Le vendredi 9 janvier 2009

Québec

L’affaire McCartney… ou Archambault

La poussière retombée, il est toujours temps de rectifier les faits

Le 400ème anniversaire de Québec ]

Par Luc Archambault

On a pu, ou on pourra être en désaccord avec mes dires, mais on ne peut affirmer sans dérives, que je me suis, moi et les personnes ayant endossé ma démarche, dont M. Curzi, opposé ou que nous avons même « questionné » la venue même de Sir Paul.

Bonjour M. Bourque,

Dans votre palmarès du 400e, vous me faites l’honneur de mentionner ma contribution au titre de 2e nomination dans la catégorie LA DÉCLARATION CONTROVERSÉE DE L’ANNÉE. Pierre Falardeau, Pierre Curzi et moi ne remportons pas la palme, mais qu’importe, nous sommes dans votre palmarès… Merci !

2- Pierre Falardeau, Pierre Curzi et Luc Archambault questionnent la venue du Britannique Paul McCartney sur la scène du 400e et parlent d’un «détournement de la fête».

Cependant, si nos déclarations respectives ont effectivement été controversées, elles l’ont bien été pour ce que vous dites, cependant, ce que nous avons dit n’est pas ce que vous dites et ce qu’on en a dit. Nous n’avons jamais « questionné la venue » de Sir Paul. Au contraire, je lui ai transmis un message intitulé, « Mot de bienvenue d’un artiste québécois à Sir Paul McCartney ». Et oui, nous avons parlé d’un « détournement de fête », cependant formulé comme vous vous le dites, vos lecteurs peuvent difficilement comprendre autre chose que « la questionnée venue de Sir Paul est un « détournement de fête » ». Ce qui n’est pas le cas. C’est ce qu’on a tenté de faire croire, ou ce qu’ont fait mine de croire les tenants d’une thèse qui a affirmé l’exact contraire de ce qu’exprimait mon « Mot de bienvenue » endossé par M. Curzi ( et non par M. Falardeau, je n’ai pu le joindre même s’il a été convoqué par les médias pour valider la thèse fausse voulant que des souverainistes « s’opposent » à la venue de Sir Paul, ce qui n’a jamais été le cas… ).

Pour être conforme non pas à ce qui est ressorti de la dérive médiatique qui a inventé de toutes pièces un « mouvement d’opposition » à la venue de Sir Paul qui n’a jamais existé, il aurait plutôt fallu libeller notre nomination de la façon suivante pour être conforme à ce que nous avons écrit ou déclaré, je propose… À vous de voir :

Plusieurs personnalités dénoncent la canadianisation du 400e. Luc Archambault transmet à Sir Paul un « Mot de bienvenue… » endossé par ± 200 personnes, dont Pierre Curzi. L’artiste décrit à l’illustre invité le contexte de canadianisation de la fête entourant sa bienvenue venue. Une dérive médiatique s’en suit inventant de toutes pièces un « mouvement d’opposition » qui n’a jamais existé…

Ce qui se trouve non seulement à être conforme aux faits, mais aussi se trouve à être tout à fait conforme à votre propre avis sur la question. En effet, en décernant la palme de la Déclaration controversée de l’année à M. Harper vous vous trouvez à dénoncer ce que nous avons dénoncé. À savoir, non pas la bienvenue venue de l’artiste britannique, mais bien la canadianisation du 400e, la canadianisation de l’histoire de la fondation de Québec. C’est l’histoire de cette canadianisation et de son « détournement de fête » ( que vous avalisez ), que j’ai exposée à Sir Paul. Dans la logique du détournement la fête dont nous avons été victime, normal qu’on ait détourné la dénonciation de ce… détournement… Je m’étonne cependant que votre formulation abonde dans ce sens… six mois plus tard.

La poussière retombée, il est toujours temps de rectifier les faits.

Il n’a jamais été question ni de s’opposer à sa venue, ni même de la « questionner » comme vous le dites aimablement. Ce dont il a été question c’est de lui transmettre un « Mot de bienvenue… » faisant état de la situation particulière qui est la nôtre dans le contexte politique et linguistique particulier dans lequel se trouve confiné le peuple démocratique et souverain du Québec, entre autres dans le contexte canadianisateur du 400e qui a été le nôtre.

On a pu, ou on pourra être en désaccord avec mes dires, mais on ne peut affirmer sans dérives, que je me suis, moi et les personnes ayant endossé ma démarche, dont M. Curzi, opposé ou que nous avons même « questionné » la venue même de Sir Paul.

Du reste, celui-là, comme j’en étais certain, a bien su comprendre le pays où il se trouvait. Il a brandi les couleurs du Québec et son drapeau. Celui et celles que le 400e s’est par ailleurs efforcé de cacher ou de canadianiser, comme vous le dites, ce que nous dénoncions. Il a ainsi donné tort aux canadianisateurs, comme vous le faites dans votre palmarès.

Permettez-moi maintenant d’ajouter à mes souhaits de bienvenue « controversés », un « au revoir » bien senti à l’intention du grand artiste qu’est et qu’a été cet été Paul McCartney.

Jamais publié, ni même mentionné en son juste titre de « Mot de bienvenue… », mon texte, à l’origine de cette fausse controverse qui a fait le tour du monde, est disponible dans mon site Internet ou dans Internet. Votre lectorat pourra se faire une idée différente de celle propagée cet été ( et que malheureusement vous accréditez ), en consultant ce titre et ceux qui suivent, disponibles dans Internet.

Au plaisir et merci d’accepter mes respectueux 2000 souhaits de bel an tout 9,

Luc Archambault
Peintre, sculpteur, performeur et céramiste

P.S: Pour plus de précision, « la goutte qui faisait déborder le vase », dont a parlé M. Curzi, ce n’était pas la venue de Sir Paul, ou Sir Paul lui-même, comme on l’a laissé entendre. C’était plutôt les raisons canadianisatrices données, à savoir, « Faire de la place aux deux peuples fondateurs, la France et le Royaume-Uni… » Le vase, c’était le contenant canadianisateurs qu’a été le 400e. Comme si la Ville de Québec avait été fondée par deux peuples en 1608 !? C’est le Canada fondé en 1867 qui l’a été par deux peuples… Nuance ! Qu’est-ce qu’on fêtait au juste ? La Ville de Québec ou le Canada !

Soit dit en passant, si l’on avait dénoncé la venue de Sir Paul, nous aurions dénoncé la… Britannisation… de la fête ! Et non pas sa canadianisation… Nuance !

Cela dit, félicitations aux organisateurs du 400e, canadianisation en moins… Nous sommes d’accord…


Documentation afférente

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 31 articles

Profil: Peintre, sculpteur, performeur, céramiste et citoyen

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 1,080 a été rédigé par Luc Archambault il y a 10 ans et 9 mois, le vendredi 9 janvier 2009.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Québec, Le 400ème anniversaire de Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2013: L’Homme et le chimpanzé sont liés génétiquement à 98,8 % Ça vous étonne? Effectivement, selon un article ((Nick Patterson, Daniel J. Richter, Sante Gnerre, Eric S. Lander et David Reich, [...]

2012: Les Canadiens de Montréal “en français” Depuis que la Sainte-Flanelle a un unilingue anglophone à sa tête, beaucoup d'encre a coulé. Même André Pratte écrit aujourd'hui, [...]

2010: L’affaire Énergie Nouveau-Brunswick Je vous ai expliqué dans mon texte Vivre libre ou disparaître qu’il y a trois élites impliquées dans toutes décisions, [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages