Le mardi 18 août 2009

SociétéQuébec

Le Moulin à paroles

« Les fêtes du 400ème anniversaire de Québec, des fêtes dépourvues de tout contenu historique et politique »

Par Impératif Français

Nous avons imaginé ce spectacle que nous voulons sans musique, sans orchestre, sans show-business. Un spectacle austère consacré à la parole, aux mots dits qui construisent le long récit de notre présence en Amérique : une narration indissociable de notre charpente, de notre être tout entier et sans laquelle il n’est pas de suite envisageable.

Comme toutes les folies, le Moulin à Paroles a pris naissance autour d’une table de souper dans la cuisine et dans le joyeux désordre d’une fin de soirée. Nous étions réunis en toute amitié et la conversation portait déjà depuis un bon bout de temps sur la façon dont les fêtes du 400ème anniversaire de Québec avaient été conçues et menées.

Nous estimions que ces fêtes étaient dépourvues de tout contenu historique et politique, un tel contenu étant ici par essence conflictuel.

Nous ressentions aussi avec colère et amertume le fait que les célébrations du 400ème avaient été placées sous le signe de l’internationalisme le plus fade, privilégiant la venue de vedettes susceptibles certes de rassembler des foules immenses sur les Plaines d’Abraham, mais sans aucune connexion avec l’Histoire de cette ville, de ce pays.

Nous avons aussi constaté qu’une fois de plus, la devise qui nous qualifie, le je me souviens est restée lettre morte. Notre histoire demeure pour beaucoup floue, imprécise et les textes qui l’ont jalonné trop souvent méconnus.

Bien sur, la façon dont le 400ème de Québec fut célébré contribue à faire disparaître un peu plus l’Histoire de nos préoccupations et à nous rendre un peu plus sinon citoyens du monde, tout au mieux, citoyens de Las Vegas. Ainsi, dans cette fausse gaité arrosée de paillettes et de dollars, l’amnésie collective est-elle réactivée dans la bonne humeur généralisée.

Nous étions conscients bien sur que la bataille des Plaines d’Abraham avait été perdue, sur le terrain du moins. Que cette bataille indigne avait marqué de façon prégnante notre imaginaire. Que cet affrontement de trente minutes ait décidé du sort de l’histoire du Québec, ait justifié pour des siècles le statut des vainqueurs et des vaincus, cela nous révolte encore aujourd’hui.

Pourtant, malgré cette défaite, à cause d’elle peut-être, nous sommes toujours là, quatre siècles plus tard, bien vivants et combatifs. Nous sommes là, avec cette blessure au cœur qui nous rappelle que notre territoire est précaire, notre pays encore en devenir.

C’est après être parvenus au bout de ce constat amer qu’à germé l’idée de célébrer notre présence, ici, sur cette terre, en ce pays, plusieurs siècles après la bataille des Plaines. Le Moulin à paroles, c’est un peu reprendre les Plaines avec la parole.

Nous avons donc imaginé ce spectacle que nous voulons sans musique, sans orchestre, sans show-business. Un spectacle austère consacré à la parole, aux mots dits qui construisent le long récit de notre présence en Amérique : une narration indissociable de notre charpente, de notre être tout entier et sans laquelle il n’est pas de suite envisageable.

Nous voulons que ces vingt-quatre heures contribuent à nous identifier, nous donner une mémoire, nous rappeler le long combat contre l’âpreté du paysage et les préjugés.

Nous pensons aussi qu’il est de notre devoir de citoyens de donner à ce pays quelque chose qui vient de lui. Nous avons donc souhaité le Moulin à paroles comme une mobilisation citoyenne, une représentation du peuple placée sous le signe de l’exigence et de la signifiance.

6 commentaires à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 Soldat Sanspareil Le 18 août 2009 à 6h04

    Il y a un moyen de rendre hommage à nos ancêtres de 1759 1760, voici un lien internet sur le sujet, à vous de militer pour ce rapatriement de notre patrimoine.

    Rapatriement des armoiries royales de France

    Par Soldat Sanspareil

    Il y a une belle occasion de rapatrier les armoiries royales de France qui se présentera en septembre 2009 à Québec dans le cadre du dévoilement du projet Montcalm. Je vois bien son retour au musée de l’Amérique Française près du drapeau de Carillon.

    [La Suite]

  2. 2 Marcelle Marchand Le 7 septembre 2009 à 22h36

    FÉLICITATION à ceux et celle qui ont imaginé et initié cette activité « le Moulin à paroles ».
    La liberté d’expression est le pouvoir le plus précieux pour une Nation qui se prétend libre.À constater les réactions des politiciens qui prétendent nous représenter,il n’y a pas de quoi être fière.
    Comme l’initiative ne vient pas d’eux,ils ne peuvent pas s’en accorder le crédit,donc ils ne peuvent pas capitaliser sur cet événement pour gagner des votes…
    Bravo,il ne faut pas lâcher et il est important que tout le monde sache que malgré la défaite sur les plaines,nous sommes toujours vivants.Nous sommes une NATION fière,nous avons su garder notre langue malgré toutes les ambuches et continuerons de défendre nos droits en tant que NATION.

  3. 3 Daniel St-Jean Le 12 septembre 2009 à 14h32

    Bravo ! Enfin un peu de fierté, d’osage et de plaisir d’être dans cette marre `silence qu’on voudrait bien nous vous nous imposer nous-mêmes. Une prise de parole comme dirait Brigitte. Allons-y, lâchons-nous lousse !

  4. 4 Monique Le 13 septembre 2009 à 13h26

    C’est une initiative fantastique! Ce serait instructif afin de poursuivre la réflexion, que tous les textes lus soient mis sur le site web du Moulin à paroles. Ce site deviendrait un lieu important d’anthologie québécoise. Certains sites affichent des textes importants, parmi ceux qui ont été lus au Moulin à paroles, mais il y en a trop peu. Le rassemblement de tous ces textes a certainement été le fruit d’une longue recherche; svp rendez hommage à tout ce travail; rendez ces textes facilement accessibles pour nous tous!!! Bravo et merci!!!

  5. 5 Mtomwa Kabumbe Le 13 septembre 2009 à 16h32

    Le moulin à paroles a eu lieu à Québec aucun indépendantiste, séparatiste, souverainiste, peu importe l’appellation, peut se plaindre qu’il n’a pas eu une place pour écouter cette manifestation. Mais la question reste de savoir le bilan de l’événement ,même si on prétendait dire que l’événement n’était pas partisan aucun député des autres partis a contribué, sauf les députés de PQ et du Bloc. C’est-à-dire qu’il aura à se demander, est-ce que la cause de l’indépendance dans la population Québécoise a progressé? J’ai beaucoup de chose à dire sauf que les séparatistes veulent restaient entre eux et ne comprennent pas que pour avoir l’indépendance ça les prendra 50% +1% a un referendum. Restait entre vous n’aidera pas votre cause. Qui veut dire que vous avez à s’ouvrir aux fédéralistes, les expliqués le bien fondé d’un Québec indépendant. Votre comportement de fermeture est la base de vos échecs référendaires. Pour que le Québec soit indépendant, vous n’avez pas besoin en tout cas selon moi de gens comme Bourgois, Falardeau, Luck Mervil qui vous représentent, ni des manifestations comme moulin à paroles, vous avez besoin de chacun de vous soit juste en bon terme avec son voisin peut importe son allégeance politique ni son appartenance racial. Donc d’après moi la mission devrait être de rallier le reste de la population à votre cause, surtout d’éviter les manifestations partisanes qui peut pousser le non indépendantistes de rester méfiant à votre cause. Avec cette stratégie si par exemple qu’il y a le 3e référendum, là vous aurez un peu de chances que de rester juste borner dans votre boule magique sans vision sociale que les gens ne sachent pas les avantages d’un Québec indépendant donnerait à ses habitants. La tristesse reste de vous voir inconscient aux vraies affaires et s’embourber juste à vos petites cliques, au lieu de dire des bonnes choses. Où est-il François Legault ? Mémé si je suis un fédéraliste de bonne fois en vous donnant mes bonnes idées, vous aimez trop le sectarisme et vous ne les métreraient pas en application. Vous aimez écouter les gens comme Luck Mervil qui es incapable d’aller aider ses frères dans une lutte politique pour sortir son pays de ses ancêtres dans la pauvreté et les guerres indéterminable qui règnent, c’est-à-dire ce monsieur à des bonnes idées juste pour les Québécois ? Qu’il aille changer la vie de ses compatriotes en HAITI. Pourquoi il vit au Canada ? Hein! Si ce n’est pas à cause de cette paix qu’il a essayé de perturber en ce montrant éloquent en lisant le manifeste de FLQ. Attention à ces bons parleurs qui peuvent vous distraire est plongé votre province dans l’incertitude politique. Les Loco locas nous n’avons pas vu le bien qu’à apporter leur chanson : Libérer nous de Libéraux, ce dernier sont au pouvoir en plus majoritaires. C’est comme si au Québec pour réussir en tant que artiste il fallait se proclamer indépendantiste. Fbalardeau, Bourgois et leur gang sont là pour leurs intérêts visible et invisible. Garder cette paix que vos ancêtres vous ont léguée et qui existe pendant des années.
    Bien à vous, un fédéraliste sans rancune,
    Mtomwa kabumbe.

  6. 6 Lise Fréchette Le 14 septembre 2009 à 17h11

    Je souhaite ardemment que cet événement fasse des petits…pourquoi ne pas continuer à lire de cette façon des textes d’époque,notre histoire que nous connaissons si peu…

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article


Brigitte Haentjens et Sébastien Ricard

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 18 articles

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 498 a été rédigé par Impératif Français il y a 9 ans et 11 mois, le mardi 18 août 2009.

Il y a 6 commentaires suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Québec, Société.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2009: Le Moulin à paroles: 24 heures de textes, de paroles, de mots dits… C’est dans la fierté, l’enthousiasme et la fébrilité que Le Moulin à paroles prend vie. Cet évènement exceptionnel se déroulera [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages