Le vendredi 28 août 2009

SociétéQuébec

Anglicisation de la télévision numérique au Québec

Exaspération devant l'anglicisation de l'offre télévisuelle

L'état de la langue française ]

Par Impératif Français

L’offre de télévision numérique à Montréal est constituée de pas moins de 5-6 chaînes anglophones pour chaque chaîne francophone. La télévision occupe une place centrale dans la vie de l’immense majorité des Québécois et que ce déséquilibre linguistique mérite sûrement qu’on s’y intéresse davantage.

Alors qu’on n’hésite pas à dénoncer haut et fort le moindre affichage en anglais, comment expliquer que l’on ne s’intéresse jamais ou bien peu à l’inégalité qui persiste dans un service aussi répandu que la télévision par câble?

L’offre de télévision numérique à Montréal est constituée de pas moins de 5-6 chaînes anglophones pour chaque chaîne francophone. Loin de moi l’idée de proposer une limitation des chaînes diffusant en anglais ou d’autres langues car je nous considère chanceux d’avoir un tel accès, mais comment se fait-il que cette même ouverture sur le monde ne soit pas offerte en français?

Comment en effet expliquer que nous n’ayons toujours pas au Québec un véritable accès à la télévision étrangère en français? Alors que les chaînes américaines sont disponibles au Québec depuis les tout débuts du câble et que des forfaits de chaînes de langue espagnole, italienne et grecque sont offertes par Vidéotron, Bell Télé et Star Choice, l’accès au monde en français se limite toujours à TV5 (et parfois RFO) et ce, même si des chaînes françaises sont relayées et diffusées sur tous les continents. Les câblodistributeurs et les compagnies de distribution par satellite ont, au cours des dernières années, même retiré dans certains cas de leur grille des stations françaises!

Le marché québécois n’est pas suffisamment nombreux pour qu’une multiplication des chaînes spécialisées soit rentable. L’ajout de chaînes européennes pourrait permettre de tendre vers un meilleur équilibre. Or, les règles du CRTC interdisent la distribution de chaînes étrangères susceptibles de concurrencer des services canadiens. Ces règles visent à protéger les chaînes canadiennes et, si l’objectif est tout à fait louable, leur application aveugle mène lentement à une anglicisation de l’offre. On hésite à en faire une revendication, car personne ne souhaite froisser nos propres chaînes et artisans de la télé. Mais les chaînes européennes ne visent pas les mêmes revenus publicitaires et personne ne pourrait sérieusement prétendre que quelques chaînes françaises menaceraient notre télévision nationale à laquelle les Québécois sont généralement très attachés.

Certaines chaînes françaises sont déjà autorisées par le CRTC et n’attendent que d’être enfin distribuées par un câblodistributeur. C’est le cas des chaînes musicales Mezzo et Trace TV qui sont autorisées depuis bientôt 8 ans! Avec l’accès à plus d’une dizaine de chaînes musicales anglophones et la possibilité de capter directement les radios américaines, une plus grande diversité musicale francophone serait une bouffée d’air frais!

On répond toujours que l’offre ne fait que suivre la demande, mais le public de Vidéotron est majoritairement francophone et, d’après les sondages BBM, les chaînes spécialisées anglophones et américaines ne comptent respectivement que pour 2% et 1 % de l’écoute totale des francophones. Avec une offre en anglais cinq plus nombreuse que l’offre en français, faut-il conclure que la demande anglophone vaut plus que la demande francophone?

La télévision occupe une place centrale dans la vie de l’immense majorité des Québécois et que ce déséquilibre linguistique mérite sûrement qu’on s’y intéresse davantage.

Les choses changeront si et seulement si les téléspectateurs le revendiquent auprès des câblodistributeurs, des compagnies de distribution par satellite et des politiciens et si le CRTC abandonne ses pratiques et politiques d’anglicisation et d’américanisation des ondes.

4 commentaires à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 Victorserge0 Le 30 août 2009 à 10h42

    il y a plus de centaine de chaines en français qu’on peut capter en France, dommage que les quebecois et francophone du canada ne peuvent pas en profiter mais il y a peut être là une arrière idée de favoriser l’anglais

  2. 2 Gagnon R Le 8 septembre 2009 à 8h57

    Vous vous demandez pourquoi nous avons si peu de chaines francophones au Québec ! Demandez le à nos artistes, nos maisons de production, nos diffuseurs publics qui semblent tous préférer la mort de la langue française au Québec à la concurrence des chaines étrangères de langue française.

  3. 3 s Le 27 septembre 2009 à 6h05

    seul les couillons qui ont rien a faire de leur temps s’inquietent pour des conneries pareilles.Travaillez-vous à part de regarder la télé?Je vis en France depuis 2 ans et j’ai a peu près 2-3 chaines anglaises.Je m’en plaint car la télé française ne ressemble a rien au niveau de la variété.Ils sont plus coincés que nous au Québec dus au fait qu’ils ont pas la variété télévisuelle qu’on a au niveau linguistique et ceci a un éffet sur leur culture. Ils sont devenus incultes et ingnorants..comme on dit ici chauvins. Malheureusement, le Québec suit le même chemin depuis plusieurs années.

    Si on aime pas le choix exorbitant anglophone au Québec, on a le choix de ne pas s’abonner et de se contenter des formules françaises proposés par videotron et compagnie.Ils proposent des bons choix a cet égard. Un encore meilleure idée serait d’apprendre l’anglais pour etre moins ignorant justement et pouvoir TOUT voir dans l’offre numérique. Faites votre choix!!!

  4. 4 Anglicisation de la télévision « Les lundis de la TV Le 11 novembre 2011 à 11h52

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 18 articles

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 521 a été rédigé par Impératif Français il y a 10 ans et 3 mois, le vendredi 28 août 2009.

Il y a 4 commentaires suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Québec, L'état de la langue française, Société.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2009: Se réveiller Canadian… Aujourd'hui, en navigant sur YouTube, j'ai été gâté. J'ai effectivement eu la chance de tomber sur le profil de Citoyenneté [...]

2009: La guerre du Mexique de 1862 à 1866 Qu’avaient en commun Paul Laurent, officier de l’armée française, et Honoré Beaugrand, ancien maire de Montréal ? Ils avaient tous [...]

2009: Survol de la frontière canado-américaine en hélicoptère Le député de Saint-Jean et porte-parole du Bloc Québécois en matière de défense, Claude Bachand, a effectué cet avant-midi un [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages