Heure locale le 26 Avril 2010, un séisme sous marin de magnitude 4.9 sur l’échelle ouverte de Richter, au large de la côte Sud-Ouest de l’Île japonaise d’Irabu. Son épicentre se situe à 24 km à l’Ouest d’Hirara et à 310 km au Sud-Ouest de Naha, et son hypocentre, latitude 24.78° Nord, longitude 125.05° Est, se localise à 60 kilomètres de profondeur
  • l’autre le 25 Avril 2010, 11h14 Temps Universel, 20h14 Heure locale, un séisme sous marin de magnitude 4.8 sur l’échelle ouverte de Richter, au large de la côte Sud-Est de Taïwan. Son épicentre se situe à 89 km au Sud-Est de Taitung et à 117 km au Sud-Est Kuansha, et son hypocentre, latitude 22.08° Nord, longitude 121.60° Est, se localise à 10 kilomètres de profondeur

De nombreuses répliques se sont ensuite succédées dont une à 04h09 Temps Universel, 13h09 Heure locale, une secousse sous marine de magnitude locale 4.8 sur l’échelle ouverte de Richter, au large de la côte Sud-Est de Taïwan. Son épicentre se situe à 236 km au Sud d’Ishigaki et à 273 km à l’Est de Taitung, et son hypocentre, latitude 22.27° Nord, longitude 123.72° Est, se localise à 2 kilomètres de profondeur dans un haut fond de -5.560 mètres.

En regard de la faible profondeur de son foyer, 2 kilomètres, sous un haut fond de plus de 5500 mètres, le séisme à déclenché un tsunami local. En absence de toute information émanant des autorités locales, il est impossible de connaître s’il y a eu des dégâts et des atteintes à la population.

Taïwan est une zone clé, un point singulier où les plaques s’affrontent et se déchirent, où les déformations sont parmi les plus rapides du monde, tant sur terre qu’en mer, où enfin les risques naturels sont maximums et affectent une région à très haute densité de population.

Installée sur le prisme d’accrétion crustal et la fosse de subduction des Ryukyu, une zone de très forte déformation bordant la plaque philippine subductante sous la plaque eurasienne chevauchante, l’île subit un raccourcissement de 8 centimètres et un soulèvement orogénique qui peut atteindre 3 centimètres par an, en équilibre avec une érosion intense.

La chaîne centrale atteint 4000 mètres avec des pentes très raides, une végétation dense et une forte altération des terrains. Favorisés par les pluies tropicales, l’équilibre précaire et les secousses sismiques, les glissements s’avèrent parfois catastrophiques. Les séismes sont très fréquents, quoique souvent modérés, une partie des mouvements se faisant par glissement asismique, de type creep. Toutefois, le Séisme de Chichi, de magnitude 7,6 dans une zone surpeuplée avait fait 2500 morts et 5000 blessés en 1999.

La terminaison Nord de l’île où le régime distensif se traduit par le rift Okinawa à ouverture rapide, est le siège d’une intense activité sismique limitée à la région avant-arc des Ryukyu se situant à quelques dizaines de kilomètres seulement des côtes japonaises et taïwanaises. Taipei, la capitale est bâtie sur un bassin alluvionnaire contrôlé par des failles normales dans lequel l’effet de site et les fréquentes inondations renforcent le caractère dévastateur des seïsmes. La région a déjà subi plusieurs séismes historiques comme celui du 5 Juin 1920 de magnitude au moins égale à 8, ou plus récemment, celui du 31 Mars 2002 de magnitude 7.1.

Si le Japon s’attend à un séisme majeur près de l’extrémité nord de la zone de subduction des Ryukyu, lieu d’affrontement entre les plaque philippine et eurasienne, lieu souvent générateur de chaînes de montagnes en croissance et donc de glissements de terrains. Cette zone de subduction qui permet à la plaque Philippine de s’enfoncer sous la plaque Eurasiatique s’étend sur plus de 2000 kilomètres et vient buter contre l’île de Taiwan plus au sud. La sismicité y est intense et il ne peut être qu’envisagé le risque qu’un séisme de magnitude égale ou supérieure à 8.5/9.0 ne survienne dans un temps plus ou moins proche car les caractéristiques de cette subduction, en lacune sismique aux abords de Taïwan, rappellent, en plusieurs points celles de Sumatra.

Sources: D’après Géosciences, Juin 2007, pour l’étude sismologique de la région de Taïwan.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 58 articles

Profil: Raymond Matabosch, né à Villeneuve la Rivière, Pyrénées Orientales, le 04 Octobre 1947, est un sismo-volcanologue, poète, écrivain, historien et traducteur français. « Il est né le 4 octobre 1947,…

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 760 a été rédigé par Raymond Matabosch il y a 9 ans et 1 mois, le mardi 27 avril 2010.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous International, Environnement.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: Grève étudiante: les policiers utilisent un prétexte bidon pour neutraliser une cinquantaine de personnes à Québec Suite à une manifestation féministe contre la hausse à Québec d'une centaine de personnes et qui venait à peine de [...]

2012: Line Beauchamp “hausse” la hausse: de 1625$ à 1778$! Il ne faut pas se leurrer, la conférence de presse de Jean Charest et de Line Beauchamp juste avant midi [...]

2012: Grève étudiante: le mouvement ne s’essouffle définitivement pas Malgré les tentatives du gouvernement Charest de créer des divisions entre la CLASSE et les autres organisations étudiantes afin d'une part [...]

2012: Grève étudiante: une médiation envisageable? La majorité du Québec souhaite que le conflit étudiant se règle le plus rapidement possible et s'attend à ce que [...]

2011: Dans un Québec indépendant, le Canada ne pourra plus défaire ce qu’on construit La fierté, c'est notre moteur. On va en parler de fierté, on va en parler sur toutes les routes du [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages