Le samedi 6 mars 2010

PolitiqueQuébec

Avis du Conseil supérieur de la langue française sur la loi 104

Le gouvernement doit agir dès ce printemps en déposant un projet de loi

Par Parti Québécois

Le gouvernement a maintenant l’obligation de répondre à cet avis et il doit le faire avant la prochaine rentrée scolaire pour ne pas qu’en cours d’année, au terme du délai qu’a imposé la Cour suprême, certains n’essaient de passer à travers les mailles du filet

L’avis rendu public aujourd’hui par le Conseil supérieur de la langue française sur les écoles passerelles constitue un appui de taille à la proposition déjà exprimée par le Parti Québécois afin de colmater la brèche créée par le récent jugement de la Cour suprême du Canada. Dès maintenant, le gouvernement libéral de Jean Charest doit agir et présenter un projet de loi pour adoption avant l’ajournement des travaux de l’Assemblée nationale en juin.

« Nous nous réjouissons de cet avis qui confirme ce que nous disons depuis quelques mois. Le gouvernement ne doit pas limiter l’accès à l’école anglaise par un subterfuge, il doit plutôt l’empêcher », a déclaré le député de Borduas et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’éducation primaire et secondaire et de langue, Pierre Curzi.

Pour l’opposition officielle, l’étau se resserre pour le gouvernement Charest. « Le gouvernement a maintenant l’obligation de répondre à cet avis et il doit le faire avant la prochaine rentrée scolaire pour ne pas qu’en cours d’année, au terme du délai qu’a imposé la Cour suprême, certains n’essaient de passer à travers les mailles du filet », a poursuivi M. Curzi.

Rappelons qu’en invalidant certains aspects d’une loi adoptée à l’unanimité à l’Assemblée nationale en 2002, la Cour suprême du Canada a ouvert une importante brèche dans la protection de la langue française en permettant à n’importe quel francophone ou allophone qui en a les moyens de contourner la loi 101 et ainsi acheter une éducation en anglais pour ses enfants et toute sa descendance.

« Les ministres Christine St-Pierre, Michelle Courchesne et Kathleen Weil doivent sortir de leur mutisme et nous donner clairement l’orientation qu’elles prendront pour assujettir les écoles privées non subventionnées à la Charte de la langue française. Le temps presse. Nous avons fait connaître notre position, celle de recourir à la clause nonobstant, car nous croyons que c’est la solution qui règlera définitivement le problème. C’est au gouvernement à soumettre la sienne maintenant afin d’empêcher, et non seulement limiter, l’accès à l’école anglaise », a conclu Pierre Curzi.

3 commentaires à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 NGOMA BAHETA SOLEIL Le 18 septembre 2013 à 9h42

    je viens la présente vous suggérez ma inscription au sein de votre école vu je viens d’obtenir un BTS en informatique ,informatique sans anglais je deviens comme un analphabète ce pour cela je compte faire anglais

  2. 2 NGOMA BAHETA SOLEIL Le 18 septembre 2013 à 10h01

    je par la présente vous suggérez ma inscription

  3. 3 NGOMA BAHETA SOLEIL Le 18 septembre 2013 à 10h06

    je viens par la présente vous suggérez ma inscription au sein de votre école je viens d’obtenir un BTS en informatique vu informatique sans anglais

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article


Éric Gamache

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 582 articles

Profil: Le mouvement du Parti Québécois promeut la souveraineté, le progrès social et la promotion du français au Québec.

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 337 a été rédigé par Parti Québécois il y a 9 ans et 4 mois, le samedi 6 mars 2010.

Il y a 3 commentaires suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Politique, Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2013: Changement d’heure au Québec 2013: reculer ou avancer au printemps ? C'est déjà le temps de changer l'heure de nos horloges, réveille-matin, montres,  radios d'auto, de nos fours à micro-ondes, etc. À [...]

2013: Marc Ouellet: Qui est pris qui croyait pape Chers cardinaux et cardinales (s'il y en avait par hasard de la gente féminine), vous allez bientôt vous réunir dans [...]

2010: Comment remplacer une démocratie par une autre? Une vrai démocratie origine du peuple et elle est constituée d'une masse de personnes ayant des affinités de langue, de [...]

2010: Le Big One, où frappera-t-il? « The Big One », tel est le nom donné à un séisme dévastateur qui doit, théoriquement, se produire, dans [...]

2010: Caisse de dépôt: tripotage politique et démembrement En 2008, la Caisse a perdu 40 milliards, si elle avait eu un rendement comparable aux autres fonds de cette [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages