Le mercredi 24 février 2010

Québec

Jeux olympiques de Vancouver: le Canada a méprisé les francophones

Le Canada considère les francophones comme une minorité négligeable sans importance

L'état de la langue françaiseCanadaNouvelles brèves ]

Par Parti Québécois

Présent à Vancouver, le premier ministre Jean Charest a pour sa part préféré prendre « son trou » plutôt que de défendre vigoureusement l’autre langue officielle du pays. Il a fait preuve de mollesse.

« Le Canada a méprisé les francophones. » Voilà ce qu’a lancé Pauline Marois en entrevue à La Presse canadienne la semaine dernière.

Présent à Vancouver, le premier ministre Jean Charest a pour sa part préféré prendre « son trou » plutôt que de défendre vigoureusement l’autre langue officielle du pays, a ajouté la leader souverainiste. Il a fait preuve de mollesse lorsqu’il a critiqué du bout des lèvres, selon elle, le manque de français pendant la cérémonie.

Le spectacle presque exclusivement anglophone concocté par les organisateurs des Jeux a piqué la chef du Parti Québécois au vif. Le Canada a démontré hors de tout doute qu’il considérait la minorité francophone comme une quantité négligeable sans importance, ou pire, un boulet pour la majorité anglophone.

La place réservée à la langue française durant le rendez-vous olympique soulève une large controverse tant au Québec qu’ailleurs au pays.

Malheureusement, certains journaux anglophones tolèrent sur leur site en ligne des commentaires anonymes haineux contre le Québec et le fait français, comme Chantal Hébert le rapportait lundi sur son blogue.

Réjean Tremblay et Caroline Touzin de La Presse en parlent aussi, comme Richard Martineau qui voit dans cette attitude et dans ces choix la preuve que le Canada se fout du Québec et du peuple francophone.

2 commentaires à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 Serge Le 2 mars 2010 à 17h10

    « Le Canada a méprisé les francophones. » Voilà ce qu’a lancé Pauline Marois en entrevue à La Presse canadienne la semaine dernière.

    Faut-il rappeler que « l’anglais » est une langue obligatoire au Québec.

    La cheffe Pauline Marois et le PQ, durant leur deux mandas au gouvernement du Québec, ont maintenu « obligatoire » l’anglais à l’école, au collège et au travail, au Québec.

    Durant la dernière campagne électorale…
    Pauline Marois ne s’est jamais gêné pour réitérer sa politique linguistique trudeauiste du « full » bailingue à la sortie du secondaire, au Québec. Sinon, pas de diplôme.

    Dans ce cas, comment peut-elle parler de mépris, puisqu’elle-même remplace le français, en répondant toujours aux anglophones dans leur langue «anglaise». Tout comme les immigrants.

    Pauline est bilingue, donc canadienne. Il n’y a pas de mépris, ni de controverse, quand on regarde ce qu’elle fait et non ce qu’elle dit.
    sp

  2. 2 Francis Le 9 mars 2010 à 19h59

    Bien sur je suis d’accord avec toi mais il reste que le francais est l’une des 2 langues officiels du Canada, en plus de celle des J.O. Même les J.O. Beijing traduisait leur spectacle en Francais alors que c’est a l’autre bout du monde.

    Vancouver se situe seulement de l’autre coté du pays mais ces quand même au Canada, ce qui, pour moi, ne constitue pas un argument pertinent pour retirer presque entierement le francais du spectacle.

    Oui l’anglais est la langue majoritairement parlé ici et oui Vancouver est dans une province anglaise mais par simple respect de notre belle langue, et par respet de notre culture nationale, ils auraient plus faire un plus grand effort que d’afficher des sous-titres. Voila le genre d’évenement qui accentuent mon souverainisme.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 582 articles

Profil: Le mouvement du Parti Québécois promeut la souveraineté, le progrès social et la promotion du français au Québec.

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 198 a été rédigé par Parti Québécois il y a 9 ans et 4 mois, le mercredi 24 février 2010.

Il y a 2 commentaires suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous L'état de la langue française, Québec, Canada, Nouvelles brèves.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: Le gouvernement hausse les droits de scolarité mais continue de donner aux banques Comme vous le savez, plus de 55 000 étudiants sont en grève afin de dénoncer la hausse faramineuse des droits [...]

2010: Lucien Bouchard veut dégeler les frais de scolarité à l’Université L'Association pour une solidarité syndicale étudiante dénonce le « Pacte pour le financement concurrentiel de nos universités » présenté hier par Lucien [...]

2010: L’Affaire Louis-Georges Dupont: un meurtre déguisé en suicide? Nous assistons à un problème majeur de justice et d'éthique au Québec. Malheureusement plus aucune écoute possible de nos élus et [...]

2010: La frontière du pergélisol québécois a reculé de 130km en 50 ans La frontière du sol gelé en permanence, le pergélisol, est maintenant 130 km plus au nord qu'il y a 50 [...]

2010: Droits et Démocratie: Polémiques autour du conseil d’administration La porte-parole du Bloc Québécois en matière d’affaires étrangères et députée de La Pointe-de-l’Île, Francine Lalonde, est revenue à la [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages